Curiosité capillaire…et liberté

Image (Curiosité capillaire…et liberté )

Curiosité capillaire…et liberté       

En visionnant les photos prises aux obsèques de mon oncle Pierre, mon attention est attirée par le fait que toutes mes cousines –et compris ma tante de 80 ans - ont les cheveux teintés ou méchés. Seule, avec ma tante Alice âgée de 90 ans, j’arbore ma teinte naturelle argentée.

Lors de notre voyage en Corée du sud, nous avons effectué un circuit avec une agence locale. Parmi le groupe de 40 seniors, nous étions le seul couple à arborer une chevelure couleur vif-argent. Les coréens, hommes et femmes, recourent systématiquement à la teinture ce qui suscite deux impressions.

Des personnes certes bien coiffées mais coulées dans une certaine normalisation de ne pas paraître son âge. Et j’imagine, vue la teinte foncée originelle,  l’entretien fréquent que cela requiert pour ne jamais laisser apparaître les racines !

Image (Curiosité capillaire…et liberté )

Quand je mesure la liberté d’entretien que me procure l’abandon de la coloration, je n’ai aucun regret. Bien plus,  en retour, je ressens parfois un égard favorable dû à ma séniorité assumée.  

Et quand je disais tout à l’heure à ma voisine que je me sens plus libre à bientôt 70 qu’à 40, elle m’a répondu qu’elle comprenait en poursuivant :

Je ne vis pas, tellement je cours, et je suis déjà épuisée à seulement dix jours de la rentrée ! Précisons qu’il s’agit d’un couple de cadres sup avec deux fillettes de 3 et 8 ans. 

Image (Curiosité capillaire…et liberté )

 Avec l’Ecclésiaste, je crois qu’il y a un temps pour chaque chose, un temps pour courir et  un pour vivre, un temps pour teinter et un pour rester au naturel. 

Chargement en cours ...