Après les fêtes

Image (Après les fêtes) Après les fêtes, et les repas particulièrement copieux, pointent souvent les périodes de prises de décisions. Que nous nous disposions à nous mettre à la diète ou reprendre le sport, arrêter de fumer ou éradiquer telle autre addiction, la sincérité suinte de tous nos pores au moment « T ». Motivation et détermination sont les maître-mots de nos bonnes résolutions. Seulement voilà, nos belles paroles s'envolent aussi vite que les promesses électorales et, rapidement, notre engouement fond à une vitesse exponentielle. Nos mauvaises habitudes reprennent le pas et nous abandonnons bien vite.

Soyons honnêtes, la persévérance nous fait souvent défaut.

Nous voudrions voir du changement mais, idéalement, sans que cela nous coûte la moindre suée. Plutôt utopique comme raisonnement ! Rares sont les résultats probants, dans quelque domaine que ce soit, sans une démarche, un effort voire un sacrifice. Alors bien sûr, pendant quelques jours, bon gré, mal gré, nous allons nous accrocher et tenter de poursuivre le but en nous auto-motivant. Mais, dès que surviendra la moindre contrariété, une « impossibilité » ou autre fatalité, l'abandon prendra le pas sur notre très vacillante motivation et nos résolutions s'envoleront comme fétus de paille par grand vent !

Sort-on indemne de ces tentatives non-abouties ?

Quasiment jamais ! Cela fluctue selon le caractère de la personne, et de son entourage aussi, mais un échec n'est pas spécialement gratifiant. Désenchantement, mésestime et apitoiement sur soi-même peuvent se déclencher et même affecter les plus forts d'entre nous. Que dire alors des plus vulnérables ! Commencer quelque chose sans le conduire à terme est pourtant le lot de tant d'hommes et de femmes. On veut faire ça, et ça et encore ça, et puis arrêter ceci aussi ; tout en même temps, sans aucune mesure. Nécessairement, cela fomente énormément d'agitation pour aucun résultat, un peu comme une pieuvre sur des patins à roulettes, ça remue beaucoup mais ne mène nulle part !

Doit-on pour autant ne plus rien entreprendre ?

Par peur de l'échec, par lassitude ou par manque d'encouragements, certains renoncent même à essayer de changer quoi que ce soit dans leur vie, tandis que d'autres veulent annihiler des années d'habitudes en quelques jours ; dans un cas comme dans l'autre, cela semble extrême. Le constat est là, par nos propres forces, nous ne pouvons quasiment rien faire de bon durablement.

Cependant, il est une solution...

… miraculeuse, et je pèse mes mots. Il en est un qui veut nous aider, nous guérir, nous délivrer. Il souhaite notre bonheur, dès ici-bas, malgré les tribulations et les soucis. Nos découragements ne doivent pas nous abattre car c'est bien dans nos faiblesses que la force de Christ s'illumine. J'ai cru en lui et il m'a délivré de beaucoup d'addictions. Alors, puisqu'il l'a fait pour moi, pourquoi ne le ferait-il pas pour vous ? Peu importe le degré de confiance que vous avez en vous, regardez à lui et il vous révèlera des aptitudes et des talents que vous n'auriez même pas imaginés.

Le véritable changement peut se faire aujourd'hui. Que décidez-vous ?

Chargement en cours ...