INSONDABLES VOIES

Image (INSONDABLES VOIES) Un ami vient de rater sa troisième année de master en droit. Il est évidemment déçu et ne comprend pas pourquoi Dieu a permis cela. C'est un bon travailleur et le cumul études/ travail alimentaire ne le rebute pas. Pourtant, le résultat est là, malgré ses efforts, Le Seigneur n'a pas permis qu'il valide cette année.

Cela me rappelle cette histoire, lue ou entendue je ne sais où, d'une dame chrétienne qui, chaque matin, prenait le même autobus, à la même heure, pour se rendre au travail. Elle a fait cela pendant des années, subissant parfois les sarcasmes de certaines de ces collègues, la jugeant sans doute trop rigoureuse ou ponctuelle.

Or, ce matin-là, l'autocar avait-il une minute d'avance ou elle, une de retard ? Peu importe. Tandis qu'elle arrivait à son arrêt habituel, elle a vu le car qui s'éloignait et en fut profondément attristée. Comment Dieu avait-il pu permettre cela ? Pas un seul retard, une seule absence injustifiée depuis dix ans et là, aujourd'hui, elle ratait son bus. Contrainte d'attendre vingt minutes et l'arrivée du suivant, elle parlait à Dieu en son cœur et ne voyait pas vraiment quelle gloire Le Seigneur pouvait tirer de son retard au travail et des inévitables railleries dont elle allait faire l'objet. « Oh, la chrétienne avec sa morale et sa droiture, elle aussi, arrive en retard ! Pas meilleure que nous avec son respect dû à l'employeur et à ses collègues ». Elle en était là de ses pensées qu'elle monta dans l'autocar suivant, s'installa puis replongea dans ses interrogations à Dieu, pestant contre les circonstances permises par Celui qui prétend l'aimer.

Tandis qu'elle approchait de la ville, le trafic se fit encore plus dense que d'habitude, comme un fait exprès pensa t-elle. "Décidément, tu m'en veux aujourd'hui. Bien sûr que je suis loin d'être parfaite mais j'essaie pourtant d'être telle que tu veux que je sois Seigneur et avoir une vie ordonnée et propre !" 

La circulation était désormais complètement bloquée et aucun véhicule ne bougeait plus. Elle était au bord des larmes lorsque la porte avant s'ouvrit et un officier de police monta à bord. « Nous prévenons tous les usagers des véhicules sur cette voie qu'ils risquent d'être bloqués encore un grand moment dans cet embouteillage, faisant suite à un terrible accident ; en effet, un camion citerne a grillé une priorité et a percuté de plein fouet un autocar. C'est d'ailleurs le bus de cette ligne, celui qui vous précédait en fait. » 

Nous ne comprenons pas souvent les circonstances et les « malheurs » plus ou moins grands qui nous affectent. Nous pouvons pester contre tout et tous ou bien faire confiance à Dieu ; n'a t-il pas dit qu'il contrôlait tout ?!

Chargement en cours ...