Mauvais départ

Image (Mauvais départ) Démarrage

Peut-être dû au changement d’heure, et bien que cela soit assez rare, je me suis levé en urgence ce matin-là. Trop en retard pour lire la Bible, tant pis, on verra ça plus tard…

Réveil

Encore à-moitié assoupi, c’est mon détecteur de coin de meuble - à savoir mon petit orteil - qui, faisant montre d’un engouement et d’un zèle rares, est venu embrasser le pied du lit avec force et délectation. Le temps que l’information monte au cerveau, à l’instar d’un brontosaure, il s’est probablement écoulé 1 seconde ou deux. Mais une fois le renseignement arrivé à destination et analysé, le résultat se résuma en un mot : « Aïe ».

Equilibriste

Tout en tenant des deux mains mon peton meurtri, je sautillais jusqu’à m’accrocher à la rampe d’escalier ; c’est mon pied « valide » qui eut la mauvaise idée de se poser sur la voiture de pompier de mon GRRRRR de fils chéri, bien rangée au beau milieu de la première marche. Je ne sais toujours pas comment j’ai réussi à me rattraper « aux branches » et ne pas m’étaler de tout mon long !

Idée de génie

Hop, hop, je lance le café et saute dans la douche. Sitôt sorti, je me servais vite fait une bonne tasse du breuvage brulant tout en continuant de m’habiller pour gagner du temps. Mauvaise idée !

Le meilleur professeur

Parfois, dans son infinie bonté, Le Seigneur me permet de voir certaines images d’une haute volée spirituelle et, pendant ces cours instants, Il me donne aussi les facultés de comprendre ces visions. Ce sont des moments d’une intensité rare.
Jamais avare en conseils quand on les Lui demande - et Il sait comme nous en avons tous besoin - Dieu m’apprit à ce moment précis une chose un peu plus terre à terre, un peu plus pragmatique. Non, l’anse de la tasse à café n’est pas là pour faire joli et ressembler à une mignonne « n’oreille ». Elle a pour fonction première de ne pas saisir la tasse à pleine main et éviter ainsi de s’ébouillanter la mimine. Quel âne, je n’en rate pas une ce matin !

Seconde lame

Alors que la tasse gisait à terre, éparpillée un peu partout, je constatais que tout le café brulant n’était pas venu s’échoir seulement sur ma main, m’occasionnant par là-même 3 jolies petites cloques d’un esthétisme douteux, non, ce taquin liquide avait aussi fait le vœu de se répandre en tacheté tendance léopard sur mon pantalon tout propre et bien repassé. Mon légendaire sang-froid venait gentiment d’en prendre un grand coup au moral !

Constat

Voyant que je n’y arriverais pas et malgré ma bonne volonté de vouloir aller vite, en occultant l’essentiel, je me suis alors assis, j’ai levé les yeux vers le ciel, ai eu un sourire et ai dit : « Ok Seigneur, dis-moi ce que tu veux que je fasse ».
C’est par ce seul chemin que nous devrions commencer chacune de nos journées.
Chargement en cours ...