Noël, fête spéciale ?

Image (Noël, fête spéciale ?) Arrive enfin ce moment tant attendu, celui des fêtes de fin d'année. Les illuminations et les décors, les crèches et les sapins, toutes ces préparations festives offrent un parfum de bonheur et font de Noël un moment "divin". Les petits ont les yeux qui brillent et les grands retombent en enfance. Les emplettes des derniers jours permettent à tous de se croiser et échanger dans une générale convivialité. Les sourires se donnent généreusement et la froideur hivernale n'altère en rien la chaleureuse empathie de ces rencontres cordiales. Pour peu que la neige soit au rendez-vous, cela devient merveilleux.

Pourquoi Noël-t-il surclasse les autres fêtes ?

Pourtant les fêtes, en France, ce n'est pas ce qui manque ! Entre celles, cultuelles et patrimoniales comme Pâques ou Noël justement, les fêtes historiques comme le 14 juillet ou les armistices, sans compter les innombrables « fêtes » commerciales dont halloween ou encore la saint-Valentin. Pourtant, elles ont loin d'avoir toutes le même cachet, le même attrait, la même « magie ». 

Contrairement à beaucoup, où il faut juste ouvrir son porte-monnaie, Noël est le moment où les gens ouvre leur cœur avec plus de facilité, plus d'envie, plus de joie aussi.

Noël serait-elle une fête bénie ?

C'est comme si une grâce accompagnait cette période, la recouvrait d'amour et la saupoudrait de chaleur humaine. Comme si ce moment était mis à part, choisi, presque élu. Les barrières tombent et les armures s'effacent. On aime aimer, et pas seulement nos proches. Nos cœurs s'ouvrent aux autres par des sourires, des gentillesses, des paroles agréables. Et pour beaucoup d'entre nous, c'est conduits et portés que s'opèrent ces métamorphoses. Dieu n'est pas étranger à tout cela.

Voudrait-il nous montrer quelque chose ?

Nous dire notamment qu'il est amour et qu'il nous aime tous au plus haut point ? Peut-être souhaiterait-il aussi nous rappeler que cette date du 25 décembre, quoique symbolique, n'en demeure pas moins la fête de la nativité. Par amour pour nous, Dieu s'est lui-même fait homme, de la naissance à la mort, de l'abaissement à l'élévation. Il a endossé notre état, lui, le Parfait, et connait tous nos sentiments et nos états d'âme. Il connait nos joies et nos peines, il sait nos attentes et nos rêves secrets.

Le sauveur est né

et il n'est pas indifférent à nos vies. Il s'en soucie plus que je ne saurais le dire. Non, il n'est pas une quelconque entité mystique, inaccessible et lointaine. Au contraire il veut simplement établir le contact, commencer cette relation personnelle avec toi. N'est-ce pas une bonne saison pour se lancer ? Ecoute, il est tout près. 

Chargement en cours ...