TROP VIEUX ?

 

Image (TROP VIEUX ?)

Pendant des années, j’ai bénéficié des innombrables grâces et bénédictions de Dieu, sans toujours m’en rendre compte d’ailleurs. Et même avant que je ne Le rencontre, je profitais d’un milliard de bienfaits quotidiens alors que je ne méritais rien. Avec les années, la routine s’installant, tout devient banal. Ce qu’Il me procure journalièrement me semble évident, une normalité qui ne m’émeut presque plus. Comme si c’était définitivement acquis, comme si c’était un dû. Le fait de voir ou de marcher, celui de parler ou de penser peut paraître « normal » mais nous n’avons pas tous ces privilèges.

Que dire encore des talents particuliers...

que Dieu a donné à chacun d’entre nous ; qui excellera dans tel sport, qui dans la musique. Un autre soignera le corps ou l’esprit tandis qu’un dernier construira des ponts et des routes. Aucun don n’est négligeable ou « secondaire » et nous en avons tous au moins un. Reste à déterminer lequel ? Cela pourrait sembler idéal de le découvrir au plus tôt de notre existence terrestre afin de pouvoir œuvrer « rapidement » mais tel n’est pas toujours le cas. Parfois, Dieu a besoin de défricher le terrain que nous sommes pour nous préparer. Cela peut prendre du temps, beaucoup de temps. Moïse n’a-t-il pas commencé son ministère à l’âge respectable de 80 ans !

Combien de fois...

avons-nous entendu, ou dit : « Oh je suis trop vieux maintenant pour faire ceci ou cela » ? Il n’y a rien de plus faux ! Il n’est jamais trop tard pour remplacer une mauvaise habitude par une bonne. Jamais trop tard non plus pour commencer une activité, lier connaissance avec des inconnus ou apprendre une nouvelle langue. Avec Dieu, TOUT EST POSSIBLE. L’âge, la géographie ou la position sociale n’ont aucune incidence sur les desseins de L’Eternel pour nos vies. Dans l’édifice de l’Eglise Divine, chaque personne a un rôle à jouer. Et si untel ne fait pas sa part, Dieu le remplacera par un autre et il perdra toutes les bénédictions qui lui étaient pourtant destinées, quel dommage. Si nous aimons l’art, alors dessinons, peignons ou sculptons. Musique ou danse ? Chantons et dansons.

Arrêtons de seulement exister...

et vivons la vie que Le Seigneur a pour nous. Quoi que nous fassions, mettons-y tout notre cœur et faisons-le comme si c’était un cadeau pour Dieu. L’important n’est pas la « perfection » de l’ouvrage accompli mais la détermination et l’amour donnés pour le réaliser. Accrochons-nous alors car nous recevrons une plénitude que nous n’avons pas – ou plus – ressenti depuis des lustres. Dieu veut notre bonheur dès aujourd’hui, alors, sommes -nous trop vieux ou trop quelque chose pour essayer de Lui faire confiance ?
Chargement en cours ...