11 novembre 1491. Martin Bucer et l'Eglise

Le Réformateur Martin Bucer (1491-1551), est né à Sélestat.

Il a influencé Calvin à Strasbourg. Il a écrit sur l’amour du prochain et le règne du Christ. Parmi les Réformateurs, Martin Bucer a été un des seuls à avoir parlé clairement de la Mission.
Martin Bucer s’est beaucoup préoccupé de l’Eglise, de son organisation et de l’impact de l’Évangile dans la vie de chrétien. Son traité « De la cure d’âme et du juste ministère de conducteur spirituel », est un des plus beaux joyaux de la piété protestante du 16ème siècle. C’est le premier ouvrage de théologie pastorale du protestantisme. Bucer y distingue trois fonctions dans l’Eglise : l’enseignement, la discipline et la diaconie.

Image (11 novembre 1491.  Martin Bucer et l'Eglise)

Il a introduit les "Dix Commandements" dans le culte protestant et il est l’auteur de la première formule de la Confession des péchés, introduite dans le culte de Strasbourg sous sa forme la plus anciennement connue :
« Seigneur Dieu, Père éternel et tout puissant, nous confessons sans feintise, devant ta sainte Majesté, que nous sommes pauvres pécheurs, conçus et nés en iniquité et corruption, enclins à mal faire, inutile à tout bien et que par notre vice, nous transgressons sans fin et sans cesse tes saints commandements. En quoi faisant, nous attirons par ton juste jugement ruine et perdition sur nous. Toutefois, Seigneur, nous avons déplaisir en nous-mêmes de t’avoir offensé. Et nous condamnons  nos vices avec une vraie repentance, désirant que ta grâce et ton aide subvienne à notre calamité… »

Chargement en cours ...