21 mars 1604. Barthélémy Prieur, au cimetière Saints-Pères


Le premier cimetière Saint-Germain (1598-1604), était situé à Paris, à l'angle nord-est du boulevard Saint-Germain et de la rue des Saints-Pères. De nos jours, le petit square du 186 boulevard Saint-Germain et le trottoir du boulevard Saint-Germain qui le longe recouvrent son emplacement.
Les Protestants furent dépossédés de ce cimetière en 1604 par un arrêt du Conseil pris à la demande de la Fabrique de Saint-Sulpice qui le revendique afin d'y enterrer, comme antérieurement, ses pestiférés, durent ouvrir ailleurs un nouveau cimetière.
A cet effet, ils achetèrent, en 1604, dans le voisinage du précédent un terrain de forme à peu près rectangulaire, longeait la rue des Saints-Pères. Son entrée était sur la rue des Saints-Pères à hauteur du 30 actuel. Il fut mit en service le 21 mars 1604.
Les Protestants perdirent ce cimetière en 1685, lors de la révocation de l'Édit de Nantes.

Barthélémy Prieur (1546-1611) y fut enterré.
Sculpteur du XVI° siècle, huguenot épargné lors de la Saint--Barthélemy,
Barthélémy Prieur, entretenait des liens étroits avec son milieu. Ses deux mariages se firent dans le milieu réformé. Il fut le protégé du connétable de Montmorency et travailla à son tombeau (aujourd’hui au Louvre). En 1575, il réfugie une première fois à Sedan où il s'enfuira de nouveau en 1585 et où il séjournera sans doute jusqu'en 1591, date de sa nomination comme sculpteur du Roi.
À Paris, il habite rue Garancière, dans le quartier parisien de Saint-Germain des Près qui regroupe de nombreux réformés .Il connaît les Du Cerceau ainsi que Bernard Palissy dont il suit les cours en compagnie d'Ambroise Paré.
Sa bibliothèque renferme de nombreux ouvrages religieux tels une Bible de Genève, Les Commentaires de Calvin, des Sermons, des Controverses, témoignant de son implication réformée.
Son fils Théodore est aussi sculpteur et réside à Saint-Germain des Près. Un autre de ses fils, Paul s'exilera à Genève où il exercera la profession de marchand joaillier. Guillaume Dupré, son gendre et assistant poursuivra son œuvre après sa mort survenue en 1611. Barthélemy Prieur est alors enterré au cimetière protestant de Saint-Germain.

Image (21 mars 1604. Barthélémy Prieur, au cimetière Saints-Pères)

Barthélémy Pieur, Statues gisantes d'Anne de Montmorency et de sa femme.

Chargement en cours ...