4 novembre 1740. Toplady au creux d'un rocher

Augustus Montague Toplady (1740-1778), converti à l’âge de 15 ans à Dublin, écrivit à 18 ans son premier cantique, « Great God, Whom Heaven and Earth and Sea »... et à 35 ans son cantique le plus connu « Rock of age », cantique connu en français sous le titre de : Roc séculaire.
La tradition veut que, surpris par un orage aussi soudain que violent, il trouva refuge dans un creux de rocher. C’est là, à l'abri, en attendant que la tempête eût passé, qu’il eut tout le temps de se livrer à la méditation, et de composer son cantique au crayon sur un carton.

Image (4 novembre 1740. Toplady au creux d'un rocher)

Roc séculaire
1. Roc séculaire, Frappé pour moi
Sur le Calvaire, Je viens à Toi.
Tu sais mes chutes, O mon Sauveur !
Tu vois mes luttes Et ma douleur.

Roc séculaire, Frappé pour moi
Sur le Calvaire, Je viens à Toi.

2. Oh ! purifie, Lave, Seigneur,
Et sanctifie Mon pauvre cœur.
Ma main tremblante Ne t'offre rien ;
Ta croix sanglante Est mon seul bien.

3. Dans la détresse Sois mon Berger,
Ma forteresse Dans le danger.
Et qu'à toute heure, Que chaque jour
Mon cœur demeure En ton amour.

Source : AF 331. Roc séculaire. Texte d’Augustus Montague Toplady

Chargement en cours ...