5 novembre 1605. Découverte de la conspiration des poudres

Image (5 novembre 1605. Découverte de la conspiration des poudres)

Animés d’une haine violente envers le roi Jacques 1er, les conjurés, décidèrent de faire sauter le jour même de l’ouverture du Parlement britannique, le roi et les dirigeants de la nation. Après avoir fait appel à un homme qui connaissait bien l’art des sapes et des explosifs, Guy Fawkes, ils louèrent la maison la plus proche du Parlement et s’y installèrent dans le plus grand secret. Ils creusèrent une mine et atteignirent une cave située juste au-dessous de la Chambre des Lords et y transportèrent 36 barils de poudre. Fawkes devait mettre le feu aux poudres au moyen d’une longue mèche prévue pour brûler un quart d’heure. Ce qui lui donnait le temps de prendre du champ.

Le Parlement fixa sa date d’ouverture au 5 novembre. Le 26 octobre, un des pairs, Lord Mounteagle reçut une lettre anonyme, dévoilant tout le complot. Il prévint immédiatement le roi. Le roi ordonna de fouiller toutes les caves avoisinantes et, dans la nuit du 4 au 5 novembre, Fawkes, découvert, fut arrêté. L'échec de la conspiration a été commémoré pendant de nombreuses années par des sermons ou la sonnerie des cloches d'église, célébrations qui ont donné naissance à l'actuelle « Bonfire Night ». Et on chante toujours :


Souvenez-vous, souvenez-vous du cinq novembre,
Poudre à canon, trahison et conspiration
Je ne vois aucune raison pour que la trahison des poudres
Soit jamais oubliée.

Chargement en cours ...