7 novembre 1918. Billy Graham, évangéliste dans le monde entier


Billy Graham est né le 7 novembre 1918, à Charlotte (Caroline du Nord), dans une famille d’agriculteurs. C'est à l'âge de 16 ans qu'il fait une rencontre personnelle avec le Seigneur Jésus lors d'une campagne de réveil menée par Mordecai Ham dans sa ville natale.

Après avoir pris au mot ce que la Bible déclare dans Marc 16 :15 : « Allez et prêchez la Parole à toute la création », Billy Graham a prêché un peu partout dans le monde, dans les villages les plus retirés d'Afrique mais aussi en plein coeur de New York, en passant par le bloc soviétique.

On estime que Billy Graham a prêché l'évangile à plus de 210 millions de personnes dans plus de 185 pays et territoires. Et des centaines de millions de personnes ont aussi été touchées à travers la télévision, les films, la radio, etc...

Image (7 novembre 1918. Billy Graham, évangéliste dans le monde entier)

Son témoignage
« Mon ambition était de devenir champion de base-ball. A 16 ans, après une partie de base-ball, un ami m'invita à aller entendre un prédicateur qui était un champion. Cela m'intéressa comme tout ce qui touchait au pugilat ou à la lutte. Je manquai la classe et allai à l'église. A mon grand étonnement, c'était une vaste campagne d'évangélisation , avec au moins 5000 auditeurs. Je m'assis au fond de la salle. J'avais toujours cru que la religion était pour les faiblards. C'était bon pour les vieillards et les jeunes filles, mais un mâle ayant du sang dans les veines avait autre chose à faire que d'aller à l'église

J'avais devant moi un homme d'une haute stature, presque un géant. Il commença à prêcher comme jamais je n'avais entendu le faire. Au milieu du message, il me montra du doigt (du moins je le crus) et il dit : Jeune homme, tu es un pécheur. Je me cachai derrière le vaste dos de l'auditeur assis devant moi. Je ne suis pas plus mauvais qu'un autre, pensai-je alors. Je suis même membre d'une église, quoique j'y aille rarement. Mais le prédicateur citait la Parole de Dieu : Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. Il n'y a pas de justes, pas même un seul (Romains 3.23). Pour la première fois de ma vie, je compris que j'étais un pécheur, en route pour l'enfer et que j'avais besoin d'un Sauveur. Quand l'évangéliste demanda à ceux qui voulaient venir au Christ de s'avancer, je me précipitai dehors et courus chez moi.


Je n'oublierai jamais la lutte qui suivit. Toute la nuit, je résistai. Le lendemain, je retournai à la réunion. Cette fois, je me mis devant. Quand le prédicateur se leva, il semblait me regarder en souriant. Il dit, avec des accents d'une infinie tendresse : Dieu a prouvé son amour envers nous en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous (Rom. 5.8). Je pensai: "Cette parole est pour moi ! Je suis un pécheur, Dieu m'aime."
Quand le prédicateur demanda à ses auditeurs de s'avancer afin de se déclarer pour Jésus, je fus un des premiers. Je serrai la main du prédicateur (Mordecai Ham) et donnai mon coeur au Seigneur. La joie, la paix, la certitude du salut remplirent immédiatement mon coeur. Mes péchés, si nombreux, étaient effacés. Je rencontrai pour la première fois la Personne qui devint le Héros de ma vie.

J'avais cherché la source de la joie et du bonheur, je la trouvai en Christ. J'avais désiré ardemment la satisfaction de mes plus purs désirs ! Jésus me satisfit pleinement...  Christ est le Héros, la gloire de mon coeur. Il fait au delà de tout ce que nous demandons et pensons.

Source : Lueur, www.lueur.org

Chargement en cours ...