Comprendre et rejoindre la Génération Y

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Née entre 1981 et 1995, la Génération Y constitue aujourd’hui les « jeunes adultes » de nos assemblées. Mais quelles sont les spécificités de cette génération ? Qu’est-ce qui la distingue de la Génération X qui l’a précédée ? Sans jamais tomber dans des généralisations trop caricaturales, Nathalie Perrot nous invite à la découverte d’une génération complexe, mais pleine de vie. Une génération qui impacte en profondeur et durablement la société. Elle mérite que nous apprenions à comprendre ses ressorts, au lieu de présumer qu’elle fonctionne, pense et agit comme les générations précédentes. Pour la rejoindre avec la Parole de vie qu’est l’Évangile, l’Église ne peut se permettre d’ignorer ces évolutions. Mais, plus encore, dans la société d’aujourd’hui comme dans celle de demain, l’Église ne peut se priver des nombreux apports de la Génération Y.
Comprendre et rejoindre la Génération Y

« Génération Y ». Jetons un peu de lumière sur cette expression pour le moins énigmatique. Le mot génération, lorsqu’on l’utilise dans son sens sociologique et non généalogique, dépend plus du contexte historique et géopolitique que de la hiérarchie familiale. Dans une même génération, se glissent alors tous les individus qui partagent une même histoire dans un contexte sociétal similaire. Les générations sociologiques sont parfois plus longues, parfois plus courtes que les générations généalogiques que nous avons pris l’habitude de compter en quart de siècle. Sous la désignation « Y » se cache une double signification. D’une part, elle décrit l’ensemble des personnes qui suit la génération précédente, la « Génération X ». D’autre part, elle met le doigt sur l’une de leurs spécificités : le questionnement incessant. En anglais, la lettre Y se prononce « why », ce qui signifie « pourquoi ». Ainsi, les membres de la Génération Y sont d’emblée présentés comme d’éternels interrogateurs : « Pourquoi telle habitude ? », « Pourquoi dois-je accomplir tel acte ? », etc.

Dans la Génération Y, on range tout individu né entre 1981 et 1995, bien que ces dates soient légèrement différentes d’un sociologue à un autre. Les membres de la Génération Y, que nous désignerons dans la suite de l’article par la contraction « GenY », ont donc aujourd’hui entre 20 et 35 ans. Pour mettre en avant l’une ou l’autre de leurs caractéristiques, on leur a aussi attribué les sobriquets suivants : Génération du Millénium, Génération Full Cool, Génération Yo, Génération Sacrifiée ou encore, chez nos amis anglophones, les Digital Natives(1).

Cette génération, nous la percevons comme insoumise, rebelle, égocentrique, instable. Mais la connaissons-nous vraiment ? Dans nos Églises, arrivons-nous à travailler avec elle et à lui donner une place ? Ou bien les GenY sont-ils voués à déserter nos Églises ? L’auteure de cet article, pasteure jeunesse elle-même issue de la Génération Y, propose un tour d’horizon des caractéristiques des GenY avec l’ambition de permettre au lecteur de réussir à comprendre qui ils sont. Dans la deuxième partie de l’article, des conseils plus concrets en lien avec la pratique du ministère seront également présentés. Tous ces éléments théoriques et pratiques ne sauront se montrer efficaces qu’accompagnés d’une prière persévérante pour les membres de nos Églises issus de la Génération Y.

X, Y, Z

La Génération Y, comme son nom l’indique, fait suite à la Génération X, et avant elle aux Baby-Boomers et à la Génération Silencieuse. Après elle vient la Génération Z, de laquelle nous ne connaissons que peu de choses encore. Chacune de ces générations a été forgée par le contexte dans lequel elle a grandi. Les directions politiques, l’exemple des parents, l’enseignement scolaire, les mouvements de la culture : tous ces éléments ont fait des GenY et des autres ce qu’ils sont aujourd’hui. Le tableau ci-dessous tente de relever les caractéristiques sociétales qui semblent avoir eu une incidence sur chaque génération....

1. Que l’on pourrait traduire par génération « issue du numérique », ce qui met l’accent sur leur aspect connecté voire ultra connecté.

Vous aimerez aussi

BREF GUIDE DU MONDE DES ESPRITS Autrefois, (mais de façon moins courante,...
Toute avancée humaine réclame deux vertus essentielles : le courage pour...
L’apparition plus fréquente de couples interculturels est en train de...
La France a une forte tradition centralisatrice. Les autorités ont...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...