Le Pasteur est un théologien

Complet
Note : 50
( 1 vote )
Le Pasteur est un théologien

Voici encore un numéro varié, mais qui tourne, en grande partie autour de la responsabilité pastorale.

Le premier texte souligne - mais qui en douterait ? - que c’est dans la relation que se situe la fonction pastorale. Il ajoute cependant que l’important est que le pasteur demeure dans son identité propre qui est celle de théologien. Entendons-nous ! Non un spécialiste de l’enseignement de la théologie à l’université, mais quelqu’un dont la tâche principale est d’être l’interprète de la Parole de Dieu. Il est bien sûr un généraliste débordant d’activités, mais justement, la question est de savoir quelles sont les activités ou quelle est la manière de les aborder qui appartiennent en propre à son ministère.

Être théologien, dans ce sens, ne permet pas de faire l’économie des recherches récentes sur l’enseignement des adultes. Nous ne devons pas reproduire simplement les méthodes par lesquelles, enfants, nous avons appris nous-mêmes. Comprendre la nouveauté est une chose, modifier et enrichir ses manières de faire en est une autre et combien plus difficile.

C’est en théologien également et en pasteur que Mike McGowan aborde la franc-maçonnerie. Non pas pour le plaisir de la réflexion, mais pour répondre à la question concrète qui se posait à lui. Les conclusions sont pertinentes (quoique bien sûr, discutable), mais la méthode est exemplaire et mérite d’être appliquée à bien d’autres problèmes.

Enfin, lorsque Michel Charles nous parle de l’encouragement - dans un texte qui fait suite à ceux publiés dans la livraison précédente des Cahiers - c’est bien une méditation théologique qu’il nous donne.

Être théologien, pour un chrétien, c’est accepter de réfléchir à tous les domaines de la réalité à partir de l’Évangile, à partir de la révélation de Dieu dans le monde et tout particulièrement de la révélation en Jésus-Christ. J’oserai ajouter que c’est également ne pas dissocier la réflexion de la prière. Puisse ce numéro nous encourager tous, pasteurs ou non-pasteurs, à accepter joyeusement et avec reconnaissance d’être des théologiens.

Vous aimerez aussi

Cette livraison des Cahiers s’intéresse principalement à l’Église...
Comment accueillez-vous les Cahiers de l'École Pastorale ? J'aimerais croire...
La politique, c’est important, mais dans l’Église on n’en parle pas....
S’il fallait trouver ce qui unifie et rassemble les divers articles qui sont...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...