L’animation biblique

Extrait
Note : 40
( 1 vote )

À côté des études ou des partages bibliques, l’animation biblique est une autre manière d’approcher ce texte qui est si important pour les Églises mais dont on se nourrit peut-être moins qu’autrefois. Sophie Schlumberger anime régulièrement des sessions d’initiation dans le cadre de l’École Pastorale. Ce texte voudrait simplement permettre à d’autres de découvrir cette richesse.

L’animation biblique

La Bible est une bibliothèque ouverte à tous, 24h/24. Pourtant, dans le monde protestant et évangélique, la visite de cette bibliothèque, en groupe, est une activité en perte de vitesse. Certaines Églises ne proposent en effet plus de groupe biblique à leurs membres ; d’autres ont maintenu une telle activité mais peinent à renouveler le groupe et le contenu des rencontres.

Cela ne signifie pas que la Bible n’a plus de place dans la vie des Églises, loin de là ! Elle occupe une place centrale, par exemple, lors du culte, dans la catéchèse, dans l’évangélisation. Mais sa lecture, sa rumination, par un groupe, voilà qui devient plus rare.

Dans le cadre de mon ministère au Service biblique de la Fédération protestante de France, j’ai constitué une équipe fédérative(1) qui, depuis plusieurs années, réfléchit à cette situation et propose des outils pour encourager, stimuler la lecture de la Bible en groupe, et soutenir dans cette mission les personnes en charge de l’animation des groupes bibliques, pasteurs et laïcs. Notre recherche en ce domaine et les ressources que nous avons élaborées sont en ligne gratuitement sur un site que nous avons ouvert en juin 2006 : www.animationbiblique.org. Les données proposées sont de trois types :

• Points théoriques : l’animation biblique utilise en effet des concepts qui relèvent avant tout de l’animation de groupes. Elle adapte ces notions et les met au service d’une lecture collective de la Bible. Une série de fiches rend compte de cette démarche.
• Méthodes : de nombreuses méthodes d’animation, adaptées à l’étude de la Bible en groupe, sont précisément décrites. Elles permettent de rendre vivantes l’analyse et l’interprétation des textes, tout en favorisant la dynamique du groupe.
• Animations : des fiches décrivent pas à pas des animations à propos de textes bibliques ou de thèmes divers, pour des publics différents, des durées, des contextes, des objectifs variés. Elles ont toutes été expérimentées avant la mise en ligne.
Dans les lignes qui suivent, je préciserai ce qu’est l’animation biblique et m’arrêterai sur un certain nombre de points qui sont constitutifs de cette pratique. J’espère que ces éléments, rapidement esquissés, vous rencontreront dans votre propre pratique ainsi que dans votre réflexion et qu’ils vous donneront envie de tester et de développer cette approche de la Bible, là où vous exercez votre ministère.

L’ANIMATION BIBLIQUE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Est-ce une expression équivalente à celle d’« étude biblique » ? Est-ce une autre façon de désigner ce que l’on appelle un « partage biblique » ? Chacune de ces expressions renvoie à une réalité bien spécifique. Y revenir est utile pour distinguer diverses approches et relations à la Bible.

Dans une étude biblique au sens classique du terme, l’intérêt des personnes réunies se porte principalement sur l’étude du texte. L’objectif d’un tel groupe est d’acquérir des connaissances sur le texte, ses auteurs, leurs motivations, leur théologie, ceux à qui ils ont destiné ce texte, etc. Dans ce cadre, le texte est objet d’étude ; celle-ci est menée par un expert en la matière qui enseigne les autres.

En contrepoint de l’étude biblique se trouve le partage biblique : l’accent porte ici sur les personnes et la façon dont le texte biblique leur parle, résonne dans leur vie. Lors d’un tel partage, le texte biblique est considéré comme ce qui va stimuler et nourrir l’échange d’expériences de foi et de vie. Chacun est invité à exprimer librement ce qu’il ressent à la lecture du texte et à extrapoler dans le domaine de sa vie personnelle et de sa spiritualité. Chaque membre du groupe peut animer un tel partage.

L’animation biblique trace encore un autre chemin qui emprunte pour partie à l’étude biblique et au partage biblique. Elle n’en devient pas pour autant LE modèle. Elle est simplement une approche parmi d’autres possibles.

L’animation biblique vise en effet à ce que le groupe lui-même mène l’étude du texte et entre en dialogue avec lui. Une telle démarche nécessite la présence active d’un animateur(2) dont la tâche est d’être au service du texte et du groupe, de veiller à ce qu’une rencontre s’opère entre texte et lecteurs, tout comme entre les lecteurs eux-mêmes.

Parmi les réflexions qu’offre le site www.animationbiblique.org, je relève quatre axes qui servent la dynamique du groupe et sa rencontre avec le texte(3).

LA PÉDAGOGIE DE LA DÉCOUVERTE

C’est le ressort essentiel de l’animation biblique. Et c’est certainement cette pédagogie active qui fait son succès, en grande part. En effet, cette approche de la Bible considère tous les lecteurs comme des personnes qui ont encore à découvrir un peu, beaucoup, passionnément la Bible, ce dont elle parle et Celui qu’elle révèle. Que ces personnes soient de nouveaux lecteurs ou de très familiers de la Bible, l’animation biblique sait une chose, c’est que tout n’a pas encore été dit, compris, perçu du texte que le groupe va lire en empruntant des voies singulières. Elle a la conviction que la lecture de la Bible est un événement toujours inattendu, une aventure dont l’issue n’est pas connue à l’avance tout simplement parce qu’elle donne la parole et de la place aux membres du groupe dans le travail d’analyse et d’appropriation. Autant dire – et c’est très important de le noter – que l’animateur d’un tel groupe n’est pas maître de ce qui va se passer. Il a d’ailleurs à être disponible à quelque chose qui lui échappe : ce que crée, pour chaque lecteur et pour un groupe de lecteurs, la rencontre avec le texte biblique. Animer un groupe biblique demande donc à la personne qui exerce ce ministère une véritable humilité, la capacité à faire de la place à l’autre.

Cette pédagogie qui fait la part belle à la découverte et que nous mettons en œuvre dans l’animation biblique repose sur un constat, qui tient en trois phrases :

 • Dis-le moi et je ne m’en souviendrai pas.
 • Montre-le moi et je m’en souviendrai peut-être.
 • Fais-le moi faire et je m’en souviendrai sûrement !

L’animation biblique invite la personne qui anime un groupe biblique à penser son rôle et sa fonction dans la perspective de la troisième formulation, au service donc du groupe. Cela revient à accepter, pour l’animateur, que le parcours du groupe parte sur des voies auxquelles ’il n’avait pas pensé lorsqu’il a préparé la séance du groupe biblique. L’animateur est ainsi invité à se considérer comme ayant lui aussi encore à faire des découvertes. En ce sens, il est au bénéfice du travail du groupe. Il n’est pas seul sachant, ni sachant tout.

Se préparer à animer un groupe biblique selon cette pédagogie requiert non seulement de travailler soi-même attentivement le texte (analyse, interprétation, appropriation) mais aussi de réfléchir aux outils, méthodes qui vont mettre le groupe dans cette dynamique de la recherche, du désir de la découverte.

...

 ...

Responsable du Service biblique de la Fédération protestante de France.

Tél. 01 44 53 47 10
fpf-bible@federationprotestante.org
www.protestants.org
Bible et www.animationbiblique.org

1. Cette équipe est constituée de : Laurence Belling et Charles-Daniel Maire, animateurs bibliques de la Ligue ; Christiane Dieterlé et Nicole Fabre, animatrices bibliques de l’Église réformée de France ; Pierre Franco, pasteur de l’Église adventiste ; Florence Blondon, pasteure de l’Église réformée de France.
2. J’utilise ici par commodité le terme « animateur » mais cette fonction et ce rôle peuvent être incarnés par un homme autant que par une femme.
3. Je vous laisse découvrir les autres outils mis en ligne, notamment dans les Points théoriques et Méthodes. Ils concourent à ces mêmes objectifs.

Vous aimerez aussi

Le programme d’Aventure Formation propose une formation personnelle,...
Nous avons demandé à des personnes de compétences variées d'exprimer la...
Un pasteur à la tête de la République ? Vous plaisantez ! Pas du tout, car...
« Tu ne muselleras pas le bœuf qui foule le grain ». Un pasteur est-il un «...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...