La place des jeunes dans l’Église

Extrait
Note : 50
( 43 votes )

Mieux comprendre les différentes générations et sous-cultures de jeunes. Comment les encourager en vue de l’œuvre du Seigneur, et prendre la relève pastorale ? Quelle place pour la « culture émergente » des nouvelles générations dans les cultes et la vie de l’Église ? Poser ces questions, c’est aussi toucher aux tensions entre nouveauté et tradition, et à l’identité de l’Église. Lors du stage de l’École Pastorale en janvier 2012, plusieurs jeunes ont témoigné de leurs expériences, présenté leur vision pour l’avenir, et fait des propositions pour aujourd’hui. Ils représentaient Jeunesse pour Christ, une œuvre toujours en quête de nouvelles manières de créer des liens avec les nouvelles générations ; Mad in France, qui met en place des rassemblements de jeunes... très tendance ; et le réseau de jeunes « rebellutionnaires » qui prennent des initiatives dans les Églises et dans la société pour se démarquer des normes sociales et surtout des faibles attentes de la culture ambiante, saturée de médias. Dans son exposé, Patrick Nussbaumer, l’un des intervenants, nous lance le défi qui est toujours et encore de l’actualité : essayer de mettre la vie de nos communautés au diapason des nouvelles générations. 

La place des jeunes dans l’Église

Quelle est la place des jeunes dans l’Église ? C’est un sujet très important, mais difficile à appréhender, source de beaucoup de frustrations et de culpabilités. 25% de la population française ont moins de 20 ans(1). Autrement dit, en France, une personne sur quatre a moins de 20 ans. Avons-nous la même représentation dans nos Églises ?

La jeunesse est un élément important et déterminant pour le royaume de Dieu.

Mais dans nos Églises, on a souvent l’impression que les responsables ne savent pas quoi faire avec leurs jeunes. En plus, ils ne comprennent pas ce que ces jeunes, eux, veulent vraiment. Ils leur semblent être complètement déjantés ou complètement renfermés. Jamais contents ou trop fougueux. Comment faire pour les garder ? Comment leur parler ? Quelle place leur laisser ? Voilà autant de questions auxquelles il faut pourtant essayer de répondre. 

La gestion des jeunes dans l’Église n’est pas une mince affaire, et cette même problématique se retrouve dans l’enseignement scolaire et dans la famille aussi. Tellement de personnes semblent avoir des certitudes, des « y’a qu’à..., faut qu’on... ». Mais force est de constater que le sujet semble plus complexe.

Je n’aurais pas la prétention de vous livrer une recette qui fonctionne, mais plutôt vous partager ce que j’ai observé et vous proposer des réflexions qui pourront vous aider.

J’ai eu le privilège de m’investir avec l’association Jeunesse Pour Christ depuis plusieurs années, et j’ai pu participer au démarrage de Plage-Station, des camps d’évangélisation sur les plages de France.

J’ai pu rencontrer, observer et écouter beaucoup de jeunes, et plusieurs de mes exemples seront tirés de ces rencontres.

Les jeunes, et j’en suis convaincu, sont une clé et un levier pour le développement du royaume de Dieu, que ce soit pour/dans l’évangélisation ou pour/dans l’Église.

Beaucoup de personnes travaillant avec les jeunes citent une statistique admise qui révélait que 90% des gens prenaient une décision réfléchie de suivre Jésus-Christ avant 20 ans. Une étude menée aux USA en 2004 (source barna.org), indique que 75% des personnes acceptent Jésus-Christ comme leur sauveur et seigneur avant leur 21ème anniversaire. David Wilkerson a dit : « Les jeunes sont une partie de l’Église d’aujourd’hui, mais la totalité des leaders de demain ».

Miser sur les jeunes, chercher l’excellence dans le travail parmi la jeunesse, c’est investir sur l’Église de demain.

Le travail parmi les jeunes est un ingrédient indispensable de la vie de l’Église, et celle-ci ne serait pas complète sans ce travail parmi la jeunesse.

Je vous parlerai d’abord de la place des jeunes dans l’Écriture, puis de ce que des jeunes recherchent dans une Église, et pour terminer je citerai quatre raisons majeures pour lesquelles les jeunes abandonnent la foi et quittent nos Églises.

1 – Les jeunes dans l’Écriture

Mon propos ciblera les jeunes entre 11 et 25 ans, sachant que les limites peuvent bouger vers le haut ou le bas. Pour une approche biblique de la jeunesse, je vous propose quelques textes que vous trouverez compilés dans le Dictionnaire de Théologie Pratique(2) .

Dans la Bible, les jeunes sont présentés de façon positive et leurs qualités physiques, mentales et morales sont mises en avant.

La force est la gloire des jeunes gens (Proverbes 20.29).

Les proverbes servent à donner du discernement aux jeunes gens qui doivent progresser (Proverbes 1.4).

Les jeunes sont considérés dans la Bible comme les égaux de leurs aînés :

Ne reprends pas le vieillard avec dureté, mais encourage le comme un père. Encourage les jeunes gens comme des frères, les femmes âgées comme des mères, celles qui sont jeunes comme des sœurs, en toute pureté (1 Timothée 5.1-2).

Les jeunes sont profonds spirituellement. 

Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, que la parole de Dieu demeure en vous et que vous avez vaincu le mauvais (1 Jean 2.14).

La Bible ne dénigre pas les jeunes, au contraire elle met en avant les capacités des jeunes à faire, mais aussi à leur besoin d’avoir des personnes qui les aident à être, à devenir ceux que Dieu a prévu qu’ils soient lorsqu’il les a créés.

2 – Ce que recherchent des jeunes dans une Église

Un texte qui nous aide à comprendre est Actes 18.24-26. C’est l’épisode qui rapporte qu’Apollos savait certaines choses sur Dieu, qu’il les enseignait avec conviction et fougue, mais que son enseignement était incomplet. 

Priscille et Aquilas le prirent avec eux et lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu.

D’après moi, les jeunes ont besoin de pairs et de repères dans l’Église.

Repères

Ce qui exaspère beaucoup de jeunes, c’est le manque de contenu de ce qu’on leur propose et des enseignements.

Un jeune sait certaines choses sur Dieu et veut progresser. Il a une capacité d’apprentissage énorme : jusqu’à présent, la vie d’un jeune c’est l’apprentissage. 

Les jeunes ont besoin d’apprendre, et cela vaut pour leur vie spirituelle.

Malgré leur apparence désinvolte, leur attitude nonchalante et leur manque de sérieux apparent, les jeunes sont des êtres sérieux spirituellement (cf. le verset que je viens de citer : Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, que la parole de Dieu demeure en vous et que vous avez vaincu le mauvais, 1 Jean 2.14).

L’Église a un devoir d’enseignement, avec du contenu. C’est important de ne pas sous-estimer la qualité de ce qu’on peut enseigner à un jeune. 

Je pense qu’on peut sans problème - et même il faut - donner des enseignements solides aux jeunes, ils peuvent les entendre, les comprendre et les appliquer. 

Les jeunes, pensent ne pas être compris dans leurs problématiques et se plaignent que leurs véritables problèmes ne soient pas pris en compte par l’Église.

Nous devons parler des sujets qui les concernent, même s’ils sont gênants pour nous. L’Église n’est pas une bulle où le mal ne rentre pas, mais un lieu où les jeunes rentrent avec leurs questions

Nous ne pouvons pas ignorer la pression qu’ils rencontrent à l’école, à la fac. Ils ont des amis qui boivent de l’alcool, qui fument de la drogue, qui sont travestis, homosexuels, qui passent d’un partenaire à un autre, des gothiques, des athées... Mais nos jeunes ont besoin de repères qui leur permettent de se positionner face à ces choix de vie. 

Diluer ce que dit la Bible sous prétexte qu’on s’adresse à des jeunes est très dangereux.

Par exemple, qui fait l’éducation relationnelle ou sexuelle de nos jeunes ?

Facebook, Closer, les copains, l’école ? L’Église doit apporter des réponses, permettre à nos jeunes de se positionner.

Au niveau de la forme, un jeune recherche de l’authenticité, parfois à outrance, c’est pour cela qu’il va paraître provoquant. Il voudrait enfin être lui-même, savoir qui il est, trouver et affirmer son identité, alors qu’il est dans cette période où il se cherche.

De la même façon, ils rechercheront, chez nous, leurs repères, de l’authenticité.

Il n’y a pas besoin de mettre un nez rouge pour captiver l’audience et enseigner les jeunes.

Je me souviens d’un responsable d’Église qui me disait qu’il allait faire venir les jeunes. Je lui ai demandé comment, il m’a répondu : « On a acheté une batterie ».

Je lui ai conseillé de la revendre ! On n’achète pas les jeunes avec une batterie, avec une présentation Powerpoint, ou avec une soirée pizza. Tout cela n’est qu’éphémère.

Comprenez-moi bien, je suis pour la batterie à l’Église. Je suis pour l’utilisation du Powerpoint. Je suis pour la soirée pizza. Mais au final, ce qui fait venir les jeunes c’est ce qui est vécu avec Dieu dans l’Église. C’est l’authenticité de l’expérience.

Il est un danger, celui de considérer les jeunes comme des « pas-tout-à-fait-adultes », des adultes moins intelligents ou moins compétents.

C’est une erreur. Nos jeunes sont dans une saison de la vie différente, avec d’autres qualités mises en avant.

La jeunesse est très sensible au témoignage personnel et au vécu des personnes.

On se plaint souvent que les jeunes ne fréquentent pas les réunions de prières, mais je peux vous garantir que les jeunes prient et veulent prier.

En fait, ils ont besoin de sens, et de savoir pourquoi ils font les choses.

Alors, qui témoigne des exaucements obtenus ? Ils veulent être participants, pas spectateurs.

Alors, si la prière c’est Dieu qui veut nous rendre participants à l’avancement de son royaume, partageons et donnons les exaucements.

L’Église doit être le lieu où Dieu s’expérimente, voilà la meilleure stratégie pour garder des jeunes. 

Don Carson a écrit cette phrase que je trouve fantastique : « Des ambitions spirituelles élevées et une vie médiocre sont le pire héritage qu’on puisse laisser à ses enfants »(3).

Alors, que l’Église soit ce lieu de repères !

...

...

1. Source : INSEE, pyramide des âges au 01/01/2012.

2. Bernard HUCK et Christophe PAYA (direction), Dictionnaire de Théologie Pratique, Cléon d’Andran : Exelcis, 2011, p. 407-408.

3. Donald CARSON, La prière renouvelée, Cléaon d’Andran : Exelcis, p. 28.

Responsable de Jeunesse pour Christ, région parisienne.

Vous aimerez aussi

André Pownall enseigne la théologie pratique à l'Institut Biblique de Nogent...
Chrétien, l’autre nationalité ! Neal Blough, N. Farelly, P. Gonzalez,...
Nos Églises, au moins pour la plupart, ne manquent pas d’enfants, et leur...
Partant du constat douloureux mais néanmoins réaliste que les Églises...

Commentaires

talfi
09 septembre 2013, à 15:21
je suis un jeune et je suis content de votre travail.
Note du commentaire :
1736
- +
Regis Ipany
01 avril 2014, à 20:09
En voici des techniques pour enseigner nos jeunes . God bless you
Note du commentaire :
3
- +
willy.makikadila
29 avril 2014, à 10:32
J'ai la passion pour les jeunes et souhaite qu'ils assument comme nous le faisons présentement la genération futur de l'Eglise
Note du commentaire :
-4
- +
ikima tosane
16 juin 2014, à 16:00
Je suis responsable de la jeunesse dans notre église, je veux connaitre comment encadres les jeunes.
Note du commentaire :
-5
- +
Administrateur des C.e.p.
23 juin 2014, à 17:04
Bonjour cher Ikima Tosane, que le Seigneur vous bénisse dans votre service auprès de la jeunesse de votre communauté. Avez-vous déjà eu l'occasion de poser la question à votre pasteur quant à votre besoin de vous former sur l'encadrement en tant que responsable de jeunes ? N'hésitez pas à lui demander quelles sont les formations existantes dans ce cadre là, et ainsi que de voir s'il est envisageable de vous former en vous appuyant sur le soutien de votre église ?

Bien fraternellement
Note du commentaire :
-30
- +
kouadio
27 juin 2014, à 18:16
Soyez bénis
Note du commentaire :
-44
- +
isdor
25 juillet 2014, à 16:14
j'encourage les jeunes de notre église,de chercher toujours à être des vrais modèles.la jeunesse est une étape merveilleuse mais aussi dangereuse.
Note du commentaire :
-54
- +
Philius Willy
20 août 2014, à 02:26
J'apprecie enormement votre travail que Dieu vous benisse abondamment,qu'il vous tienne compagnie jusqu a votre mission finale
Note du commentaire :
-55
- +
sage gnakou
30 octobre 2014, à 08:32
God Bless You GUYS,we need to be encourage and to be advice
Note du commentaire :
-33
- +
Milien Marc-kenley
27 novembre 2014, à 17:24
Je vous dit un merci pour ce grand travaille que tu fais que Dieu vous permet de partager davantage la parole de Dieu, Que ton ame et tout votre etre prospere a tous egards
Note du commentaire :
-15
- +
Loïc Daya
02 février 2015, à 18:59
Je viens d'être choisis comme encadreur des jeunes dans mon Eglise, et suis très content de vos conseils, cela m'aidera beaucoup, que Dieu vous bénisse abondamment!
Note du commentaire :
-13
- +
cosmas
11 avril 2015, à 14:29
que DIEU vous benisse
Note du commentaire :
-14
- +
Espoir Tumabul
04 mai 2015, à 15:19
Merci pour ce joli enseignement qui nous donnes la voie d'eveiller la consience de nos responsables ainsi que de nos jeunes. Que Dieu vous benisse infiniment. Courage!
Note du commentaire :
-17
- +
ayofranc
11 mai 2015, à 17:53
Tous mes remerciements pour cette articles
Note du commentaire :
-18
- +
Derival Dachemy
30 mai 2015, à 05:44
Bon travail !
Note du commentaire :
-32
- +
Godwin
04 juin 2015, à 15:28
Je suis très heureux de finalement trouver cet article qui m'est très important.
Je suis depuis février 2013,président des jeunes de notre Eglise "Assemblées de Dieu "au Togo en Afrique de l'Ouest .Je rencontre beaucoup de problèmes avec ses jeunes .Ils ont des soucis ,des problèmes qui finissent pas me dire ,mais j'avoue que je suis souvent limité pour leur donner des vrais réponses.Je discute souvent avec notre pasteur ,mais helas pas de solution adéquate.Depuis ,ayant le fardeau dans mon coeur de les aider,je cherche depuis une école de formation pour l'éducation des jeunes,il n'ya rien de ce genre chez nous .merci de m'aider si vous en connaissez.je tiens à vous remercier encore très sincèrement pour vos aides multiples à la jeunesse chrétienne.
Note du commentaire :
-27
- +
Christian
28 juin 2015, à 07:46
Amen!
Note du commentaire :
-30
- +
Santiana Jean
09 juillet 2015, à 19:29
Je suis vice-présidente de jeunesse et je tiens a vous remercier pr ces conseils
Note du commentaire :
-28
- +
tumsifu nshombo radieux
11 juillet 2015, à 09:03
la meilleure façon d'encadrer la jeunesse c'est leur doteé une formation de qualité qui permettra de gagner leur vie en christ et qu'elle puisse se rétrouver dans leur vie physique et spirtuelle.
Note du commentaire :
-58
- +
Dossou Benoit
16 juillet 2015, à 12:51
Merci à vous et que le Seigneur vous bénisse. Seule la qualité de l' enseignement et des expériences des leaders éclésiastiques pourront assurer une jeunesse chrétienne EXCEPTIONNELLE ET TRIOMPANTE dans ce monde.
Note du commentaire :
-58
- +
Olumbu olivier
22 juillet 2015, à 17:24
je suis vraiment heureux de voir vos conseils, je croie le mettre en pratique, car je suis choisis comme résponsable des jeunes dans l'eglise
Note du commentaire :
-76
- +
Dorcas imonga
16 septembre 2015, à 15:57
En tout cas soyez bénis et continuer cette activité qui augumente ma connaissance je vous aime.
Note du commentaire :
-77
- +
Shauri kalamba Loir
02 octobre 2015, à 20:00
suis tellement ravis pour ce sujet si interessant pour. nous jeunes!ca fait beaucoup d'annees que je travaille dans le deppartement de la jeunesse dans mon eglise,
Mais, je me heurte toujours aux questions des jeunes dans mon eglise!_etant donne que ,je me retrouve en face de la dotrine del'eglise et aux comportements dela jeunesse qui semblent blesser la doctrine
Note du commentaire :
-60
- +
Laborieux Johnny
07 octobre 2015, à 21:07
Tient ferme votre travail est noble.
Note du commentaire :
-51
- +
yannick
23 octobre 2015, à 14:19
Bonjours, votre article me plais beaucoup, que notre seigneur vous benisse, c'est vrai que les jeunes d'aujourd'hui sont les hommes de Dieu de demain, et ils ont besoins de repère.
Je suis aussi responsable des jeunes et je confirme car le Saint Esprit m'enseigne comment les gérés.
Note du commentaire :
-39
- +
Maman Blanche
09 novembre 2015, à 15:02
Que le Seigneur vous soutienne et vous bénisse abondamment. C'est un travail merveilleux que d'encadrer les jeunes. Pour ce qui est des difficultés, on le sait, ça ne manque jamais, mais aucune tentation (difficulté) ne vous adviendra qui soit au dessous de vos forces. Vous pourrez toujours continuer à compter sur la Grace avec l'aide du Saint-Esprit.
J'ai personnellement travaillé avec les plus petits durant huit à neuf ans. Et c'est hier après le culte que j'ai été responsabilisée dans ma nouvelle église pour m'occuper de la jeunesse qui a été abandonnée par son jeune responsable. Que le Seigneur nous soutienne, car les jeunes sont Ses serviteurs de demain.
Note du commentaire :
-11
- +
christabdias
13 novembre 2015, à 12:35
Les jeunes d'aujourd'hui sont l'Eglise de demain. C'est cette jeunesse à besoin d’être enseignés dans toute la Vérité de Dieu. Pour cela, il faut des hommes de Dieu formés pas ceux qui se lèvent un matin pour dire Dieu m'a appelé donc je prend un local pour faire une église.
Note du commentaire :
-4
- +
nkolomoni joseph
08 décembre 2015, à 17:52
je vous encourage pour ce noble tache a la quelle vous vous sacrifier pour Christ
Note du commentaire :
-1
- +
Neville Samy Matondo Pacificateur
13 janvier 2016, à 13:25
bonjour à vous, je suis particulièrement intéressé de votre article et je demande que Dieu vous ajoute encore la sagesse
Note du commentaire :
1
- +
n' goran k paulin
03 mars 2016, à 12:31
Bjr que Dieu nous bénisse je suis très ravi de prendre part a a cet enseignement.
Note du commentaire :
1
- +
bada
04 avril 2016, à 07:25
Dieu est capable
Note du commentaire :
1
- +

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...