L’ennéagramme

Extrait
Note : 40
( 1 vote )

Outil de connaissance de soi, mais aussi d’écoute et de compréhension des autres, l’ennéagramme connaît un certain succès en milieu séculier comme en milieu chrétien. Ceci jusqu’aux milieux évangéliques. Trouvant des applications variées dans les sphères personnelles, professionnelles et familiales, il est aussi abondamment employé comme support d’analyse dans l’accompagnement spirituel. Mais d’où vient-il ? Est-il fiable sur le plan théologique ? Cet outil peut-il réellement apporter quelque chose dans le cadre du ministère pastoral ? Est-il efficace pour la relation d’aide chrétienne ? À la suite de la session de l’École pastorale dédiée à la découverte de l’ennéagramme en décembre dernier(1), Christian Monod, fort d’un mémoire soutenu à la Faculté Libre de Théologie Évangélique de Vaux Sur Seine sur le sujet, nous livre ici une présentation et une évaluation utiles de cet outil.

L’ennéagramme

De quoi s’agit-il ?

L’ennéagramme est la nouvelle méthode à la mode dans certains milieux. Il a trouvé un écho dans nos milieux évangéliques, et nous le retrouvons dans les cours d’accompagnement des personnes, comme la relation d’aide.

Il constitue une sorte de zoom avant sur la personnalité humaine. Le mot ennéagramme vient du grec ennea (neuf) et grammos (point). Ce modèle, qui définit neuf profils de personnalité, est représenté par un symbole qui permet à la fois d’en comprendre et d’en mémoriser les différentes caractéristiques.

L’ennéagramme est un modèle de la structure de la personne humaine. C’est une méthode de connaissance de soi et des autres qui propose neuf configurations de base de la personnalité humaine :

Selon l’ennéagramme, chacun d’entre nous a tendance à donner, dans sa vie, la priorité à l’une de ces représentations. En étudiant les conséquences de cette priorité, l’ennéagramme donne une description détaillée de la psyché humaine et tente d’expliquer et/ou de prévoir notre attitude face aux diverses circonstances de la vie.
Il ne s’agit pas d’une caractérologie qui nous enfermerait dans des cases. Il est, au contraire, un outil riche et complexe qui prend en compte la dynamique de l’homme, son évolution et les différentes facettes de sa personnalité. Chaque type, par exemple, est nuancé par ses « ailes », c’est-à-dire par les deux types les plus proches de lui, à sa droite et à sa gauche. Par ailleurs, par le jeu des flèches on peut être coloré par l’ensemble des types. Il s’agit, enfin, d’une démarche relativement concrète parce qu’elle s’applique à nos comportements quotidiens(2).

Apporte-t-il des avantages dans l’accompagnement pastoral des personnes ?

Un outil de compassion et d’empathie

Cet outil rencontre un réel engouement dans l’accompagnement chrétien des personnes. Les praticiens chrétiens de l’ennéagramme relèvent que c’est un outil de compassion et d’empathie. Chacun des neuf types voit le monde de façon très différente. En découvrant d’autres types que le sien, on peut se dégager des a priori que l’on peut avoir et passer à une véritable compréhension de ce que sont réellement les autres. Cela peut être un véritable outil au service de l’accompagnant en relation d’aide. De plus, c’est une méthode relativement facile à appréhender : la personne suivie pourra vite saisir son fonctionnement dans la mesure où elle ne fait pas appel à des connaissances pré-requises, et ne suppose pas de compétence psychologique particulière. Elle se contente de décrire, avec les mots de tous les jours, des situations, des attitudes que nous observons quotidiennement en nous et chez les autres.

Un outil de compréhension de soi

L’ennéagramme peut également être utilisé comme un outil de compréhension de soi. La personne va découvrir les motivations principales (et principalement inconscientes) à la base de ses perceptions, pensées, émotions et comportements. À partir de là, elle pourra en explorer les conséquences et mobiliser ses véritables points forts. Ce sera aussi l’occasion de découvrir que ces points forts, qui la caractérisent, ont aussi leurs revers, comme les deux faces d’une médaille.

Un outil d’acceptation de soi

Très souvent, on peut avoir tendance à aplanir les différences. Le type 2 sera un type très populaire et mis en valeur dans l’Église, alors que le type 4 aura plutôt tendance à être laissé de côté… Ou encore, dans l’imagerie populaire, on pourrait penser qu’un responsable d’Église ou un pasteur devrait ressembler au type 8, alors que l’on peut certainement être un bon responsable tout en appartenant à un autre type. On le sera simplement différemment, avec sa couleur. Reconnaître ces différences pourrait permettre à beaucoup de personnes de mieux s’accepter et de se sentir moins à l’écart parce qu’elles ne rentreraient pas dans le moule du groupe sociologique où elles se trouvent.

Un outil de transformation de soi

L’ennéagramme est, non seulement un outil de connaissance de soi, mais il est aussi un outil de transformation de soi. Il permet de mettre en lumière nos travers : il met à jour nos mécanismes de défenses (compulsions), ce qui n’est pas un travail aisé(3). Une fois ces compulsions mises en lumière, il indique un chemin et montre des perspectives d’évolutions. En décrivant la personnalité de base de chacun, depuis ses niveaux les plus dégradés jusqu’aux niveaux les plus « intégrés », ainsi que les différentes perspectives d’évolution par les ailes et les flèches, il indique l’objectif à atteindre.

Un outil pour mieux communiquer et se comprendre

Enfin, l’ennéagramme peut être utilisé comme un outil pour mieux communiquer et se comprendre dans l’Église, dans le cadre, par exemple, du conseil de responsables d’une Église ou dans la dynamique de personnes qui travaillent en équipe sur le champ missionnaire. Une manière de mieux saisir la diversité d’une équipe et, par une meilleure compréhension des personnalités en présence, de dépasser les tensions et les conflits qui se présenteront tôt ou tard.

Les origines

...

1. Session intitulée : « Apprendre à se connaître pour mieux servir ».

2. Pour une présentation plus complète de la méthode, on peut consulter l’excellent ouvrage de Fabien et Patricia Chabreuil, Le grand livre de l’ennéagramme : les 9 types de personnalité, Paris, Eyrolles, 2009. Ils ont fondé en 1993, l’Institut Français de l’Ennéagramme (IFE), la première structure française consacrée exclusivement à l’explication, la diffusion et l’enseignement de l’ennéagramme, tant auprès des particuliers que des entreprises.

3. La Bible parle de « faire mourir le vieil homme ».

Vous aimerez aussi

Autrefois universellement pratiquée, la visite est aujourd’hui, dans bien des...
Lors d'une session de l'École Pastorale sur l'accompagnement spirituel, sœur...
LES DIFFICULTÉS DE L'ÉCOUTEpar Francis Mouhot(docteur en psychologie à...
Un élément clé dans le ministère pastoral en général, et dans...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...