Le culte de bénédiction de mariage

Extrait
Note : 40
( 1 vote )

SOMMAIRE

DOSSIER LITURGIQUE

A. Plan de culte : forme étoffée

B. Plan de culte : forme œcuménique

C. Service de bénédiction de mariage œcuménique

ANNEXES

A. Textes bibliques

B. Chants possibles

Le culte de bénédiction de mariage

DOSSIER LITURGIQUE

Deux plans de culte sont proposés ci-dessous : une forme étoffée (qui regroupe l’ensemble des textes où l’animateur peut piocher) et des propositions de textes pour un mariage œcuménique. Quel que soit l’ordre choisi, chaque animateur pourra confectionner un bel ensemble à son gré. L’essentiel, c’est un ordre clair et court qui implique les conjoints et exprime une vision chrétienne du mariage.

A. PLAN DE CULTE : FORME ÉTOFFÉE

Les sections nous paraissant indispensables dans un culte de bénédiction de mariage sont soulignées dans le plan.

PLAN DU SERVICE

1. Prélude musical
2. Entrée
3. Accueil
4. Mot d’ordre de la Bible
5. Prière d’ouverture
6. Chant d’assemblée
7. Instruction biblique sur le sens du mariage
8. Chant d’assemblée ou refrains de louange
9. Promesses de la famille
10. Invitation aux époux
11. Témoignage/projet de vie
12. Promesses de mariage
13. Échange des alliances
14. Unité du couple dans le mariage
15. Bénédiction du couple
16. Chant d’assemblée/signature des registres
17. Lectures bibliques
18. Prédication ou exhortation
19. Chant d’assemblée
20. Prières d’intercession
21. Notre Père
22. Remise de la Bible
23. Chant d’assemblée
24. Paroles d’envoi
25. Postlude musical

1. PRÉLUDE MUSICAL

2. ENTRÉE DES ÉPOUX

[L’assemblée se lève à l’entrée des époux – qui préféreront entrer ensemble dans le lieu de culte – et s’assied en même temps qu’eux. Le pasteur ou le président se tient devant les époux. Ceux-ci peuvent être placés devant l’assemblée.]

3. ACCUEIL

A. Nous sommes réunis devant Dieu pour partager la joie de G… (prénom usuel et nom du marié) et de F… (prénom usuel et nom de la mariée). Ils se sont mariés devant M. (ou Mme) le Maire, autorité que Dieu nous demande de respecter. À vous, les amis et les membres des deux familles, nous souhaitons une très cordiale bienvenue.

B. La grâce et l’amour soient avec vous tous au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! Nous tous qui sommes ici nous partageons notre joie avec G… et F… qui se sont donné leur parole et viennent demander à Dieu de bénir leur union.
G… et F…, l’Église se réjouit avec ceux qui sont dans la joie. À cette heure, belle et décisive de votre vie, elle vous entoure de son amitié. Elle vous confie au Seigneur et à la parole de sa grâce. « Célébrez le Seigneur, car il est bon. Son amour n’a pas de fin. »

C. Chers amis, nous voici rassemblés pour célébrer l’union que G… et F… ont conclue publiquement à la Mairie. Vous êtes les bienvenus ici, avec G… et F... pour soutenir leur alliance, pour partager la Parole de Dieu, pour prier ensemble et pour chanter notre joie.

D. « Grâce et paix à vous tous de la part de Dieu le Père, dont dépend toute famille, et de la part de notre Seigneur Jésus-Christ. » Bienvenue dans ce lieu de culte pour entourer G… et F… qui demandent à Dieu de bénir leur union.

E. Nous sommes réunis aujourd’hui pour entourer de notre affection et de nos prières G… et F… Ils ont voulu demander la bénédiction de Dieu sur leur mariage. Ce n’est pas le pasteur qui les marie : d’une part, parce que ce sont eux qui se marient en quittant leurs parents pour faire alliance l’un avec l’autre ; d’autre part, parce qu’ils ont déjà échangé leur consentement devant l’autorité civile. Le Maire en a été témoin au nom de la société. Pourquoi ce culte, alors ? G… et F… veulent remercier Dieu pour l’amour qui les a réunis, demander son aide afin de pouvoir tenir leurs promesses et rester fidèles l’un à l’autre. Conscients que leur volonté et leurs sentiments peuvent défaillir, ils veulent compter sur le Dieu de toute grâce en se mettant à l’écoute de sa Parole. Ils sont heureux de vous accueillir dans ce lieu de culte. Avec eux je vous invite à faire silence en vous-mêmes afin qu’ensemble nous puissions adorer Dieu.

F. Jésus-Christ, l’Époux de son Église, est vivant aujourd’hui ! C’est Lui qui dirige l’histoire, et qui veut conduire G… et F… dans leur vie commune. C’est Lui qui nous rassemble, parents et amis, pour les entourer et nous réjouir avec eux. C’est en son Nom que je vous souhaite la bienvenue dans ce Temple/lieu de culte de (nom de l’Église).

G. Nous sommes réunis ici dans la reconnaissance et le recueillement avec G… et F… qui s’aiment et se sont engagés l’un envers l’autre. C’est un choix décisif pour leur vie qu’ils ont voulu placer sous la bénédiction de Dieu.

H. Chers amis, que nous venions de près ou de loin, tous nous sommes rassemblés ce jour pour célébrer l’union que G… et F… ont conclue publiquement à la Mairie et pour les entourer, pour prier pour eux. Bienvenue à chacun dans ce lieu.

4. TEXTES DE LA BIBLE

Ici, on peut reprendre le verset du faire-part de mariage qui peut servir d’invitation à l’adoration.

A. « Heureux celui qui prendra son repas dans le royaume de Dieu » Lc 14.15.

B. « Heureux ceux qui sont invités au festin de noces de l’Agneau » Ap 19.9.

C. « Ainsi parle le Seigneur : ...on entendra encore cris d’allégresse et joyeux propos, chant de l’époux et jubilation de la mariée, et la psalmodie de ceux qui, en apportant des sacrifices de louange dans la Maison du Seigneur, diront : "Célébrez le Seigneur, le Tout-Puissant, car Il est bon et sa fidélité est pour toujours" » Jr 33.10-11.

D. « Le Seigneur ton Dieu est au milieu de toi en héros, en vainqueur. Il est tout joyeux à cause de toi, dans son amour il te renouvelle, il danse et crie de joie à cause de toi. » So 3.17.

5. PRIÈRE D’OUVERTURE ET MOMENT DE SILENCE

Il est possible de dire une prière spontanée, une composition personnelle ou l’une de celles-ci :

A. Dieu notre Père, sois avec nous. Accueille-nous en ta présence. C’est toi que nous recherchons. Tu es notre force et notre espérance ! Toi qui es le Seigneur de notre passé, de notre présent et de notre avenir, nous nous confions à toi. Voici G… et F…. Tu leur donnes l’amour qui les unit l’un à l’autre et le bonheur de former un couple. Tu es le témoin et le soutien de leur union par ton Esprit. Tu nous adresses ta parole, donne-nous de la recevoir avec joie et reconnaissance en Jésus-Christ. Amen.

B. Nous voulons te dire merci, Seigneur, Dieu et Père. Tu as donné la vie et l’amour à l’homme et à la femme que voici. Tu les as conduits jusqu’à ce jour. Père de toute tendresse, réjouis nos cœurs par tes promesses et préside ce culte par ton Esprit pour l’honneur de Jésus-Christ.

C. Père saint, Seigneur Jésus, Esprit de vérité : nous désirons ta présence, nous faisons appel à Toi. Viens, accompagne-nous pendant cette fête. Comble-nous de toi et nous ferons tout ce que tu nous diras.

D. Père, nous te rendons grâce car tu nous rassembles en ta présence. Nous te louons pour ton amour révélé au monde entier en Jésus-Christ. Comme tu es avec nous aujourd’hui et tous les jours de notre vie, tu veux être avec G… et à F... Témoin de leur union, tu leur donnes le bonheur de former ce couple par lequel tu poursuis l’œuvre de ta création. Heureux les hommes et les femmes qui placent en toi leur confiance !

E. Merci, Seigneur, pour cette journée. Merci pour chaque jour qui vient, pour la joie des moments pleinement partagés, pour nos gestes d’affection, pour chaque parole vraie, pour la liberté que tu donnes. Merci de pouvoir te remettre notre avenir avec ses questions, ses espérances, ses soucis… Merci de pouvoir te confier nos joies, mais aussi nos défaites et nos imprévus. Avec toi, nous sommes heureux de nous savoir entendus et compris. Dans ton amour, tu es prêt à renouveler notre amour chaque jour. Amen.

6. CHANT D’ASSEMBLÉE

Voir annexe B

7. INSTRUCTION BIBLIQUE SUR LE SENS DU MARIAGE

A. Quel est le but du mariage selon le projet de Dieu ? Premièrement, par le mariage, Dieu donne un compagnon de choix, une amitié intime, réconfort et soutien l’un pour l’autre. Deuxièmement, le lien conjugal engage et exprime l’union des corps et des cœurs pour le plaisir mutuel, l’épanouissement personnel et l’affermissement du couple dans une relation pour la durée d’une vie. Le mariage est également le cadre prévu par Dieu pour accueillir, nourrir et accompagner les enfants. Ainsi, au sein du mariage, l’époux et l’épouse s’appartiennent l’un à l’autre exclusivement. Au regard de leurs familles, de leurs voisins et de la société, ils commencent une vie nouvelle ensemble.

B. C’est la Bible, comme Parole inspirée de Dieu, qui nous fait connaître le sens profond de votre engagement. La loi de Dieu, les prophètes et les apôtres parlent du mariage dans les termes d’une alliance dans laquelle un homme et une femme s’engagent pour la vie. Jésus, vrai homme, qui n’avait pas besoin de s’informer de la condition humaine, le résume admirablement en ces termes : « L’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair. Que personne ne sépare ceux que Dieu a unis ». Oui, c’est bien le Seigneur qui unit ces deux vies. Le verbe « s’attacher » montre qu’il ne peut s’agir ni d’une rencontre passagère, ni d’un lien provisoire pratiqué à l’essai ou « à volonté », mais d’une alliance qui ne doit être rompue que par la mort. L’expression « une seule chair » signifie non seulement la pleine intimité de l’union sexuelle, mais encore le dialogue, le partage de la vie commune et les rapports de paix qui créent et maintiennent une véritable unité dans le couple au point où Jésus peut affirmer : « Ils ne sont plus deux, mais un seul. »

C. Quel est le sens du mariage ? Il est donné à certains de se marier et cela pour la vie sur terre. Le mariage établit une alliance entre un homme et une femme, une alliance qui reflète celle que Dieu a conclue avec son peuple. L’apôtre Paul considère d’ailleurs le mariage comme une image de l’union entre Christ et son Église. De même, cette fête annonce le festin des noces du Sauveur. À la résurrection, nul ne prendra de conjoint, tous seront comme les anges de Dieu. Alors, pourquoi se marier ? La Bible raconte le projet de Dieu pour l’humanité façonnée à son image. Dès l’aube du temps, le Père des lumières, l’auteur de tout don excellent, forma un couple humain : mâle et femelle. L’Éternel constata que l’homme ne saurait vivre seul. C’est pourquoi, Il lui présenta un vis-à-vis pour répondre à son amour, pour former un couple uni en mariage, pour devenir une seule chair (et pour avoir des enfants).

D. Le mariage, Dieu l’a inventé. C’est Lui qui nous aime en premier. Comme il n’est pas bon pour un être humain de vivre seul, le Créateur lui donne un partenaire. L’homme part de la maison de ses parents, épouse sa femme et ils fondent un nouveau foyer. Que personne ne brise la maison que Dieu a bâtie. Celui qui trouve un conjoint de valeur a obtenu une faveur du Seigneur. Quel bonheur !

E. G… et F…, vous avez manifesté à la Mairie votre désir de vivre en couple dans la société. À l’Église maintenant, vous affirmez votre volonté de vivre ensemble parmi le peuple que Dieu conduit. Dans la Bible, interrogé sur le mariage, Jésus a repris les paroles du texte de la Genèse que nous venons de lire, et il a déclaré :

« N’avez-vous pas lu que le Créateur, au commencement, fit homme et femme ? C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et les deux ne feront plus qu’une seule chair. Ainsi, ils ne seront plus deux, mais un. Que l’être humain ne sépare donc pas ce que Dieu a uni ».

Oui, Dieu a voulu que l’homme et la femme connaissent sur terre un véritable bonheur : l’union de deux corps, de deux intelligences et de deux sensibilités qui décident de partager la même vie.

J’aimerais reprendre avec vous les trois termes utilisés par la Genèse et repris par Jésus dans nos textes. Le projet de Dieu pour le mariage est tout d’abord que l’homme quitte son père et sa mère, c’est-à-dire qu’il « laisse derrière », qu’il renonce, qu’il s’éloigne de l’autorité de ses parents pour, deuxièmement, s’attacher à sa femme. Et cet attachement, littéralement, signifie « coller très fort », comme deux feuilles de papier qu’on ne peut plus séparer sans les déchirer. Oui, s’attacher, c’est donc aussi « rester attachés ». C’est une promesse de fidélité que vous vous faites mutuellement, et c’est aussi un processus qui se poursuit tout au long du mariage. Et cet attachement est bon et beau, n’est-ce pas ? Oui, parce qu’ainsi attachés l’un à l’autre, l’homme et la femme deviennent une seule chair. Il est question ici d’une communion des plus intimes : une communion spirituelle, une communion morale, une communion affective et sexuelle. Par le mariage, vous devenez « un », vous êtes unis, en communion l’un avec l’autre. S’il est bon de rappeler qu’une Église ne marie pas, vous avez voulu que cette cérémonie soit un véritable témoignage de foi en Dieu et dans les Écritures.

Alors G… et F…, à l’occasion de votre mariage, vous demandez la bénédiction de Dieu et l’intercession de l’assemblée réunie autour de vous. Et c’est ce que nous allons faire avec vous, tout au long de ce culte. Nous allons à la fois affirmer que Dieu approuve votre union et la bénit, mais aussi prier pour que le Seigneur accompagne fidèlement votre marche, dans les bons comme dans les mauvais moments. Notre Dieu, votre Dieu est un grand Dieu qui vous aime, se soucie de vous et veut vous donner la joie, la vie et le bonheur.

F. Nous lisons dans la Genèse, premier livre de la Bible : « Dieu créa l’être humain à son image ; Il le créa homme et femme et les bénit ». Dieu a voulu que l’homme et la femme connaissent sur la terre un véritable bonheur : l’union de deux corps, de deux intelligences, de deux sensibilités qui décident de partager la même vie. Les prophètes d’Israël ont vu dans cette relation conjugale l’image même de l’alliance de Dieu avec son peuple. L’apôtre Paul compare l’amour d’un mari pour son épouse à celui de Jésus-Christ pour l’Église. Ainsi, Dieu appelle G… et F… à s’épanouir chaque jour dans la force de leur amour et à vivre dans la vérité et la fidélité. [En quittant père et mère,] ils se sont attachés l’un à l’autre pour commencer une histoire nouvelle : celle de leur foyer. Ils marchent côte à côte avec le peuple que Dieu conduit.

8. CHANT D’ASSEMBLÉE

Voir annexe B. Il est aussi possible de choisir un morceau de musique ou un chant choral.

9. LES PROMESSES DE LA FAMILLE

Les parents des conjoints et/ou des membres de leurs familles s’engagent à respecter le nouveau couple :
Nous marquons en public la volonté de G… et F… de vivre en couple selon l’intention de Dieu quand sa Parole déclare : « Ainsi chacun laisse-t-il son père et sa mère pour s’allier à son conjoint ». C’est pourquoi nous demandons aux parents (et aux enfants éventuels), présents :

[Les personnes concernées se lèvent]

...

Vous aimerez aussi

Cet ouvrage est consacré au fonctionnement du conseil d’Église....
L'auto-critique est un exercice périlleux : ou bien on risque de forcer le...
Certains articles de cette livraison des Cahiers demanderont au lecteur un...
Malgré l’ampleur du titre nous ne chercherons qu'à introduire la question en...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...