Principaux résultats de l'enquête sur la place des femmes dans les Églises de la FEEBF

Complet
Note : 50
( 1 vote )
Principaux résultats de l'enquête sur la place des femmes dans les Églises de la FEEBF
Pour nourrir notre réflexion commune sur les ministères féminins, notre groupe de travail a mis au point et réalisé une enquête auprès de membres d'Églises locales de la FEEBF. Deux objectifs étaient visés :
1. connaître le vécu de nos Églises : quelle place occupe aujourd’hui, effectivement et concrètement, les femmes dans nos communautés ?
2. être informés des convictions des membres de nos Églises sur les ministères féminins.

L’enquête a été réalisée durant les mois de févier et mars 2001 sous forme de questionnaires anonymes auprès de 6 membres de 25 Églises représentatives de notre Fédération, soit un total de 150 personnes. La représentativité de ces Églises a été déterminée par l'élaboration de plusieurs critères (taille de l'Église, situation géographique – grande ville, petite ville, campagne –, et type de spiritualité), et grâce à une analyse statistiques des 111 Églises de la FEEBF. De plus, le choix des 6 membres sondés a tenu compte (dans la mesure du possible) des critères suivants : le sexe, l’âge et l’ancienneté dans l'Église. C'est en tout quelques 135 questionnaires que nous avons reçus et dépouillés (sur les 150 envoyés).
Les résultats de cette enquête permettent d'avoir une idée plus précise du vécu et des convictions en matière de ministères féminins dans nos Églises Nous sommes cependant bien conscients des limites de ce travail : l'échantillonnage, bien que représentatif, ne saurait être considéré comme pleinement satisfaisant. Les résultats auraient en effet gagner en précision s’il avait été possible de prendre également en compte d'autres critères : notamment, l’arrière plan socio-culturel des sondés. De plus, l’échantillonnage ne reflète pas exactement le poids des grandes Églises de notre Fédération. En outre quelques uns termes employés dans les questions ont, semble-t-il, fait l'objet de diverses compréhensions, ce qui n’a pas été sans incidences sur certains résultats. Ainsi, tous n'ont pas la même compréhension de ce qu'est la présidence de la sainte Cène, ou de ce qu'est un « groupe de maison », ou encore un « ancien ». Si donc ces résultats fournissent de précieuses indications, ils ne constituent cependant pas un reflet absolument exact de la réalité.
L'enquête est constituée de deux volets : une première partie vise à connaître ce qui se vit dans nos Églises, tandis que la deuxième porte sur les opinions des personnes sondées.
Les résultats ne sont présentés ici que dans leurs grandes lignes. Nous nous sommes attachés à faire ressortir surtout les données qui nous semble particulièrement significatives et importantes. Le détail des résultats est disponible auprès du secrétariat de la FFEBF ; le groupe de travail se tient à votre disposition pour toute demande de renseignement supplémentaire.
Nous tenons remercier chaleureusement les Églises qui se sont prêtées au jeu, et le secrétariat de la FEEBF qui a apporté son précieux concours.

PREMIERE PARTIE : LE VÉCU DANS NOS ÉGLISES

1. La participation au culte

Si la participation des femmes à la louange et aux prières à voix haute pendant le temps de culte est très importante (dans 94% des cas, les femmes participent comme musicienne ou chanteuse au culte, et dans 89% des cas, les femmes prient à voix haute fréquemment), si elles distribuent le pain et le vin (dans 66% des cas fréquemment ou de temps en temps) et prient à ce moment-là (dans 60% des cas), en revanche il est peu fréquent qu'elles président le temps de culte :

Présidence

Q.1c - Dans votre Église, les femmes président le culte :
 - jamais                                          52%
 - exceptionnellement                       18%
 - de temps en temps                       24%
 - fréquemment                                 3%
 - sans réponse                                 3%

Prédication

Q.2a - Dans votre l'Église, les femmes :
 - ne prêchent jamais                                69%
 - prêchent de 1 à 3 fois par an                  21%
 - prêchent plus de trois fois par an              5%
Ces chiffres varient selon que Église est de spiritualité charismatique ou traditionnelle et également selon la taille de l'Église. Si dans 69% des cas, les femmes ne prêchent jamais, ce chiffre monte à 74% dans les Églises charismatiques et à 77% dans les Églises de moins de 50 membres. Si en moyenne dans 5% des cas les femmes prêchent plus de trois fois par an, ce chiffre est nul dans les Églises charismatiques et montent à 13% dans les Églises de 50 à 100 membres.

Autres prises de parole

Q.2b - Y a-t-il d'autres moments lors du culte où les femmes prennent la parole ?
                                                       Non       Oui
 - lecture biblique                            13%     87%
 - témoignage                                 10%     90%
 - prophétie                                      7%     93%
 - informations                                24%     76%
Ajoutons que dans 84% des cas, c'est une majorité de femmes qui s'occupe de l'enseignement des enfants.

Présidence de la Cène

Q.3b - Dans votre Église, les femmes président le temps de Cène :
 - jamais                                                               69%
 - exceptionnellement                                            10%
 - de temps en temps ou fréquemment                   19%
Notons qu'à cette même question, les Églises de plus de cent membres sondées répondent que chez elles, les femmes ne président quasiment jamais la Cène (99% des cas).

2. Les autres réunions

En ce qui concerne les Églises ayant des groupes de maison (environ les 2/3 des Églises), dans la plus grande partie des cas, cela ne pose pas de problème que le responsable soit une femme. Dans seulement 12% des cas, ce ne sont que des hommes qui sont les responsables. Pour les réunions de prière, elles sont dans 45% des cas animées de temps en temps ou fréquemment par des femmes, et elles sont toujours animées par des hommes dans 37% des cas.
En ce qui concerne les études bibliques, il arrive que des femmes les conduisent (dans 22% des cas de temps en temps, dans 4% fréquemment) mais elles sont dans 55% des cas toujours conduites par des hommes.

3. Les ministères exercés

Les femmes sont souvent membres du Conseil de l'Église (dans 78% des cas) mais en assurent rarement la présidence ou la vice-présidence (la présidence dans seulement 2% des cas). Dans 16% des Églises il y a des femmes anciens, et dans 25% des femmes diacres et dans 8% des cas, l'Église a une assistante de paroisse.
Rappelons ici que les notions d'ancien et de diacre ne signifient peut-être pas la même pour tous et que parfois, ces fonctions n'existent pas dans l'Église.

Voici les services/ministères où les femmes sont le plus engagées, que ce soit seule ou en équipe :
- l'enseignement des enfants (dans 92% des cas)
- les visites (dans 62% des cas)
- le groupe d'ados ou de jeunes (dans 58% des cas)
Les activités où elles sont le moins engagées sont les « actes pastoraux » :
- les enterrements (dans moins de 1% des cas)
- la célébration de mariage (dans 7% des cas)
- les baptêmes (dans 8% des cas)

L'influence des femmes dans l'Église

Q.10 - Comment évalueriez-vous l'influence des femmes en général dans la direction de votre Église ?
 - influence décisive                         10%
 - influence sensible                         72%
 - influence négligeable                      7%
 - aucune influence                            8%
 - autre                                             3%
Pour les sondés, cette influence s'exerce de diverses manières, notamment par ce qu'elles disent (participation aux réunions, aux discussions ou les avis donnés – pour 21%), et par leur engagement dans les activités de l'Église (pour 18%).

DEUXIÈME PARTIE : LES OPINIONS

Q.12 - Si votre Église faisait appel à une femme pour occuper la fonction pastorale, quelle serait votre réaction ?
 - Réaction positive :                  53% dont 8% sous conditions (en équipe, en couple pastoral...)
 - Réaction négative :                 32%
 - Ne se prononcent pas :           15%

Q.14 - Si une Église de la FEEB, autre que la vôtre, faisait appel à une femme pour occuper la fonction pastorale dans cette Église, est-ce que cela vous poserait un problème ?
 - oui                    27%
 - non                   71%
 - autres                 2%

Q.13 - À votre avis, parmi la liste suivante, quels services/ministères une femme pourrait ou ne pourrait pas exercer dans une Église ?
                                                                                     Pourrait exercer    Ne pourrait pas exercer
 - étude biblique                                                                      95                             5
 - accompagnement pastoral/suivi spirituel                                90                           10
 - représentation de l'Église                                                      89                           11
 - présidence de culte                                                              84                           16
 - présidence de la Cène                                                          83                           17
 - présentation d'enfant                                                           83                           17
 - prédication                                                                          77                           23
 - actes pastoraux (mariage, baptême, enterrement)              68-70                      30-32
 - direction de l'Église (prise de décision, discipline.)                  63                           37

Q.15 - Sous quelles conditions envisagez-vous ou non le ministère pastoral féminin ?
 - acceptation du ministère pastoral pour les femmes au même titre que les hommes       41%
 - acceptation du ministère pastoral féminin si son conjoint est pasteur                             9%
 - acceptation du ministère pastoral féminin en équipe                                                   22%
 - refus de tout ministère pastoral au féminin                                                                24%
72% des sondés sont donc favorables au ministère pastoral féminin dont 31% si c'est en équipe ou en en couple, tandis qu'un quart se déclare réticent envers tout ministère pastoral féminin.

Y a-t-il des ministères réservés aux hommes ? La grande majorité des sondés estiment qu'il n'y a pas de ministères actuellement exercés par des personnes appartenant à notre Fédération qui soit réservé aux hommes. Ainsi 89% des sondés estiment qu'une femme tout comme un homme peut exercer une responsabilité fédérative, 82% qu’elle peut exercer un ministère de professeur de théologie, 78% celui d’évangéliste. Les taux les plus bas concernent les ministères d’aumônier (68% pour, 25% contre), et de pionnier (60% pour, 26% estimant que seul un homme peut exercer ce ministère).

Vous aimerez aussi

L’univers et la société Le monde environnant change lentement, la...
I. SURVOL HISTORIQUE La réforme protestante a été ordonnée par le Roi...
I. SURVOL HISTORIQUE(1) • 17ème siècle : Pendant les premières années...
Premier aperçu d’une enquête effectuée auprès des pasteurs femmes dans...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...