Les obsèques

Extrait
Note : 40
( 1 vote )

SOMMAIRE

INTRODUCTION :
       Quelques conseils pastoraux

DOSSIER LITURGIQUE :

A. Prières au chevet d’un mourant
B. Levée du corps :
Au domicile du défunt ou à la chambre mortuaire de l’hôpital/de la maison de retraite
C. Service au funérarium, au cimetière ou au crématorium
D. Service au Temple : bref en cas d’accident/de maladie douloureuse/de suicide
E. Service au Temple : d’action de grâces/mémorial

ANNEXES :

A. Choix de lectures bibliques
B. Chants

Les obsèques

INTRODUCTION

QUELQUES CONSEILS PASTORAUX

1. Textes et contextes

Certaines lectures et prières peuvent se prêter à un emploi à l’hôpital comme au cimetière. Certaines supposent une assemblée peu pratiquante. Il convient de distinguer les différentes étapes en cas de prières à divers endroits. Un service au cimetière ou au crématorium n’a pas la même résonance qu’un service au Temple. Ce dernier donnera davantage de place à l’action de grâces.

2. Situations particulières

Certaines circonstances appellent des prières et lectures spécialement attentives à la douleur, notamment : décès d’un bébé ; mort d’un jeune ; suicide ; décès qui intervient subitement ou après une longue (et grave) maladie, ou en cas de très pénibles douleurs. Les services dits brefs sont fournis dans ce but.

3. Attitudes et gestes

La disposition des lieux, la tenue du responsable, son comportement, peuvent favoriser la concentration et le recueillement.

4. Musique et chants de l’assemblée

L’emploi d'enregistrements n'est pas à négliger à défaut de musiciens. Moyen d'expression de sentiments et porteur de message, un morceau de musique n'est ni interruption, ni bouche-trou mais un don du Seigneur pour le bien de ses créatures. Il vaut mieux éviter des extraits de Requiem (messe des morts), qui suggèrent la prière en faveur des défunts. Le chant en commun peut traduire toute la gamme des émotions ressenties lors d'un décès. Ainsi, le choix des cantiques et refrains comportera des chants méditatifs et d’autres plus entraînants. Le double aspect de Pâques fera surface : souffrance et résurrection. Un triomphalisme factice masquera la réalité de la mort et le besoin du travail de deuil. De même, une morbidité excessive cachera la réalité actuelle de l’espérance chrétienne.

5. Psaumes

Une liste figure en tête du dossier. On peut dialoguer les textes imprimés qui sont tirés, sauf indication, du Psautier Œcuménique Version Liturgique (ce n’est pas exactement la TOB). On peut aussi chanter un psaume, en employant le psautier de la Réforme, ou d'autres compositions plus récentes qui mettent le texte biblique en musique.

6. Lectures bibliques

Une sélection de lectures appropriées figure en tête du dossier. D'autres lectures : poèmes, extraits de livres spirituels, tout en édifiant l'assistance, ne sauraient remplacer l'écoute des Écritures canoniques.

7. Évocation de la vie du disparu

Bien préparée en consultation avec la famille, elle personnalise le service et évite le danger des éloges sans fondement. Les témoignages d’affection de la part de proches devraient éviter de verser dans le larmoyant ou le discours pompeux.

8. Prédication

Elle n'est pas toujours indispensable, mais le commentaire d'une lecture biblique visera à présenter la Bonne Nouvelle et à consoler ceux qui sont en deuil. Un appel pressant à la conversion immédiate serait déplacé, mais on ne saurait omettre de dire clairement l’espérance que l’Évangile propose.

9. Offrande

Pour souligner la gratuité des funérailles, il est préférable de ne pas organiser d’offrande. On pourra utiliser tout don à l'entretien des locaux ou pour une œuvre sociale.

10. Prière et Intercession

Des prières d'action de grâces rassemblent les sentiments divers et la prière pour les vivants et pour le travail de l'Église est à recommander.

11. La tenue d'un registre

Les noms, adresses du défunt et de sa famille et quelques détails sur le service seront utiles pour tout travail de suite.

DOSSIER LITURGIQUE

A. PRIÈRES AU CHEVET D'UN MOURANT

Seigneur, ne me rejette pas loin de ta face,
Et ne me retire pas ton Saint-Esprit
Ô Dieu, viens à mon aide,
Seigneur, hâte-toi de me secourir.

Le Seigneur dit :
Ne crains point, car je t'ai racheté,
je t'ai appelé par ton nom tu es à moi.

Vous aurez des tribulations dans le monde ;
mais prenez courage, j'ai vaincu le monde.

Dieu a tant aimé le monde
qu'il a donné son Fils unique
afin que quiconque croie en lui
ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.

Christ est l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde,
Le sang de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, nous purifie de tout péché.

Christ est ma vie, et la mort m'est un gain.
Même quand je marcherais dans la vallée de l'ombre de la mort,
je ne craindrais aucun mal car tu es avec moi.

Je verrai la bonté du Seigneur dans le pays des vivants.

Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur s’en aller en paix,
selon Ta parole, car mes yeux ont vu ton salut.

Entre tes mains, Seigneur, je remets mon esprit,
car tu m'as racheté, Seigneur Dieu de vérité.
Amen, viens, Seigneur Jésus !

B. LEVÉE DU CORPS

Au domicile du défunt ou à la chambre mortuaire de l’hôpital/de la maison de retraite

Quand il n'y a pas d'autre service que celui-ci, on peut ajouter des chants à l’ordre proposé pour ce service. On veillera à inclure des prières de pardon et une évocation du disparu. Dans le cas contraire, on veillera à marquer son caractère intime et bref.

NOTE :

  • Service pour un inconnu : employer les options A.
  • Service pour quelqu’un qui respecte Dieu : employer les options B.
  • Service bref en cas d'accident/maladie douloureuse/suicide : employer les options C.
  • Service pour un enfant : employer les options E.
    (lorsque cette option n'est pas documentée, la lettre E est omise dans les listes)


PLAN DU SERVICE

1. Accueil
2. Une Parole de la Bible
3. Prière d’approche
4. Psaumes
5. Prière d’humiliation
6. Annonce du pardon
7. Évocation du disparu
8. Lectures bibliques
9. Prières et Notre Père
10. La fermeture du cercueil
11. Bénédiction

1. ACCUEIL

A. Merci d’être venus aujourd’hui, marquer votre amitié pour (prénom et nom). Il est décédé le (date) à (lieu). Nous voulons assister à la levée du corps. Que ce temps de prière nous aide à faire nos adieux et à recevoir un soutien dans ce moment de peine.

B. Dans la peine devant la mort d’un être cher, rassemblons-nous afin de nous recueillir, dans le respect des consciences. Que la prière et les lectures nous apportent du réconfort et du courage pour poursuivre notre route.

C. Face à la douleur, tant de questions ; face à la mort, tant de chagrins ; que ce temps à l’écoute du Dieu vivant apaise le tourment de notre cœur. Merci de prendre part à cet office selon vos convictions et selon votre conscience.

D. Merci à chacun d’être venu soutenir la famille de (prénom et nom) dans son épreuve. Nous voulons dire merci à Dieu pour la brève vie de leur enfant qui est parti le (date) à (lieu). Nous souhaitons que ce moment ensemble nous aide à les entourer et à recevoir un mot de réconfort dans leur douleur vive.

2. UNE PAROLE DE LA BIBLE

A. Un proverbe biblique nous invite à nous tourner vers Dieu :

« De tout ton cœur, mets ta confiance dans le Seigneur ;
ne t'appuie pas sur ta propre intelligence ;
reconnais-le dans toutes tes voies,
et c'est lui qui aplanira tes sentiers. » Pr 3.5-6

B. L'apôtre Paul prie :

« Au Roi des siècles, immortel, invisible, qui seul est Dieu,
à lui honneur et gloire à travers tous les âges. Amen ! » 1 Tm 1.17

C. Le Christ ressuscité dit :

« N'aie pas peur, je suis le premier et le dernier, le vivant, j'ai été mort, et voici je suis vivant pour l'éternité. Je détiens les clés de la mort et du séjour des morts. » Ap 1.17-18

E. « Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient constamment le visage de mon Père qui est dans les cieux. » Matthieu 18,10

3. PRIÈRE D’APPROCHE

A. Père céleste, notre regard se tourne vers Toi,
quand se ferment les yeux de celui/celle qui nous était cher.
Père céleste, nos mains se lèvent vers Toi dans la prière
quand ses mains restent immobiles.
Père céleste, notre corps s’incline vers toi dans la peine
quand son corps va vers son dernier lieu de repos.
Toi qui as créé nos yeux, nos mains et notre corps,
aide-nous à croire en tes promesses réalisées en Jésus-Christ.
Elles nous disent qu’un jour tout œil le verra,
que nos mains se lèveront pour te bénir
et que notre corps sera relevé de la poussière.

B. Seigneur Jésus, Tu es vivant, nous venons vers Toi
avec notre peine et nos chagrins
Par ta victoire sur la mort, sur l’orgueil et sur l’incrédulité :
viens nous libérer de nos craintes
viens nous redire les promesses de ton royaume ;
rends-nous doux et humbles de cœur devant nos frères ;
rends-nous joyeux et confiants devant ta face.

C. Nous sommes sensibles, ô Jésus, à ta bienveillance (2 Tm 1.18)
Auprès du Père, Tu nous regardes avec compassion aujourd’hui comme au dernier jour. Que ton Esprit vienne nous consoler dans notre peine. Et nous pourrons vivre et mourir pour le Seigneur.

E. Père de lumière, Tu es le Dieu d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Tu vois notre peine et notre douleur. Au lieu de la joie, il y a du chagrin. Prends en main notre tourment, nos questions et nos cris. Seigneur, accorde-nous ton appui car ta bienveillance dure toute la vie. Amen. (Ps 10,14 ; Ps 30,7 et 11)

4. PSAUMES

Psaume 27 (extraits NBS)

1 « Le Seigneur est ma lumière et mon salut :
de qui aurais-je peur ?
Le Seigneur est la forteresse de ma vie :
qui pourrait m'effrayer ?
7 Seigneur, entends-moi, je t'invoque ;
fais-moi grâce, réponds-moi !
8 Pour toi mon cœur dit : recherchez-moi !
Je te recherche, Seigneur !
13 Oh ! si je ne croyais pas voir la bonté du Seigneur sur la terre des vivants !
14 Mets ton espérance dans le Seigneur !
Sois fort, que ton cœur soit courageux !
Mets ton espérance dans le Seigneur ! »

Psaume 103.8-18 (FC)

8 « Le Seigneur est compatissant et bienveillant,
patient et d'une immense bonté.
9 Il ne fait pas constamment des reproches,
il ne garde pas éternellement rancune.
10 Il ne nous a pas punis comme nous l'aurions mérité,
il ne nous a pas fait payer le prix de nos fautes.
11 Sa bonté pour ses fidèles
monte aussi haut que le ciel au-dessus de la terre.
12 Il met entre nous et nos mauvaises actions
autant de distance qu'entre l'Est et l'Ouest.
13 Le Seigneur aime ses fidèles
comme un père aime ses enfants.
14 Il sait bien, lui, de quoi nous sommes faits :
d'un peu de poussière, il ne l'oublie pas.
15 La vie de l'homme fait penser à l'herbe :
comme l'herbe des champs, qui commence à fleurir
16 mais périt dès que passe le vent brûlant,
la voilà disparue sans laisser de trace.
17 Mais la bonté du Seigneur pour ses fidèles dure depuis toujours et durera toujours.
Et sa loyauté reste acquise aux enfants de leurs enfants,
18 s'ils respectent les règles de l'alliance
et pensent à faire ce que Dieu a commandé. »

Psaume 130 (FC)

1 « Du fond de la détresse, je t'appelle au secours, Seigneur.
2 Écoute mon appel,
sois attentif quand je te supplie.
3 Si tu voulais épier nos fautes,
Seigneur, qui pourrait survivre ?
4 Mais c'est toi qui disposes du pardon,
c'est pourquoi tu dois être respecté.
5 De toute mon âme, je compte sur le Seigneur,
et j'attends ce qu'il va dire.
6 Je compte sur le Seigneur
plus qu'un soldat de garde n'attend le matin ;
oui, plus qu'un soldat de garde n'attend le matin.
7 Peuple d’Israël, compte sur le Seigneur, car il est bon,
Il a mille moyens de te délivrer
8 C’est lui qui te délivrera de toutes tes fautes. »
Psaume 145 (extraits)
8 « Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d'amour ;
9 la bonté du Seigneur est pour tous,
sa tendresse pour toutes ses œuvres.
13b Le Seigneur est vrai en tout ce qu'il dit,
fidèle en tout ce qu'il fait.
14 Le Seigneur soutient tous ceux qui tombent,
il redresse tous les accablés.
17 Le Seigneur est juste en toutes ses voies,
fidèle en tout ce qu'il fait. »

Psaume 142.2-8 (NBS)

2 « À pleine voix je crie vers le Seigneur,
à pleine voix je supplie le Seigneur.
3 Je répands ma requête devant lui,
j'expose devant lui ma détresse.
4 Quand mon esprit défaille,   
toi, tu connais mon sentier.   
Sur la route où je marche   
ils m'ont tendu un piège.
5 Regarde à droite et vois :   
personne ne me reconnaît,   
plus de refuge pour moi,   
personne ne s'inquiète de ma vie.
6 Seigneur, c'est vers toi que je crie.   
Je dis : Tu es mon abri,   
ma part sur la terre des vivants.
7 Sois attentif à mon cri !   
Car je suis très affaibli.   
Délivre-moi de ceux qui me poursuivent,
car ils sont plus forts que moi.
8 Fais-moi sortir de la prison,   
afin que je célèbre ton nom !   
Les justes viendront m'entourer,   
quand tu m'auras fait du bien. »

5. PRIÈRE D’HUMILIATION

A. « Seigneur de nos journées et de nos nuits,
Tu connais nos arrivées et nos sorties.
Examine-moi à fond, ô Dieu, et connais mon cœur !
Sonde-moi, et connais mes préoccupations !
Regarde si je suis sur une voie mauvaise,
et conduis-moi sur la voie de toujours ! » Ps 139.2,23-24

B. Malgré notre cœur partagé, entends notre cri, Père de lumière.
Malgré une route obscure, reçois-nous, Christ le chemin.
Malgré une volonté affaiblie, guéris-nous, Esprit de vie.
Seigneur, nous ne t'avons pas aimé de toute notre personne.
Nous sommes restés loin de notre prochain.
Nous tournons en rond, mal à l'aise.
Nous limitons notre responsabilité tout en nous justifiant
Relève-nous par Jésus-Christ le Juste, mort pour nos injustices.

C. Tendre Père, Dieu de toute grâce, notre amour est imparfait et notre amitié inconstante !
Pardonne-nous nos torts envers (prénom et nom du défunt) nos silences craintifs ou nos paroles hâtives ; des occasions perdues ou des efforts futiles.
Aide-nous à reconnaître notre manque de compréhension ou de compassion.
Seigneur, à cause de ton amour sans faille, efface nos fautes, rafraîchis nos idées, conduis tout ton peuple vers la joie autour du Maître, au nom de Jésus.
Amen.

6. ANNONCE DU PARDON

A. Ne soyez pas tristes et sans espérance, Parole de Dieu !
Dans le visage de Jésus le Fils en qui j’ai mis toute ma tendresse pour vous,
Je vous ouvre un chemin et un demain. Écoutez et vous vivrez.
Là où vous êtes agités, je vous donne la paix.
Là où vous avez peur de manquer, je vous ouvre au Don.
Là où vous vous absentez je suis présence.
Ne soyez pas tristes et sans espérance. Parole de Dieu !
Mon pardon vous a déjà rejoints. Écoutez et vous vivrez.

B. Le Dieu vivant et vrai nous pardonne par Jésus-Christ.
Le Dieu saint apaise le cri de notre conscience.
Le Dieu fort enlève la peur du "qu'en dira-t-on ?"
Le Dieu immortel nous remet sur pied devant sa face.

C. « Que le coupable abandonne sa voie, et l'homme malfaisant ses pensées ;
Et qu'il revienne au Seigneur, qui lui manifestera sa tendresse,
à notre Dieu, qui lui accorde un pardon généreux. » Es 55.7

D. « Au Seigneur, notre Dieu, la compassion et le pardon, car nous avons été rebelles envers lui. » Dn 9.9

7. ÉVOCATION DE LA VIE DU DISPARU

La personne présidant la cérémonie ou un proche du ou de la disparu(e) peut intervenir.

8. LECTURES BIBLIQUES

A. Gardons le trésor de ces paroles d'Évangile :
« Je suis le pain de vie
Celui qui croit a la vie éternelle. »
« Je suis la lumière du monde
Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres. »
« Je suis le Bon Berger qui donne sa vie pour les brebis. »
« Je suis la résurrection et la vie
Celui qui croit en moi vivra quand même il serait mort. »
« Je suis le chemin, la vérité et la vie.
Nul ne vient au Père que par moi. »

B. « Or, si nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que le Christ réveillé d'entre les morts ne meurt plus ; la mort n'exerce plus sur lui sa maîtrise. » Rm 6.8-9 (NBS)

C. « Jésus dit : Celui qui écoute ma parole et qui croit en Celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient pas en jugement, mais il a passé de la mort à la vie... L'heure vient où tous ceux qui gisent dans les tombeaux entendront la voix du Fils de Dieu. Ceux qui auront fait le bien en sortiront pour la résurrection qui mène à la vie ; ceux qui auront pratiqué le mal pour la résurrection qui mène au jugement. » Jn 5.24 et 28-29 (TOB)

D. La condition humaine :
« Tout homme est pareil à l'herbe et toute gloire humaine comme la fleur des champs ; car l'herbe se dessèche et la fleur se flétrit quand le souffle de l'Éternel passe dessus... mais la parole de l'Éternel subsistera toujours » adapté d'Es 40.6-8 (BS)

E. « Comme un homme que sa mère console, ainsi, moi, je vous consolerai ; vous serez consolés à Jérusalem. » Es 66.13

9. PRIÈRES

...

Vous aimerez aussi

DE LA PEUR... À LA PAIX ET LA JOIE, Essai sur la possession démoniaque et la...
Le message par lequel s’ouvre ce numéro des Cahiers peut, à certains...
Gérer les conflits dans l’Église Frédéric Rognon - Olivétan, 2006, 129...
Saïd OUJIBOU Lettre à propos de : l’islamisme, l’islamophobie,...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...