Accompagner la conversion

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Accompagner la conversion 

Wesley Peach, Itinéraires de conversion, Québec, Fides, 2001, 327 p.

Accompagner la conversion

Voilà un livre surprenant et intéressant à bien des égards. Il est publié dans une édition catholique canadienne et résume une thèse de doctorat soutenue par un évangélique. L’essentiel du projet est de travailler sur des conversions en milieu évangélique.

L’auteur commence par le récit du cheminement de 12 nouveaux convertis qui ont entre 20 et 35 ans, 6 femmes et 6 hommes. Il les a longuement écoutés et nous rend leur témoignage, dans les termes mêmes qu’ils ont employés. Cette partie est très intéressante et, si on entend l’accent québécois à travers ces paroles, il n’est pas difficile de retrouver, à travers ce qu’ils ont vécu, des choses familières. Leur situation est un peu différente de celles de nouveaux convertis d’Europe, mais les points communs sont bien plus nombreux. Ces récits prennent environ un tiers du livre et, en eux-mêmes, ils sont extrêmement intéressants.

Vient ensuite une analyse de ces récits, d’abord de manière assez rapide, en cherchant à dégager les lignes essentielles, les constantes et les diversités. Puis, de manière plus détaillée à travers la grille d’analyse que représente pour l’auteur, la théorie de la revitalisation d’Anthony Wallace, professeur d’anthropologie à l’université de Pennsylvanie. Cette approche essaie de cerner les divers éléments d’une conversion religieuse et l’auteur l’utilise, non sans une certaine liberté, dans le but d’améliorer l’accompagnement pastoral des nouveaux convertis. On retrouve donc les récits de la première partie en essayant de discerner de quelle manière cette approche théorique peut éclairer leur cheminement. Ces nouveaux convertis ont vécu des expériences de conversion plus ou moins profondes, sont plus ou moins radicalement changés et diversement installés dans leur nouvelle conception de la vie, de Dieu et du monde. Ce qui est bien sûr particulièrement intéressant, à côté de la compréhension de ce qui a été vécu, c’est le regard porté sur l’accompagnement dont ils ont été l’objet et les conséquences que l’on peut en tirer. Suit une interprétation théologique de ce qui chez Wallace est avant tout anthropologique. Wesley Peach conclut sur un certain nombre de remarques, souvent très pertinentes qui ont pour but de nous aider à mieux comprendre ce qui se passe dans les personnes qui se convertissent afin que l’Église puisse proposer une approche meilleure, mieux informée et plus réaliste des personnes qui s’approchent de la foi.

La conversion est l’objectif essentiel de bien des aspects de la vie des Églises évangéliques particulièrement dans le domaine de l’évangélisation. La question est de savoir ce que nous appelons conversion. Ne nous contentons-nous pas, bien souvent, d’un changement de surface qui se manifeste par une prière ou une parole attendue ? La chose faite, l’Église et ses responsables pensent à autre chose et le nouveau converti est laissé à lui-même. Il témoignera souvent avec autant de sincérité et de force que de maladresse et d’agressivité et, devant les résistances et les réactions de son entourage, il en viendra peut-être à perdre un peu de son bel enthousiasme. Force est pourtant de constater le nombre de conversions apparentes qui restent pratiquement sans suite. C’est que la conversion est un processus qui engage bien des éléments de la vie et qui demande du temps. Une nouvelle conception du monde doit pouvoir se substituer à celle qui a été abandonnée et c’est la vie entière qui est concernée, pas juste l’adhésion à un groupe ou une formule. L’auteur montre bien la nécessité d’écouter les personnes et de les accompagner avec patience et discernement dans leur cheminement en leur laissant le temps nécessaire pour que les nouveaux éléments de leur compréhension et de leur approche globale de la vie se mettent en place.

Ce livre est une sorte d’instrument pour nous aider à prendre conscience de ce qui se passe. Il n’est en rien un recueil de recettes qui viserait une efficacité rapide et, il faut le craindre, superficielle. En revanche, il sera très utile pour nous aider à mieux comprendre le changement que des personnes expérimentent avec plus ou moins de difficultés et l’aide que nous pouvons leur apporter pour permettre que leur conversion soit vraie et profonde. Un livre passionnant qui remet en cause certaines de nos pratiques et qui nous ouvre de nouvelles perspectives. L’étudier sera d’un grand profit pour chaque pasteur et évangéliste, comme pour tous ceux qui peuvent être amenés à accompagner de nouveaux convertis.

En complément, lire : Bernard Bolay, « Conversion oblige », HOKHMA, n°55, 1994, p. 51-84 (d’ailleurs cité par l’auteur) et, bien sûr, du même auteur, « La conversion dans le Nouveau Testament », Cahiers de l’École Pastorale, n°40, 2001, p. 3-15.

Vous aimerez aussi

Donald B. Kraybill, Steven M. Nolt, David L. Weaver-Zercher, Quand le...
Pratiques de la prédication, Thomas G. LongLabor et Fides 2009, Collection...
Le programme d’Aventure Formation propose une formation personnelle,...
Lee STROBEL, Plaidoyer pour la foi. Vida, Nîmes, 2002. Voici un livre utile et...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...