Bible Archéo : La Bible Second 21 avec notes d’études archéologiques et historiques

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Bible Archéo

La Bible Second 21 avec notes d’études archéologiques et historiques

Société Biblique de Genève, 2015, 2136 pages, 54 €

Antony Perrot, doctorant à l’EPHE/Sorbonne, est un des contributeurs de la toute nouvelle Bible Archéo. Nous l’avons interviewé.

Bible Archéo : La Bible Second 21 avec notes d’études archéologiques et historiques

Pourriez-vous nous présenter cette Bible en quelques mots ?

Tout d'abord, il faut signaler que cette Bible est la traduction française et la révision de la NIV Archeological Study Bible, éditée par Zondervan il y a maintenant presque dix ans. Au vu de la qualité de cet outil et de sa large diffusion, La Maison de la Bible a décidé de le traduire et de l’adapter au public francophone. Du côté de la traduction française, c'est le texte de la Second 21 qui a été retenu.

L’originalité de cette Bible ne réside pas tant dans sa traduction que dans ses 706 encadrés historiques et archéologiques en lien direct avec le texte biblique. Ceux-ci mettent en lumière différents aspects historiques et culturels venant éclairer le texte. Ainsi, on y découvrira, par exemple, son rapport à l'archéologie, aux coutumes de l’époque, ou encore à l'histoire de la civilisation et de sa langue. Plusieurs d’entre eux présentent également au lecteur l'histoire textuelle de la Bible et les différentes options de datation des événements (par exemple celui de l’Exode). Il faut également souligner la présence de photos d'illustrations en couleur permettant notamment de visualiser les vestiges d'un site archéologique.

Par ailleurs, comme toute Bible d'étude qui se respecte, elle contient des notes de bas de page philologiques indispensables à une juste compréhension du texte biblique.

Enfin, au-delà de ce que l’on peut traditionnellement trouver en annexe dans une Bible d’étude « classique », cette nouvelle Bible propose un dictionnaire, un index des articles, une concordance intégrant les renvois aux articles et commentaires utiles et, finalement, des cartes en couleur avec un index des toponymes.

L'adaptation française a permis plusieurs améliorations, telles que la mise à jour des données archéologiques et, dans certains cas, l’ajout d’options supplémentaires dans l'interprétation des données archéologiques. À mon sens, cette dernière modification a toute son importance, puisqu’elle permet de refléter plus fidèlement la pluralité des options théologiques propres au monde évangélique.

En quoi estimez-vous que cette Bible est pertinente aujourd'hui ?

Elle est, selon moi, un outil remarquable à mettre entre les mains de tout lecteur de la Bible. L'époque, la culture, l'histoire des différents personnages bibliques sont très éloignées de notre culture occidentale du 21e siècle. De plus, la tentation est grande d’oublier que la Bible est avant tout composée de récits dont l’ancrage historique et culturel joue un rôle majeur pour l’interprétation des textes. Ainsi il est important, pour ne pas dire essentiel, de resituer chaque histoire dans son contexte original.

Par ailleurs, les informations sur la formation du texte biblique lui-même permettent au lecteur d'apprivoiser certaines notions théologiques importantes – et parfois délicates ! – comme celle de la transmission des textes ou encore celle de la critique textuelle. Évidemment, on pourrait discuter tel ou tel aspect contenu dans les encadrés, à l’exemple des données relatives à la création du monde dans la Genèse. Il faut néanmoins souligner qu’a minima ces encadrés ont le mérite de questionner le lecteur des Écritures et de l’inviter à se positionner. En définitive, le travail autour de cette Bible est le résultat d’une démarche typiquement protestante : que la Bible soit bien connue par tous. Nous ne sommes pas invités à occulter les difficultés du texte, mais bel et bien à les confronter en vue de l’intelligence de la foi. En somme, c'est sur des fondations solides que cette Bible va tenter de (re)donner du relief à notre lecture de la Bible.

Quelle place dans la bibliothèque des pasteurs/prédicateurs ?

Ce qui est valable pour tout lecteur de la Bible l'est d'autant plus pour ceux qui l’enseignent ou la prêchent ! Dans l'exégèse des textes bibliques en vue de la prédication, l’orateur est souvent amené à resituer le passage dans son contexte historique, ou encore à relever tel ou tel aspect en lien avec les pratiques et coutumes d'une civilisation donnée. La Bible historique et archéologique est un véritable trésor qui devrait ainsi faire gagner du temps aux pasteurs et prédicateurs – ce qui n'est pas rien ! – en mettant un terme à de longues recherches parfois infructueuses. Il faut également préciser que certains encadrés se terminent par quelques pistes d'applications qui peuvent aisément nourrir les prédications ou canevas d’étude biblique, en particulier ceux qui se penchent sur des textes difficiles.

Par ailleurs, la Bible historique et archéologique peut tout à fait servir de Bible de référence pour le pasteur et le prédicateur, afin de répondre au mieux aux interrogations des chrétiens et/ou aux férus d’histoire et d’archéologie. Bien des personnes se tournent vers le pasteur lorsque surviennent des interrogations personnelles ou des questions issues de propos entendus dans une conférence ou dans un reportage télévisé, par exemple. Cette nouvelle Bible d’étude devrait au minimum fournir quelques éléments de réponse sérieux aux questions historiques et archéologiques les plus récurrentes.

Finalement, puisque le ministre est avant tout un chrétien, on peut espérer que cette Bible trouve progressivement sa place sur la table de chevet, tant celle-ci est facile d’accès et constitue une véritable valeur ajoutée à la lecture quotidienne de la Parole de Dieu.

Vous aimerez aussi

Étrangers dans la cité Stanley Hauerwas et William H. Willimon Paris,...
Sébastien FATH Dieu bénisse l’Amérique, la religion de la Maison-blanche ...
La refondation du monde Jean-Claude Guillebeaud ; (Éditions du Seuil 1999) 366...
Jean-Christophe Bieselaar Viv(r)e le couple interculturel ! Lognes, Farel,...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...