LA VILLE : notre territoire, nos appartenances

Complet
Note : 40
( 1 vote )

LA VILLE : notre territoire, nos appartenances

Frédéric de Coninck

(coll. Sentier, La Clairière, Québec 1996. 154 p.)

LA VILLE : notre territoire, nos appartenances

Si nous voulons aujourd'hui, annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume, il n’y a pas d'autre voie que de nous faire urbains avec les urbains. Jésus s'est fait réellement homme, il a vraiment souffert, il est bel et bien mort sur la croix, il a connu d'authentiques tentations. Il refusa de nous annoncer le salut sans s'incarner dans une chair semblable à notre chair. Il devint l'homme d'une époque, élevé en un lieu précis, confronté aux préoccupations concrètes des personnes qu'il croisait.

Si nous savons comprendre les problèmes auxquels doivent faire face nos contemporains, et les questions qu'ils se posent, si nous parvenons à montrer en quoi l'Évangile est réellement libérateur aujourd'hui, alors nous aurons rempli notre mission : être les témoins de Jésus-Christ, à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre (Actes 1.8).

L'auteur, Frédéric de Coninck, ingénieur des Ponts et Chaussées, bien connu de l'École Pastorale, est chercheur en sociologie au CNRS. Il a aussi publié en 1992, aux éditions Sator, Éthique chrétienne et sociologie et, en 1995, aux Editions du Moulin, La prière libérée, à l'école des psaumes.

Vous aimerez aussi

Keith Ward, Les religions sont-elles dangereuses ?  Empreinte Temps Présent,...
La laïcité falsifiée Jean Baubérot Paris, Éditions La découverte, 2012,...
Janie Blough, Les Dossiers de Christ Seul, n°3, Montbéliard, Éditions...
Luc Maroni : Le prophétique, un héritage à reconquérir,  Toulouse, Flamme...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...