Aimer sa ville aujourd’hui...

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Aimer sa ville aujourd’hui...
On peut aimer sa ville parce qu’on y est né, qu’on y habite ou qu’on y travaille. Pourquoi pas ?
On peut aussi l’aimer pour d’autres raisons :
• Ses nombreux atouts : elle ne manque ni de commerces ni de bâtiments exceptionnels.
• Elle est unique à nos yeux, surtout si elle a conservé sa personnalité, son âme. Chaque ville a une histoire particulière.
• Elle est un lieu de brassage social. Elle nous offre des possibilités uniques de rencontres qui n’auraient pas été possibles dans le cercle restreint d’un village.
• Elle offre une palette inégalée de choix en tous genres. On peut se faire une opinion et choisir après réflexion.
Mais la ville la plus aimée n’est pas parfaite ! La ville qu’on aime doit aussi lutter au quotidien contre la solitude de ses habitants, la pression immobilière, l’insécurité, l’injustice, la pauvreté, la promiscuité, l’immoralité…
Le chrétien a des raisons supplémentaires d’aimer la ville :
• Dieu lui-même s’est fait homme et a fait le choix d’habiter nos villes et villages.
• Jésus a montré son attachement aux villes, même lorsqu’il les critiquait.
• C’est dans les villes de son temps que Jésus a annoncé la Bonne Nouvelle. Des gens de toutes origines qui s’y trouvaient ont répondu librement à son offre.
L’amour de Jésus n’était pas aveugle. Il a pleuré sur l’indifférence de Jérusalem, il s’est lamenté sur Capernaüm et les autres villes... Malgré le refus de plusieurs, rien ne l’a empêché de tout faire pour en sauver les habitants.
À tous ceux qui avaient été déportés à Babylone, l’ennemie jurée d’Israël, Dieu avait recommandé :
« Bâtissez des maisons et habitez-les... Travaillez pour développer la ville où le Seigneur vous a exilés. Priez-le pour cette ville, parce que votre bonheur dépend du bonheur de cette ville » (Jérémie 29.4-7).
Quant à Jésus, il rappelle à ses disciples qu’ils ont une responsabilité à l’égard de leur prochain (Matthieu 5.14,16).
Ce n’est pas par hasard qu’il prend l’image de la ville pour le leur rappeler :
« Vous êtes la lumière du monde. Quand une ville est construite sur une montagne, elle ne peut pas être cachée… De la même façon, votre lumière doit briller devant tout le monde. Alors les autres verront le bien que vous faites. Ils pourront chanter la gloire de votre Père qui est dans les cieux. »

Croire à aujourd’hui

Philippe Delerm écrit qu’« en ville, c’est difficile de croire à aujourd’hui » (Traces, p. 83-84) :
« Aujourd’hui. C’est difficile de croire à aujourd’hui. La ville est tout le contraire. Des rues, des places pour durer au moins le temps d’une vie... et puis tout d’un coup “aujourd’hui bavette à l’échalote”... Pas difficile de se laisser tenter par une bavette à l’échalote. Mais tout autre chose de se laisser porter par “aujourd’hui”. Choisir le plat du jour. Il y a là comme une humilité conciliante : “Oui, un plat du jour, après tout !” C’est obéir aux autorités restaurantes, soit. Mais surtout se mettre à l’amble d’aujourd’hui ».
Le mot aujourd’hui tient une place remarquable dans l’évangile de Luc. Notamment, presque toutes les fois où apparaît le mot « salut », « aujourd’hui » l’accompagne.
« Aujourd’hui vous est né un Sauveur » ; « Aujourd’hui le salut est venu dans cette maison… » ; « Aujourd’hui tu seras avec moi au Paradis »…
Luc lit toujours l’Écriture dans sa dimension présente et c’est pour lui une façon de l’actualiser.
On ne peut pas lire l’Évangile en archéologue : l’histoire certes nous apporte un certain nombre de lumières, mais la lecture des évangiles dans la foi, c’est entendre Dieu nous dire : « Aujourd’hui… »
Dieu n’est pas dans le passé ou dans le futur. C’est aujourd’hui qu’il nous appelle et aujourd’hui qu’il nous sauve.

Vous aimerez aussi

Une des objections les plus courantes faites à la foi chrétienne est la...
La ville à l’époque de Jésus La vie « citadine » n’était pas facile...
Pendant des siècles, les savants ont cherché à établir ne serait-ce...
Il y a plusieurs manières d’interpréter cette réflexion. En bonne part,...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...