La rémission des péchés

Complet
Note : 50
( 1 vote )
La rémission des péchés

Une idée fausse mais tenace veut que le christianisme soit une religion sadomasochiste, qui se plaît à écraser les personnes sous de pesants fardeaux de culpabilité.

Le prédicateur de l’évangile est souvent présenté comme cet homme austère, inquiet, mesquin, ce juge hypocrite traquant, débusquant voire même suscitant le péché de ses auditeurs. Il n’aurait qu’un mot à la bouche : le péché !

Certes, dans le passé on en a peut-être abusé, et il faut le rappeler vivement : le centre de la foi chrétienne n’est pas la dénonciation du péché de l’homme mais c’est bien la proclamation de l’amour gratuit de Dieu qui pardonne au pécheur. Le cœur du message c’est non pas le péché, mais la rémission, le pardon des péchés. Je crois… la rémission des péchés, disons-nous avec le Credo.
Bien sûr, pour pouvoir s’approprier du pardon de ses péchés, il faut les admettre, les reconnaître, les confesser. C’est le pardon, la rémission des péchés qui est promis et non pas leur excuse. La Bible dans son fort accent éthique nous rappelle que c’est bien le péché qui nous sépare de Dieu(1) et non une quelconque finitude humaine, source de culpabilité. Mais elle rappelle aussi que le pardon des péchés a des effets thérapeutiques : « heureux l’homme dont le péché est remis » dira le psalmiste (Psaume 32).

En fait, la culpabilité, quoiqu’on en dise, est une détermination fondamentale de l’existence humaine. On a beau la chasser par la porte, elle revient par la fenêtre. Le philosophe Heidegger a défendu la thèse d’une « ontologie fondamentale de l’existence coupable », et la psychanalyse a montré le rôle que joue le sentiment de culpabilité dans le psychisme humain. Dès son plus jeune âge, le petit homme, amoureux du parent de sexe opposé, devra affronter l’interdit de l’inceste, et gérer ses sentiments ambigus pour le parent du même sexe, amour et haine, foyer de culpabilité qu’il devra gérer. Le surmoi, terrible censeur, lui fera porter de lourdes culpabilités.

Mais la fois chrétienne confesse avec le Credo croire la rémission des péchés. Dieu ne remue pas le couteau dans la plaie, mais il guérit la blessure. Il nous délivre de la sorte de cet esclavage terrible et subtil, car à la fois subi et accepté, celui du péché. La Bible ne nous traite pas comme des marionnettes à la merci d’un Destin aveugle, ni comme des êtres totalement déterminés par certaines situations difficiles ou encore par nos gènes, mais comme des êtres responsables, qui pourtant se laissent embrigader, emprisonner, aliéner. Jésus a dit : « quiconque pratique le péché devient son esclave… mais si le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres »(2). Dieu, dans sa grande miséricorde connaît notre faiblesse, et dans une compassion infinie, nous pardonne, nous relève, nous remet debout, nous ouvre à l’avenir et à l’espérance.

Ainsi, la foi chrétienne ne se plaît pas à inquiéter, condamner, culpabiliser, mais au contraire à libérer, consoler, délivrer, en ce qu’elle annonce ce magnifique message libérateur de la rémission des péchés, source de joie profonde, et qui rend possible la communion avec Dieu.

Faut-il le redire : ce pardon des péchés est rendu possible à cause de l’œuvre de Jésus-Christ, que le Credo dans sa deuxième partie a largement détaillé.
Le pardon des péchés est offert gratuitement, mais il ne fonctionne pas comme un automatisme mécanique ou magique. Il s’agit de se l’approprier personnellement, existentiellement, en s’ouvrant à la foi en Christ(3).

Dieu ne veut pas la mort du pécheur, mais sa vie. Comme l’a si bien dit Irénée, la gloire de Dieu c’est l’homme vivant, l’homme debout et non l’homme écrasé.

1. cf. Ésaïe 59.2.

2. Jean 8.34ss.

3. cf. 1 Jean 1.8ss.

Vous aimerez aussi

Le Credo Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la...
Avec cette affirmation, nous parvenons au troisième article du Credo,...
Le message du jugement fait partie du Credo. Jésus vient « pour juger les...
Si l’homme d’aujourd’hui est obsédé par l’avenir, d’où le...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...