Complet
Note : 40
( 1 vote )
L'Avent

La fête de Noël est précédée d’une période de préparation et de vigilance particulières comprenant actuellement quatre dimanches, appelée l’Avent avec "e". Ce mot vient du mot latin adventus, qui veut dire « arrivée, venue ».

L’Avent nous fait vivre à la fois une préparation à la célébration de Noël et une entrée dans l'espérance de la seconde venue du Sauveur à la fin des temps.

Elle nous situe dans le passé, le présent et l'avenir. En annonçant à la fois la naissance de Jésus, la venue des temps messianiques et le retour du Seigneur, la Bible nous oblige à découvrir le sens chrétien du temps : le Christ vient à nous aujourd’hui et l’histoire du salut s’effectue dans notre propre histoire en apportant le pardon des péchés et la communion avec Dieu.

En ce temps de l’Avent, les chrétiens se rappellent aussi que Noël représente l’accomplissement d’une partie seulement des prophéties bibliques. Ils attendent aujourd’hui sa venue en gloire, un évènement public déjà annoncé par les anciens prophètes d’Israël et précisé par Jésus lui-même et tout le Nouveau Testament.

 Premier dimanche de l’Avent : le retour du Christ
Traditionnellement, le premier dimanche de l’Avent nous plonge aux origines de l’humanité jusqu’à Abraham et tous les Patriarches. Les promesses de cette époque annoncent la première alliance que Dieu conclut avec la descendance d’Abraham. C’est bien d’elle que viendra le Messie.

 Deuxième dimanche de l’Avent 
Ce dimanche est consacré aux prophéties annonçant la venue du Messie dans l’Ancien Testament. Sous l’influence des Sociétés Bibliques qui diffusent depuis deux siècles la Bible dans le monde entier, ce dimanche est devenu dans beaucoup d’Églises un « Dimanche de la Bible » consacré à l’encouragement à la lecture de la Bible.

 Troisième dimanche de l’Avent
Ce dimanche est consacré au précurseur du Christ, Jean-Baptiste. C’est un dimanche également consacré aux différents ministères et services à l’œuvre dans l’Église et une occasion de parler de l’engagement de chaque chrétien.

 Quatrième dimanche de l’Avent
C’est le dimanche qui précède Noël. Il permet de se préparer véritablement à la venue du Christ sur la terre.

Voici l’histoire de Noël répartie sur sept jours.

 Il vient bientôt !
Plusieurs mois avant la naissance de Jésus, Dieu envoya l’ange Gabriel auprès de Marie, une jeune fille fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison du roi David. L’ange lui dit : « N’aie pas peur, Marie ! Oui, Dieu t’a montré son amour d’une manière particulière. Tu vas attendre un enfant, tu mettras au monde un fils, et tu l’appelleras Jésus. » (Luc 1.26, 30-31).

 J’accepte
L’ange Gabriel lui expliqua qu’elle allait devenir la mère du fils unique de Dieu, Jésus, le sauveur ! Marie répondit qu’elle acceptait d’être la servante du Seigneur. Elle ferait tout ce que le Seigneur voudrait.

 Un mari pour Marie
Marie et Joseph étaient fiancés à l’époque. Ils ne cohabitaient pas. Dieu a prévenu Joseph par un ange pour lui dire que le bébé de Marie venait du Saint-Esprit et que rien ne l’empêchait de prendre Marie pour femme. C’est ce qu’il fit.

 Un long voyage
Joseph vivait et travaillait à Nazareth, mais il était originaire de Bethléem, comme le roi David son ancêtre. L’empereur avait décidé « que tout le monde dans l’empire romain serait compté, et que tous devaient se faire recenser, chacun dans sa propre ville » (Luc 2.1,3). Joseph et Marie se rendirent donc à Bethléem pour participer au recensement. Marie était sur le point d’accoucher.

 Une étable pour accoucher
Dans le village de Bethléem, tout était occupé quand Joseph et Marie sont arrivés. La seule place libre était une étable. Et c’est ainsi que Joseph et Marie se retrouvèrent obligés de dormir avec leur âne dans de la paille.

 Jésus naît
Ils n’ont pas dû dormir beaucoup parce que c’est durant cette nuit-là que Jésus est né ! Marie a eu les gestes de toutes les mamans de l’époque : elle a enveloppé son enfant de bandelettes, l'a déposé dans une mangeoire et s'est ensuite reposée, allongée à côté de lui.

 Les premiers visiteurs
Des bergers gardaient leurs troupeaux dans les champs à proximité. Rien de plus banal. C’était une nuit tout à fait ordinaire. Mais voici que des milliers et des milliers d’anges ont chanté en annonçant la plus fabuleuse des nouvelles : « Jésus, le sauveur est né ! ». Ce sont eux qui vont être les premiers témoins de cette naissance extraordinaire.

Vous aimerez aussi

 À l’origine : la fête de Pâques La première et seule fête chrétienne...
En Orient, le 6 janvier a été la première date choisie pour célébrer la...
La semaine de la Passion, appelée aussi Semaine Sainte, est la dernière...
Le jour de Pâques marque pour les chrétiens la résurrection du Christ. La...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...