Convergences et divergences avec le christianisme

Extrait
Note : 50
( 1 vote )
Convergences et divergences avec le christianisme

Islam, judaïsme, christianisme

L'islam a toujours voulu se positionner comme une religion du juste milieu : « Ainsi Nous avons fait de vous une communauté [du juste] milieu afin que vous soyez témoins envers les gens et que le Messager soit témoin envers vous » (Q 2.143). Pour lui, il y a moins de différences théologiques entre l'islam et le judaïsme qu'entre le judaïsme et le christianisme sur des sujets comme la conception monothéiste unitaire de Dieu, l'importance de la loi divine, les prescriptions… 

Par ailleurs l'islam se considère comme étant plus proche du christianisme que le judaïsme, avec moins de différences entre l'islam et le christianisme qu'entre le christianisme et le judaïsme. Cela vaut surtout à propos de la personne de Jésus-Christ : les musulmans croient en effet à sa venue sur terre, à ses miracles, à son élévation auprès de Dieu alors que les juifs ne l’ont pas reconnu quand il est venu puisqu’ils l'ont rejeté jusqu'à la mort et qu’ils continuent d’attendre la venue du Messie. 

Le Coran et la Bible(1)

Il existe dans le Coran* de nombreuses références aux histoires bibliques, depuis la Création jusqu'à la venue de Jésus. Cependant, la chronologie historique de ces récits n'y est pas, ce qui rend parfois sa lecture et sa compréhension difficiles pour un lecteur habitué au texte biblique. Le Coran* affirme également qu'Allah* serait le Dieu de la Bible (des juifs et des chrétiens) avec tout ce que cela englobe dans sa description du Dieu Créateur, Éternel, Juste, Omniscient, Omniprésent, Miséricordieux et Juge au dernier jour. Pour cela, il fait souvent référence aux prophètes de la Bible. De nombreux personnages bibliques ainsi que leurs histoires sont ainsi familiers à beaucoup de musulmans. 

À plusieurs reprises, le Coran* se présente comme une confirmation de la Torah et de l'Évangile : « Il t’a envoyé le Livre contenant la vérité qui confirme les Écritures qui l’ont précédé. Avant lui il fit descendre la Torah et l’Évangile pour servir de direction aux hommes » (Q 3.2)(2)

De nombreuses histoires mentionnées dans la Bible figurent dans le Coran*. Certaines sourates* portent le nom de prophètes comme Joseph, Jonas, Abraham, Noé ; d’autres font référence à des événements mentionnés dans le récit biblique. Marie, la mère de Jésus, occupe une place importante dans le Coran* au point qu’une sourate* entière porte son nom. Le nom de Marie est du reste plus cité dans le Coran* que dans la Bible.

Jésus dans le Coran

Mais pour les chrétiens, le point d’intérêt le plus central avec l'islam est celui qui touche la personne de Jésus-Christ. À ce propos, les chrétiens ont malheureusement souvent tendance à mettre en avant les différences théologiques qui existent avec l'islam : la Trinité, la divinité de Jésus, sa mort, sa crucifixion… plutôt que de prêter attention aux convergences qui peuvent leur servir de tremplin dans leurs discussions avec les musulmans. 

La figure de Jésus est hautement considérée dans l'islam. Jésus y est l'un des plus grands prophètes (nabi*), mais il reçoit aussi le titre d'Envoyé (rasoul*), c'est-à-dire qu'il n'a pas seulement une parole prophétique, mais un Livre (Q 19.30) qu'il a reçu de Dieu pour guider sa communauté. 

Jésus est mentionné dans une quinzaine de sourates* sur les 114 du Coran*. Au total, plus de 200 versets lui sont consacrés. 

Chez les mystiques musulmans, appelés « soufis »*, Jésus jouit d'une place...

1. Cet aspect sera développé au chapitre suivant.

2. Autres versets du Coran qui vont dans le même sens : « Nous croyons en Dieu et à ce qui a été envoyé d’en haut à nous, à Abraham et à Ismaël, à Isaac, à Jacob, aux douze tribus, aux livres qui ont été donnés à Moïse et à Jésus, aux livres accordés aux prophètes par le Seigneur ; nous ne mettons point de différence entre eux, et nous sommes résignés à la volonté de Dieu » (Q 2. 130). « Nous avons fait descendre la Torah ; elle contient la lumière et la direction. (...) Après les autres prophètes, Nous avons envoyé Jésus fils de Marie pour confirmer la Torah. Nous lui avons donné l’Évangile qui contient la lumière et la direction et qui confirme la Torah et qui sert d’admonition à ceux qui craignent Dieu. Nous t’avons envoyé le Livre contenant la vérité, qui confirme les Écritures qui l’ont précédé, et qui les met à l’abri de toute altération » (Q 5. 48, 50 et 52). « Ce livre (le Coran) n’est point inventé par quelque autre que Dieu ; il est donné pour confirmer ce qui était avant lui et pour expliquer les Écritures qui viennent du Seigneur de l’univers » (Q 10. 38).

Vous aimerez aussi

Le Coran*, à la suite des livres saints antérieurs (la Bible), affirme être...
L’islam, tout comme le christianisme, a connu des divergences en son sein qui...
- Pourquoi êtes-vous partie du foyer familial ? - J’avais 20 ans,...
L'Arabie au 7ème siècle  La péninsule arabique, grande comme les deux...

Commentaires

Leandri Mr
13 septembre, à 22:03
Bonjour. Je ne vois pas ce que le coran a apporté de plus 6OO ans ap la bible !
Il nie la mort de Jésus sur la croix, réduit le Saint Esprit à l'ange Gabriel, rétablit la polygamie que Jésus avait annulé. Il répète sans cesse beaucoup d'histoires bibliques en les transformant, affirme que les scribes ont bien entendu Dieu mais ont déformé la Parole, parce que Mahomet n'est pas annoncé ds la bible (en quoi confirme-t-il les écritures !). Pour finir, le mot amour existe une dizaine de fois, jamais pour le prochain, et le mot aimer rare, mais des centaines de fois ds les deux testaments de la Bible! L'insistance du prophète qui répète sans cesse qu'il n'est pas menteur, magicien, devient suspect, en ns menaçant des foudres de l'enfer comme un matraquage ! Je doute de l'inspiration de ce texte (l'histoire de la transcription est plus que trouble) qui contredit la révélation de la bible.
Note du commentaire :
3
- +

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...