Djamila : Jésus, notre réconciliation

Extrait
Note : 40
( 1 vote )

J’ai l’habitude de faire un tournus dans le cadre d’un pool d’infirmières, et ce soir-là, je me trouvais dans un service d’accompagnement de personnes en fin de vie. La nuit avait été assez calme, et vers une heure du matin j’avais à peu près fini mon travail. J’étais sur le point d’écouter la radio, une émission chrétienne qui passait à 4 h 28 exactement(1), quand la sonnette a retenti. Je me suis rendue dans la chambre concernée, celle d’une patiente qui souffrait d’un cancer du pancréas. Elle était prostrée et pliée en deux dans son lit. Je l’entendais gémir : « Mon Dieu, mon Dieu, aidez-moi ! » J’étais étonnée qu’elle appelle Dieu au moment même où je m’apprêtais à écouter une émission chrétienne. Je voulais lui donner un comprimé pour soulager sa douleur, mais en allant chercher le médicament au poste de soins, je me suis dit en moi-même que si elle avait crié à Dieu, c’est qu’elle n’avait pas seulement besoin d’un médicament. Ni une ni deux, j’ai pris le médicament et mon poste de radio. Je lui ai demandé si elle voulait écouter avec moi l’émission. Elle a acquiescé et m’a invitée à m’asseoir à côté d’elle. Je lui ai pris la main, et on a écouté l’émission toutes les deux. C’était vraiment un rendez-vous divin, parce que cette nuit-là nous avons entendu le témoignage de quelqu’un qui avait accompagné une dame, elle aussi en fin de vie, et qui avait un cancer ! Un psaume avait été lu. Il y était dit que Dieu est celui qui nous réconforte. Il disait en substance : Je suis là, je connais ta souffrance, ta détresse, et je viens près de toi pour te calmer et te consoler. Elle me serrait la main, j’en avais les larmes aux yeux. Je me disais en moi-même : « Mais c’est Dieu qui parle, il est là, présent ! ». Cette femme avait vraiment besoin de ce message cette nuit-là...

Djamila : Jésus, notre réconciliation

Dieu, un Père, un ami

On l’aura compris, Djamila, vous êtes chrétienne. Mais ce que les apparences ne disent pas, c’est que vous êtes également arabe, d’origine algérienne. Voudriez-vous partager votre cheminement, parfois douloureux ?

Je suis chrétienne, en effet, et ce depuis des années. Avant, j’étais musulmane sans vraiment l’être. Par tradition. Je faisais le ramadan, par exemple. Et puis, un jour, un ami m’a parlé de Jésus-Christ. Et d’un Dieu d’amour qui me comprenait et qui savait qui j’étais vraiment. Cela tombait bien, parce que j’étais en pleine souffrance. J’étais toute seule à Paris, rejetée par mes parents parce que j’étais partie de la maison. J’étais désespérée, je voulais vraiment en finir. C’est à ce moment-là que j’ai repris contact avec cet ami qui m’avait parlé de Dieu. Il s’appelait Philippe. Il était devenu chrétien pendant la période où je l’avais perdu de vue. Et voilà qu’il m’apprend ce que Dieu avait fait dans sa vie. C’était authentique, parce que je savais ce qu’il était avant. Je le voyais transformé, radieux, il respirait la paix. Ce qui était loin d’être mon cas ! Le Dieu dont il me parlait pouvait-il m’aider ? Je n’avais pas vraiment d’amis à l’époque et Dieu était pour moi lointain. On ne m’avait jamais parlé d’un Dieu d’amour qui puisse être proche de moi, comme un ami.

Dans les griffes de l’occultisme

C’est pendant cette période que vous allez pratiquer l’astrologie. Pourquoi ?

Comme ça ! Je cherchais un but à ma vie. Au départ, je me cantonnais à la rubrique astrologique des journaux. On nous prédit toujours de bonnes choses ! C’est souvent : « Demain, ça ira mieux ! » Ensuite, j’ai consulté des voyants, et ce de plus en plus souvent.

Ce que vous lisiez dans les journaux, vous y croyiez ?

Je me suis mise à y croire, au point de m’abonner à des revues d’astrologie. J’ai claqué un fric fou ! J’allais...

1. Une émission de Radio Réveil.

Vous aimerez aussi

- L’année 2003 a été décrétée année de l’Algérie. Peut-on être...
- Pourquoi êtes-vous partie du foyer familial ? - J’avais 20 ans,...
Le premier fondement de la foi musulmane porte sur Dieu : il faut croire en lui...
Je suis tombé, un jour, sur quelqu’un qui m’a parlé de Dieu. On s’est...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...