Jésus s'est-il présenté lui-même comme le Messie ?

Complet
Note : 40
( 5 votes )

Le mot « messie » n’avait pas le même sens pour tous au premier siècle. Si Jésus ne l’a pas toujours clairement revendiqué pour lui, c’est sans doute pour éviter des ambiguïtés.

Jésus s'est-il présenté lui-même comme le Messie ?

Le mot « Christ » est parfois compris aujourd’hui comme le nom de famille de Jésus. Nom : Christ ; prénom : Jésus. Or, en grec, « Christ » signifie « oint » c’est-à-dire Messie. Christ se réfère donc dans la Bible à une fonction ou à un titre.

Jésus s’est-il affirmé lui-même comme le Messie d’Israël et en quel sens ? Pourquoi les disciples ont-ils privilégié ce titre pour se référer à lui ? Ces questions divisent les spécialistes, comme cela est apparu dans la fameuse émission télévisée Corpus Christi.

Le Messie attendu

Dans les évangiles, Jésus n’avait pas pour habitude de se présenter publiquement ou explicitement comme Messie(1). Pourtant, le témoignage du Nouveau Testament et des chrétiens depuis 2.000 ans est le même : Jésus était bel et bien le Messie tant attendu par le peuple juif. Pour expliquer ce paradoxe, il faut bien comprendre qu’à l’époque, la figure du messie n’était pas bien définie. Si le peuple l’attendait effectivement, les conceptions le concernant étaient nombreuses et variées. La plus populaire et répandue était celle d’un roi descendant de David qui devait venir restaurer le Temple et combattre le mal (les Romains, en l’occurrence) en faveur du peuple. Mais le peuple s’attendait aussi à un enseignant prophétique, à un prêtre, voire à une figure transcendante d’autorité divine.

Le Messie selon les disciples

Cette multiplicité des attentes expliquerait-elle l’ambiguïté avec laquelle Jésus lui-même s’est présenté ? En effet, puisque aucune ne correspondait exactement à la conception que Jésus se faisait de sa « messianité », il se devait d’expliquer sa propre compréhension.


Plusieurs fois dans l’évangile de Marc, Jésus demande à ceux qui se réfèrent à lui en termes de Messie, de ne pas le répéter(2). Il peut alors donner l’impression qu’il n’est pas sûr de l’être réellement(3). Et quand Pierre reconnaît solennellement en lui le Messie(4) la joie de l’illumination fait rapidement place à un sévère rappel à l’ordre de Jésus.

Le Messie selon Jésus

Juste après ce fameux épisode, Jésus explique à ses disciples qu’il est appelé à souffrir et à être mis à mort pour ensuite ressusciter !(5) Jésus reconnaît donc implicitement sa messianité, même si la conception qu’il a de son rôle est tout à fait décalée par rapport aux attentes populaires. Jésus n’est pas un Messie venant sur son grand cheval blanc pour monter une révolution et bouter les Romains hors de Palestine. Non, il vient en serviteur. Son combat est tout autre et sa victoire passera par sa mort. Sa faiblesse sera sa puissance, sa honte sa gloire. Or, ces idées n’avaient aucune place chez les contemporains de Jésus, pas même chez ses disciples. La preuve est que Pierre lui-même reproche à Jésus ses paroles…(6)

Finalement, tout porte à penser que Jésus s’est bel et bien présenté lui-même comme Messie. C’est à travers ses allusions, ses enseignements et ses paraboles qu’il a annoncé sa « messianité », en redéfinissant du même coup la notion même de « Messie ». C’est aussi et surtout à travers ses actes qu’il l’a montré, certes paradoxalement, mais de manière si puissante : en servant son peuple jusqu’à la mort sur la croix, et en le libérant ainsi de son vrai joug, celui du péché.

Nicolas Farelly est Directeur du Forum Culturel Protestant.

(1) Si Jésus n’a jamais dit « Je suis le Messie », il est tout de même très proche d’une telle déclaration dans des textes comme Matthieu 16.15-17 ; 26.64 ; Marc 14.62 ou Jean 4.26.
(2) Marc 1.25, 34 ; 5.43 ; 8.27-30 ; voir aussi Matthieu 16.20.
(3) Marc 8.27-30.
(4) La fameuse thèse avancée par Wilhelm Wrede en 1901, est que Jésus ne semblait pas être Messie pendant son ministère. L’auteur de l’évangile de Marc aurait donc fait un ajout très théologique, « le secret messianique », pour donner une explication quelque peu convaincante à ce problème. Ainsi, en insistant sur ce secret, Marc pouvait à la fois clamer que Jésus était bel et bien le Messie, mais également que personne n’était au courant de cela avant sa résurrection.
(5) Marc 8.31-33.
(6) Marc 8.32.

Vous aimerez aussi

L’absence d’écrits dont Jésus serait l’auteur peut apparaître à...
Est-ce parce que les faits sont extraordinaires qu’il faut tenter de les...
Dans notre monde, les larmes sont malheureusement monnaie courante. Nos larmes...
Le terrain est miné. Les accusations ne sont pas loin. Une lecture sérieuse...

Commentaires

raymondmsimard
10 janvier 2013, à 01:58
Jésus n'est pas le sauveur attendu, le sauveur attendu d'Israël, c'est Cyrus le perse . Voir les Chap. (Is.44 : 28) et (Is. 45 : ) Où Dieu se sert de son serviteur Cyrus pour délivrer son peuple de son esclavage à Babylone, Et Cyrus va détruirent tous les ennemis d'Israël .
Note du commentaire :
46
- +
raymondmsimard
22 juillet 2014, à 22:35
Un messie c'est un sauveur , et dans (Luc.1 : 68) Jésus a bien dit qu'il était le sauveur d'Israël . Mais jésus était homme et non Dieu , donc il ne peut sauver personne . Comparer avec Ésaïe .43 : 11 où Dieu dit : Avant moi il n'a point été formé de Dieu , et après moi il n'y en aura point . Le Seigneur c'est moi seul . A part moi pas de sauveur . C'est moi qui apporte le salut . Ce n'est point un dieu étranger parmi vous .
Note du commentaire :
-5
- +
Georges Mary
22 juillet 2014, à 22:46
Jésus, en Hébreu, veut dire "Le Seigneur sauve". "Emmanuel" l'autre nom qui est lui est donné signifie "Dieu avec nous". Ces deux appellation témoignent à leur manière que ce Messie d'Israël est bien un homme comme vous le dites mais aussi Dieu à part entière : Dieu fait homme. C'est ce qu'il a fait savoir lui-même à qui voulait bien l'entendre et c'est du reste pour blasphème qu'on l'a accusé et condamné à mort. L'épisode de la guérison du paralysé est éloquente à ce sujet. La voici racontée par Luc (chapitre 5) :
"Quand Jésus voit leur foi, il dit au malade : « Tes péchés te sont pardonnés. »
21 Les maîtres de la loi et les Pharisiens se mettent à penser : « Qui est cet homme ? Il insulte Dieu ! Personne ne peut pardonner les péchés, Dieu seul peut le faire ! »
22 Mais Jésus connaît leurs pensées et il leur dit : « Pourquoi avez-vous ces pensées-là ?
23 Qu’est-ce qui est plus facile ? Dire : “Tes péchés te sont pardonnés” ou dire : “Lève-toi et marche”?
24 Eh bien, vous devez savoir ceci : le Fils de l’homme a le pouvoir de pardonner les péchés sur la terre. » Alors Jésus dit au paralysé : « Lève-toi, prends ta natte et rentre chez toi ! »
Pas de doute : Jésus est bien le Sauveur dont nous avons encore besoin.
Note du commentaire :
6
- +
raymondmsimard
07 décembre 2014, à 02:15
Jésus était supposer être le sauveur d'Israël mais cela n'a jamais eu lieu . Mais Cyrus le perse c'est lui qui a délivré Israël de L'esclavage du roi de Babylone Nabuchodonosar et c'est lui Cyrus qui a retourné Le peuple de Dieu Israël dans son pays à Jérusalem (Is.44: 28) Cyrus tu es le berger que j'ai désigné il fera réussir tout ce que je veux , c'est lui qui reçonstruira mon temple et ma ville . Suite dans (Is.45 : )
Note du commentaire :
-5
- +
Georges Mary
07 décembre 2014, à 06:54
Vous n'avez pas tort : Cyrus a bien été en un certain sens "Sauveur " d'Israël et ainsi serviteur de Dieu.
Toutefois, il n'a pas accompli toutes les annonces faites au sujet de ce Serviteur/Messie déjà attendu depuis fort longtemps.
Quelques chapitre plus loin, (Esaïe 53) le prophète annonce que ce Serviteur annoncé va offrir sa vie en sacrifice pour le péché. Il annonce aussi en quelque sorte sa résurrection. C'est assez extraordinaire je l'avoue. Par contre, ce n'était pas la mission de Cyrus qui apparaît ainsi comme une figure du Serviteur ultime de l’Éternel.
Jésus n'a jamais été le sauveur d'Israël ? C'est vrai qu'Israël attendait un Messie à l'image de Cyrus pour restaurer le peuple dans sa gloire d'autrefois. Jésus ne l'a pas fait et ne ovulait pas le faire. C'est d'ailleurs pour cela que pendant tout un temps, il n'a pas souhaité qu'on proclame qu'il était le Messie car cela aurait apporté de la confusion.
Par contre, Jésus est bien le Sauveur de tous ceux qui, d'Israël ou d'ailleurs, mettent toute leur confiance en lui.
Jésus ne les sauve pas d'un occupant humain mais du péché qui occupe effectivement chaque être humain et l'en rend esclave.
Comme Esaïe (53) l'avait annoncé, il a bien offert sa vie comme un agneau muet ; il a ensuite vaincu la mort, définitivement et associe tous ceux qui croient en lui à sa victoire.
Esaïe avait annoncé aussi plutôt dans son livre la venue d'un "Fils" exceptionnel, qu'on appellerait Emmanuel (ce qui signifie "Dieu avec nous"), ensuite, Père Éternel, Prince de la Paix....
Autant de termes qui conviennent parfaitement à Jésus, Dieu ayant choisi de prendre notre humanité pour venir nous rendre visite.... et surtout, montrer tout l'amour qu'il porte à tous les hommes, à quels que peuples qu'ils appartiennent.
Note du commentaire :
4
- +
raymondmsimard
08 janvier 2015, à 01:15
Jésus dit: Qu'il est fils de David. Cyrus aussi est fils de David.
Cyrus c'est un juif déporté , un descendant fils de David
Cyrus était le roi de Babylone, il était le plus grand roi de toute la terre .
Qui nous dit que Cyrus n’est pas un descendant de David ?
(2.S.7: 16) Dieu avait dit a David : Tu ne manqura jamais d’un descendant assis sur ton trône.
La bible dit de Cyrus : Il n’a ni père ni mère ni généalogie. La bible ne parle nulle part de sa naissance ou de sa mort . Il est semblable au fils de Dieu . Il demeure prêtre pour toujours (Israël serviteur de Dieu) Voici l’explication . Après la mort du Roi Salomon, Israël s’est séparé en deux royaume , Israël est devenu le royaume du nord, ayant comme roi Jéroboam . Et Juda (Les Juifs) sont devenu le royaume du sud, ayant comme roi Roboam . Mais Jéroboam qui était roi d’Israël (du nord) a péché contre Dieu en adorant des dieux étrangers , et pour les punir Dieu va envoyé les Assyriens pour envahir le royaume d’Israël . Et en l’an 721 les Assyriens ont envahi Israël, et il ont déporté le peuple d’Israël en Médie, en Perse, à Suse, à Ecbatane, à Élam et un peu partout en Assyrie. Alors se peut-il qu’un de ses déportés Juifs soit un descendant de David (Cyrus) ? Qui soit devenu Roi de Perse? Dans (2.S. 7: 18) Dieu avait dit a David : Tu ne manquera jamais d’un descendant assis sur ton trône. Et n’oubliez surtout pas qu’Esther était une déporté juive de Suse et qu’elle était reine de Perse , et qu’Érode était aussi un juif et roi romain, et que beaucoup d’autres Juifs avait des postes très important dans le pays des mèdes et des perses . Autre exemple a voir dans Daniel grec (Dn.14: 28) Les Babyloniens crièrent à Cyrus le roi de Babylone : Le roi s’est fait Juif ! Si les Babyloniens appelle Cyrus juif c’ est qu’il devait savoir qu’il était Juif ? Autres exemples a voir dans (Os.3: 3-5) Après le retour d’exil, les enfants d’Israël reviendront, il chercheront l’Éternel leur Dieu et David leur roi . Voir aussi (Ps.23: ) (Am.9 : 11) (Jr.25: 11-12) (Jr.29: 10) (Jr.30: 9) (Éz..37: 24) (Ac.13: 22-24) (Lc.1: 68-77)
Note du commentaire :
-2
- +
Georges Mary
08 janvier 2015, à 07:16
Il me semble difficile de faire ainsi parler les silences de la Bible. Si Cyrus avait été juif, il me semble qu'elle nous l'aurait fait savoir.
Note du commentaire :
3
- +
raymondmsimard
08 janvier 2015, à 22:38
Vous savez mon cher Georges il y a beaucoup d'autres mystères et secrets que la bible ne nous a pas révélé , mais en cherchant nous pouvons tous les découvrir , il s'agit de chercher , parce que la bible nous donne toujours toutes les réponses .
Note du commentaire :
-6
- +
Georges Mary
08 janvier 2015, à 22:45
Je vous avoue ne pas comprendre...
S'il y a, comme vous le dites, des mystères et secrets que la Bible ne nous a pas révélés, je n'arrive pas à comprendre que vous disiez aussitôt après que la Bible nous donnera la réponse... Quelque chose m'échappe !

Par contre, une chose me semble certaine : Dieu a souhaité que nous sachions de façon claire ce qui est important à ses yeux. C'est donc à ce qui est clairement établi dans la Bible que je veux donner moi-même de l'importance.
Note du commentaire :
7
- +
raymondmsimard
26 janvier 2015, à 22:19
La bible répond à tous les mystères et les secrets qui sont dans la bible comme je l'ai dit , mais l'homme ne les a pas tous compris .
Note du commentaire :
-5
- +
raymond simard
30 avril 2016, à 23:09
Si Cyrus n'avait pas sauvé Israël de L'esclavage de Babylone , les juifs seraient encore en esclavage à Babylone , ils auraient perdus leurs identité et leur religion et leur langue . Israël n'avait plus de Pays ils étaient un peuple errant , la ville et le temple avaient été détruits par le feu et le peuple avait été déporté à Babylone , il n'avait plus de pays . Et c'est Cyrus qui les a délivré de l'esclavage de Babylone et qui les a retourné dans leur pays à Jérusalem , et c'est lui Cyrus qui a reconstruit la ville et le temple a ses frais
Note du commentaire :
-4
- +
Georges Mary
01 mai 2016, à 07:14
On peut le penser ainsi en effet.
Le prophète Esaïe avait annoncé Cyrus et sa mission bien des années avant dans ces termes : " C’est moi qui ai suscité Cyrus dans ma justice, Et j’aplanirai toutes ses voies ; Il rebâtira ma ville, et libérera mes captifs, Sans rançon ni présents, Dit l’Eternel des armées." Esaïe 45:13.
Israël a été à plusieurs reprises au cours de son histoire menacé de disparition, que ce soit à l'époque biblique ou post biblique. Dieu, à chaque fois, à veillé sur ce peuple. C'est, me semble-t-il, unique dans l'histoire de l'humanité.
Note du commentaire :
3
- +

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...