Quelles sont les relations entre la psychologie et la foi ? Les médecines de l’âme sont-elles en opposition à la foi ou complémentaires ? Quels sont leurs rôles spécifiques ?

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Quelles sont les relations entre la psychologie et la foi ? Les médecines de l’âme sont-elles en opposition à la foi ou complémentaires ? Quels sont leurs rôles spécifiques ?

On peut grosso modo définir la psychologie comme la recherche des lois fondamentales qui régissent les fonctionnements psychiques. Elle essaie d’analyser le psychisme humain avec une certaine rigueur scientifique(1). Cela signifie que la psychologie concerne l’être intérieur de l’homme dans son « appareillage » psychique et dans ses modes de fonctionnement. En effet, de même qu’il existe un organisme corporel avec ses différents « appareillages », il y a aussi un organisme psychique avec son appareillage propre ; la psychologie s’intéresse aussi à tout ce qui altère ce fonctionnement. Cela signifie que, de même que notre corps (qui est un organisme) peut tomber malade, de même notre organisme psychique peut dysfonctionner. Les médecines de l’âme se préoccupent aussi de la manière de soigner le psychisme.

La foi, quant à elle, a plutôt affaire avec ce que la personne, dans sa liberté, fait de sa vie, avec l’appareil psychique dont elle dispose......

1. Nous utilisons le singulier, mais il ne faudrait pas croire que la psychologie est une et indivisible : de nombreuses écoles, de nombreux courants s’opposent. Michel Richard présente avec beaucoup de pédagogie ces différents courants dans son livre, Les courants de la psychologie, Chroniques sociales, (2001, édition revue et augmentée). Il décrit ainsi la crise présente de la psychologie : « Cette crise n'empêche pas la recherche d'avancer dans quelques domaines abstraits, mais elle se repère par l'éclatement, la multiplicité des mouvements et des écoles, la volonté de chacun d'inventer de nouvelles pratiques, sans en rechercher nécessairement les fondements. Cette crise affecte aussi l'objet de la psychologie, si on le définit de manière générale comme étant le psychisme. Qu'y a-t-il de commun, en effet, dans la découverte du réflexe conditionné par Pavlov, la notion de pulsion chez Freud, ou le concept de développement structural de l'intelligence chez Piaget ? Cette diversité exprime en même temps la richesse et la complexité, et la complexité des phénomènes psychologiques ».

Vous aimerez aussi

— Quel était le déclic spirituel dont vous parlez ? — J’étais sur une...
Je suis née en 1992, à Singapour, où j'ai grandi dans une famille dont les...
Je devais avoir quinze ans et je m’en souviens encore. J’étais chez un...
Du Brésil en France Quand on dit que l’enfance est importante pour la...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...