Magazine n°103 : Un prénom pour la vie

Janvier-Février 2012
Numéro lu 5062 fois

Édito

Vos parents ne vous ont pas demandé votre avis lorsqu’ils ont déclaré votre naissance à l’officier de l’état civil. Et pour cause ! 

Que pensez-vous de leur choix aujourd’hui ? Il y a de fortes chances que vous vous sentiez mieux dans votre peau si vous aimez votre prénom que si vous le détestez comme cela arrive parfois. Pourtant, les choses ne sont pas toujours très simples. Il y a certains prénoms qui ne sont pas faciles à porter, d’autres qui peuvent susciter la moquerie, le rejet. 

Certains rois d’autrefois avaient l’habitude de changer le nom de leurs ennemis lorsqu’ils les avaient vaincus. C’était une manière pour eux de marquer leur pouvoir. Il arrivait même qu’on impose à ces malheureux le nom d’un dieu qui n’était pas le leur. La honte !

Ce changement de nom était d’autant plus important dans l’Antiquité qu’on était toujours très attentif au sens du nom de quelqu’un. On lui prêtait même parfois des vertus quasi magiques. Un peu comme si toute l’âme de la personne se retrouvait en lui ou comme s’il suffisait de nommer quelqu’un pour avoir un pouvoir sur lui. 

Un jour, Jésus a surnommé deux de ses disciples « fils du tonnerre ». Il révélait ainsi qu’il les connaissait très bien, mieux que quiconque.

Lorsqu’il a rencontré Simon pour la première fois, Jésus lui a dit : « Tu t’appelleras Céphas » (ce qui veut dire Pierre). Il a ainsi préparé son disciple à devenir un autre homme. Il allait donner aussi à sa vie un sens nouveau, une nouvelle mission.

À tous ses fidèles, Jésus promet pour l’éternité un nom nouveau que personne d’autre que lui ne connaîtra*. Cette promesse excite mon imagination. Une chose est certaine : je suis déjà et resterai toujours unique. Sous le regard bienveillant de Jésus.

Georges Mary

* Apocalypse 2.17.

Articles complets en ligne

Va, vis et deviens

Va, vis et deviens
Tous descendants d'Adam, par-delà les étiquettes. Ce très beau film, fondé sur des faits réels, débute dans un camp de réfugiés éthiopiens au Soudan. Famine, misère, désespoir hantent les...

Ma vie est comme un puzzle

Ma vie est comme un puzzle
Il n’y a pas de fatalité quand on fait appel à Dieu. Petite fille, j’allais avec beaucoup de joie à l’église avec mes parents. J’ai eu ce privilège pendant 6 ou 7 ans. Là bas, on...

Maman ne voulait pas d'un délinquant sous son toit

Maman ne voulait pas d'un délinquant sous son toit
Une famille déchirée, une maman qui tente de se suicider… autant de raisons qui peuvent expliquer la dérive d’un jeune homme. Je suis né le 21 mai 1984. Ma famille est moi vivions simplement....

Avec "Mission Lèpre" au Congo

Avec "Mission Lèpre" au Congo
Dans bien des pays, la lèpre reste un symbole de malédiction. Elle exclut de la société. Il faut beaucoup de patience, de sagesse et de compréhension pour aider les personnes atteintes à...
Chargement en cours ...