Magazine n°95 : Pardon, le mot qui libère

avril 2011
Numéro lu 8170 fois

Édito

Il paraît que la découverte du message évangélique par une personne élevée dans une culture chinoise provoque souvent chez elle des réactions surprenantes. 

En effet, on lui a généralement inculqué depuis sa petite enfance qu’il ne faut jamais perdre la face devant les autres, qu’elle doit toujours faire comme si elle était maître de la situation, sans manifester la moindre faiblesse. Dans une éducation comme celle-là, il n’y a place ni pour demander ou recevoir le pardon, ni pour l’accorder. Le pardon n’est pas fait pour les forts. 

Le choc avec l’Évangile est frontal ! En effet, celui-ci nous invite fermement à laisser tomber nos masques et à nous reconnaître tels que nous sommes : faibles et pécheurs, un homme ou une femme ayant besoin de pardon. 

Le Christ a été très clair : « Les gens en bonne santé n’ont pas besoin de médecin, ce sont les malades qui en ont besoin » Et il a ajouté « Je ne suis pas venu appeler ceux qui se croient justes, mais ceux qui se reconnaissent pécheurs ». Autrement dit : je ne peux rien faire pour vous si vous ne vous reconnaissez pas votre besoin de guérison et de pardon.

Un message difficile à entendre ? Je l’admets, et pas seulement dans la culture chinoise. N’avons-nous pas tous notre orgueil et notre besoin de nous justifier ?

Le Christ était-il faible quand il a été crucifié ? Oui, mais n’oublions pas que trois jours après il triomphait définitivement de la mort. 

C’est vrai : reconnaître mon besoin de pardon à Jésus est un aveu de faiblesse mais je sais que c’est aussi faire preuve de lucidité.

En demandant et en recevant son pardon, je deviendrai plus fort que jamais, capable de pardonner à mon tour. 

Georges Mary


Articles complets en ligne

Demander pardon

Demander pardon
CLIQUER ICI POUR JOUER !

Que serait le monde sans amis ?

Que serait le monde sans amis ?
Sans amis Je parle de vrais amis. Non pas le genre «Ça va? Ça va. Et les enfants?» Mais de ceux qui, lorsqu’ils posent la question, veulent vraiment savoir. De ceux qui connaissent vos...

Vive la révolution ! Mais pour en faire quoi ?

Vive la révolution ! Mais pour en faire quoi ?
Construire est beaucoup plus difficile que démolir. Pour eux? Pour nous aussi. Tunisie, Égypte, Yémen, Libye… Le monde arabe est secoué depuis plusieurs mois par une vague de révolutions....

Je voulais faire quelque chose d’extraordinaire

Je voulais faire quelque chose d’extraordinaire
Ce qui est important n’est pas forcément spectaculaire. J’ai grandi en Angleterre dans une famille qui allait à l’église. Très jeune, j’ai entendu donc parler de Dieu et de Jésus. Parfois...
Chargement en cours ...