Brèves de culture - Juillet-Août 2016

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Brèves de culture - Juillet-Août 2016

Ben Hur (BD en quatre volumes)

Jean-Yves Mitton

DELCOURT

À la fin du 19ème siècle, Lewis (Lew) Wallace (1827-1905), général en retraite, cherche à rassembler des matériaux pour écrire un livre prouvant que tout ce qui concerne Jésus-Christ n’est qu’un tissu de mensonges. Après avoir écrit les quatre premiers chapitres, il craque et tombe à genoux devant le Christ ressuscité. Avec les éléments récoltés, Lew Wallace ne peut s’empêcher de défendre les évangiles et les vérités bibliques. Il reprend alors les chapitres et les documents dont il dispose pour écrire Ben-Hur un roman qui deviendra un best-seller : la bande dessinée sortie en quatre volumes est réalisée d’après le livre avec beaucoup de fidélité et de profondeur.

Château de Talcy

Loir-et-Cher

Cassandre, la fille du premier propriétaire, a inspiré au poète Ronsard les célèbres vers « Mignonne, allons voir si la rose... » Diane, sa nièce, y soigna Agrippa d’Aubigné, blessé après la Saint-Barthélemy. Le poète fait référence à ce château dans quelques-uns des vers de ses Tragiques.

À 25 km au nord de Blois, le château a appartenu longtemps à Philippe-Albert Stapfer qui mit en place une excellente organisation de diffusion de la Bible en France au début du 19ème siècle. Il transforma une salle du rez-de-chaussée en salle de culte. L’inscription « Culte protestant évangélique » sculptée dans le bois et surplombant la cheminée est encore en place. Son petit-fils, Edmond Stapfer, y publia en 1889 une version du Nouveau Testament.

Depuis 1932, le château est propriété de l’État. Les 8 et 9 octobre, est programmée la célébration du 400ème anniversaire de la première édition des Tragiques, avec des visites thématiques tout l’été : visites nocturnes, colloques, lectures et dédicaces avec l’Association des amis d’Agrippa d’Aubigné.

Le voyage chez les yeux-pâles

Philippe Brassart

MICHEL LAFON

Ce premier roman du journaliste des Dernières Nouvelles d’Alsace, est inspiré d’une histoire vraie. Le récit n’en est que plus poignant.

En 1827, six Indiens Osages venus de leur Missouri natal débarquent au Havre avec armes, plumes et bagages, pour voir le roi Charles X. Ils sont pris en charge par un Américain peu scrupuleux qui va les transformer en un spectacle vivant. Puis la France se lasse de ces visiteurs du Nouveau Monde. Ils vont alors errer durant des mois de la Belgique à l’Italie. Trois membres de cette tribu arriveront complètement épuisés à Montauban, où grâce à la compassion des habitants, ils pourront rentrer dans leur pays.

Divinement foot !

Musée d’Histoire, Lyon.

À l’occasion de l’UEFA Euro 2016, les musées Gadagne font entrer le football au musée en présentant cette exposition internationale pour la première fois en France.

Souvent considéré comme une véritable religion contemporaine, le football a ses idoles, ses temples, ses rites, ses célébrations, ses moments de communion... L’exposition raconte notamment les liens entre l’univers du football et le monde religieux dans de nombreux pays. Des connexions parfois évidentes, parfois plus subtiles. Coproduite par un réseau européen de musées d’histoire urbaine (Amsterdam, Bâle, Brême, Lyon puis Luxembourg, Barcelone et Moscou), elle est l’unique exposition consacrée à la sociologie contemporaine du football lors de l’UEFA Euro 2016. L’occasion de plonger dans les racines d’un jeu et dans les passions qu’il engendre. Jusqu’au 4 septembre 2016.

Vous aimerez aussi

Moi, Manon, bipolaire, de l’enfer à mon chemin de liberté Manon...
Michel Field, Le Soldeur, Julliard C’est le récit érudit et captivant...
Didier Decoin Petit dictionnaire amoureux de la Bible  Plon Il faut saluer...
3 minutes pour comprendre Les plus grands passages de la Bible Russell Re...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...