Chine : après tant d'années de persécutions

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Chine : après tant d'années de persécutions

La Chine ne vit pas qu’un miracle économique. Peu de gens savent que la croissance de l’Église y est aussi phénoménale.

L’Évangile de Jésus-Christ est arrivé en Chine pour la première fois en l’an 635, à l’époque de la dynastie Tan. La récente histoire du christianisme en Chine retient la venue, en 1583 de Mateo Ricci, un jésuite italien, et, en 1807, de Robert Morrison, un missionnaire écossais.
La progression de l’Évangile a été très longue et difficile. Ce n’est qu’en 1827 que le premier pasteur d’origine chinoise a été nommé. Pendant un siècle, de nombreux missionnaires occidentaux sont venus en Chine et y ont souvent sacrifié leur vie.
Avant la prise du pouvoir par les communistes en 1949, on estimait à seulement 75 000 le nombre de chrétiens en Chine. Les 30 années suivantes ont été marquées par une grande persécution. Beaucoup de pasteurs ou de fidèles ont été exécutés, envoyés en prison ou dans des camps de travaux forcés. Les propriétés de l’Église ont été confisquées ou détruites. À la fin des années 70, au moment de l’ouverture du pays vers le monde extérieur, la population chrétienne était estimée à environ 2 millions de personnes.

Après des débuts laborieux

Ces 30 dernières années, pendant que le monde se tourne vers la Chine pour son miracle économique, un véritable miracle de salut se produit dans ce pays longtemps hostile à l’Évangile. L’Église connaît une croissance sans précédent. L’église officielle, celle qui est sous le contrôle de l’État, compte environ 20 millions de personnes. Un nombre équivalent de fidèles fréquenterait les « églises de maison », considérées comme illégales et donc privées de liberté de culte et d’activité. Cependant, selon de nombreuses sources, celles-ci se développent dans toute la Chine et pourraient bien compter de 50 à 70 millions de fidèles protestants et 10 millions de catholiques. Ce sont donc elles qui connaissent la plus forte croissance.
Les chiffres exacts sont toujours difficiles à obtenir en Chine, mais il est clair qu’on construit de plus en plus de lieux de culte en Chine. Dans ma ville côtière par exemple, il y avait une seule église de 200 membres avant 1949. Aujourd’hui, 3000 fidèles participent régulièrement au culte du dimanche dans 5 églises autorisées par l’État. Je suis persuadé qu’il y a autant, voire plus, de fidèles dans les « églises de maison » locales.
Pour nous, ce réveil spirituel à grande échelle, après tant d’années de persécutions, est une manifestation de la puissance de Dieu, puissance de vie véritable. Pour moi, disciple de Jésus-Christ, ce réveil serait un signe de la fin des temps dans le plan de Dieu, afin qu’un grand nombre de Chinois soient sauvés dans le pays le plus peuplé du monde. Les chrétiens chinois sont passés par l’épreuve du feu. Ils pourraient devenir une force d’évangélisation pour atteindre les nations et les peuples avant le retour de Jésus-Christ.

Frère Xiao-Guang
(nom d’emprunt par raison de sécurité, témoin du Christ en Chine)

Vous aimerez aussi

Monde / Hausse de 81 % des attentats entre 2013 et 2014 En 2014, plus de...
Égypte / Les corps des 21 chrétiens exécutés retrouvés Considérés comme...
Monde / Plus de morts par suicide que par guerres ou catastrophes naturelles  ...
Maroc / Mosquées vertes Marrakech accueillera du 7 au 18 novembre la COP22....

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...