Famille Je t’Aime (FJA)

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Propos recueillis par Marie-José Maré.

Dans une société en évolution, les couples et les familles cherchent des points de repère. Famille Je t’Aime propose de les aider.

Famille Je t’Aime (FJA)

Pourquoi une telle association?

Depuis 15 ans, FJA accompagne les familles en difficulté. Cette structure s’est mise en place suite à la demande de plusieurs familles en perte de repères. Ce travail s’exerce plus particulièrement dans le réseau des Églises évangéliques avec une ouverture auprès des familles catholiques ou non-croyantes.

Quelle est votre approche?

Nous privilégions l’accompagnement des familles par un suivi adapté et des formations. Nous développons des thématiques touchant la grande majorité des familles: la communication, l’unité du couple, le rôle de chacun, les conflits et leur gestion, l’éducation des enfants etc.; autant de pistes de réflexion et des jalons pour mieux vivre en famille. Des accompagnateurs qualifiés (psychologues, conseillers conjugaux, thérapeutes, pasteurs…) restent disponibles pour des entretiens individuels ou familiaux.

Qu’est-ce qui vous frappe le plus?

Comme les attentes des familles sont élevées, la déception est d’autant plus grande quand la qualité de vie n’est pas au rendez-vous. La honte se fait vite sentir et le couple ou les parents éprouvent rapidement des sentiments de culpabilité. Il s’agit donc d’aider chacun à vaincre ces sentiments pour aborder des questions essentielles et concrètes renouvelant l’espérance. Souvent, après une rupture et devant une nouvelle possibilité de mariage, un fort sentiment d’échec peut amener ces personnes à se poser la question si cette fois sera la bonne. Construire un projet de couple n’est pas simple et faire appel à un tiers peut être tout à fait bénéfique.

En 15 ans, avez-vous constaté une évolution de la famille?

Les besoins des familles –croyantes ou pas– se ressemblent beaucoup. Nous rencontrons des problèmes relativement identiques.

La famille «traditionnelle» (père, mère et deux ou trois enfants par exemple) est rivalisée par d’autres types familiaux: familles séparées, recomposées, métissées, parents seuls… et on nous annonce maintenant «l’homo-parentalité». Les questions posées par ces familles sont complexes et les réponses pas évidentes.

Le thème le plus demandé par ces différents types de famille reste de loin l’éducation des enfants.

Y a-t-il des familles qui vont bien?

Heureusement, oui! En fait, une famille qui va bien est une famille qui sait faire face à ses problèmes et gérer les crises qu’elle traverse! Elle a aussi la capacité de s’adapter, d’accepter les changements et chercher des ressources de tous ordres. Le plus de la famille chrétienne face aux crises est de les traverser avec la réalité de l’amour et la présence de Dieu.

Un mot sur vos rencontres.

Nous proposons des formations très diverses:

• formation à la Relation d'Aide

• interventions dans les églises

• week-ends fiancés et jeunes mariés

• week-ends pères-fils

• rencontres d'hommes

• journées féminines....

Les vacances familiales sont une de nos formules qui marchent le mieux. Les familles prises en charge au niveau de l’hébergement ont du temps pour se retrouver.

Chaque matin, des ateliers sont organisés pour les enfants pendant que les parents participent à un enseignement sur la vie de couple ou l’éducation des enfants. Suit un temps à deux permettant de prolonger la réflexion et d’adapter l’enseignement à sa propre famille.

-------------------------------------

* auprès de Bertrand Audéoud, Directeur de FJA et thérapeute familial.

Pour plus d'infos, www.famillejetaime.com

Vous aimerez aussi

Quelqu’un se disant chrétien a un comportement scandaleux. Cela doit-il...
 En 2010, le pasteur Jonathan Mpasi Mayala, de République démocratique du...
Ceux qui pensent qu’ils n’ont pas besoin de Dieu devraient bien réfléchir...
Propos recueillis par Prisca Wiles. Le Seigneur te fait savoir ce qui est bien....

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...