Accro aux jeux vidéo

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Accro aux jeux vidéo, le soir en rentrant du boulot, je suis pressé de continuer la partie commencée la veille.
Cela a mis une distance entre moi et mes proches. Je vois qu’ils m’en veulent. Que faire ?
Accro aux jeux vidéo
Votre entourage ne peut pas comprendre votre enthousiasme et surtout l’importance que le jeu a pu prendre dans votre vie.
Le jeu peut être une source de joie, d’amusement, mais lorsque votre vie ne semble plus avoir d’importance sans lui, il faut que vous vous interrogiez.

Les bonnes questions

1. Restez-vous préoccupé par le jeu ? À vous lire, il semble que oui...
2. Avez-vous besoin de jouer des sommes d’argent croissantes ?
3. Avez-vous tenté de réduire ou d’arrêter de jouer sans y arriver ?
4. Êtes-vous agité ou irrité lors de l’arrêt de cette pratique ?
Si vous avez répondu « oui » à l’une de ces questions, il faut que vous acceptiez de reconnaître que le jeu est devenu un véritable comportement addictif chez vous.
Peut-être que le jeu est survenu dans votre vie à un moment difficile ? Et qu’il a été utilisé comme une échappatoire face aux difficultés pour soulager une humeur triste comme, par exemple, des sentiments d’impuissance, de culpabilité, d’anxiété ou de dépression ?

Que pourrait-il arriver ?

Tout d’abord, prenez conscience que cela peut devenir une véritable pathologie vous entraînant à perdre beaucoup d’argent, à mentir à la famille pour dissimuler l’ampleur réelle des habitudes, à réaliser parfois des actes illégaux tels que la falsification, la fraude, le vol ou le détournement d’argent. Cela peut souvent entraîner la mise en danger ou la perte d’une relation affective importante, parfois aussi d’un emploi ou des possibilités d’études ou de carrière.
Il est essentiel de prendre conscience du problème, d’accepter de vouloir en parler, avant qu’il n’y ait de trop grosses conséquences sur votre vie. Ce que vous faites aujourd’hui est un bon début ! (...)

Deux possibilités

• Vous sentez que vous pouvez retrouver une pratique raisonnable du jeu. Tentez.
• Vous ne vous sentez pas capable de gérer l’importance que le jeu a prise dans votre vie.
Dans ce cas, il est préférable de mettre fin à cette pratique en investissant du temps de façon plus importante aux loisirs qui engagent toute la famille, et d’y reprendre plaisir.
Le premier pas pour vous en sortir est d’exprimer la souffrance face à votre problème : est-ce un sentiment d’emprisonnement, d’aliénation, d’étrangeté à vous-même ? Cela va vous permettre de vous engager dans une véritable démarche d’aide. En effet, on s’est aperçu que le jeu peut devenir une façon de vivre des stress répétés... des sensations fortes et vous êtes sans doute devenu dépendant de votre propre adrénaline. On a même comparé le jeu à des drogues excitantes telles que la cocaïne et les amphétamines...

Le but

Apprenez à éviter ce piège que ces jeux peuvent vous procurer en provoquant chez vous des décharges d’adrénaline qui entraînent momentanément plaisir intense et excitation.
Êtes-vous prêt à accepter de briser ce cercle infernal et retrouver du plaisir aux petits bonheurs de la vie ? Alors, tous les espoirs sont permis pour vous et donc pour vos proches.

L’ADDICTION AUX JEUX VIDÉO EXISTE !

Dans plus de 90 % des cas, le jeu vidéo est une pratique passionnante et enrichissante. Il est fondamental de distinguer les pratiques passagères de l’enfance ou de l’adolescence qui n’ont rien de pathologiques, de situations dramatiques de joueurs souvent âgés de plus de 20 ans. Cependant, on ne peut oublier la situation grave d’une petite frange de la population de joueurs qui nécessite la prise en charge par des professionnels avertis.

BRUNO ROCHER, PSYCHIATRE AU SERVICE D’ADDICTOLOGIE DU CHU DE NANTES.


Vous aimerez aussi

Soyons clairs : la culpabilité ne vient pas de Dieu. Si nous nous sentons...
Depuis plusieurs semaines, il dort avec nous. Nous ne savons plus quoi faire...
Je suis mal à l’aise quand je reste auprès d’elle. Comment faire pour...
Les missions sont de plus en plus courtes. J’entends les critiques des...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...