Je me sens coupable d’être malade. J’ai l’impression que Dieu me punit.

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Je me sens coupable d’être malade. J’ai l’impression que Dieu me punit.

Soyons clairs : la culpabilité ne vient pas de Dieu. Si nous nous sentons coupables, il existe deux possibilités :

- soit nous avons une part active dans ce qui nous arrive et la démarche que Dieu nous invite à faire est de nous repentir et demander pardon ;

- soit nous n’avons rien fait dans ce qui nous arrive et la culpabilité vient du Malin afin de nous déstabiliser et surtout de nous éloigner de Dieu.

Choisir le bon pourquoi

La question que nous nous posons lorsque nous tombons malade est « Pourquoi ? » et surtout « Pourquoi moi ? » J’ai envie de dire « Et pourquoi pas moi ? » Cherchons dans les origines et plongeons-nous dans la Bible. Qu’y voyons-nous ? La maladie est entrée dans notre monde au tout début de la création, lorsqu’Adam et Ève ont commis l’irréparable en mangeant le fruit défendu. La souffrance, la pénibilité du travail ont, à partir de ce jour-là, fait partie de notre vie. La maladie n’en est que la conséquence et le résultat, l’héritage d’un démarrage « raté » de la vie humaine.

Certes, il arrive que la maladie soit le résultat de comportements erronés de notre part, mais ce n’est pas, de loin, systématique.

Mais alors pourquoi la maladie ?

Est-ce une punition de Dieu ? Non, Dieu n’a pas de projets de malheur pour nous ! La souffrance, la maladie sont, non seulement l’héritage de tous les hommes, mais elles ont aussi comme rôle de nous permettre de faire une pause dans notre vie. Et ce temps mis à part donne la possibilité à la personne touchée dans son corps de se tourner vers Dieu si elle le veut, afin :

- soit d’approfondir sa relation avec lui, comme cela a été le cas pour moi ;

- soit de permettre de faire un pas vers lui et de rétablir cette séparation qui a eu lieu au tout début de notre humanité.

Une opportunité à saisir

Dans sa bonté infinie, Dieu ne souhaite qu’une chose : se réconcilier avec l’humanité tout entière. Seulement, rares sont les personnes qui se tournent naturellement et spontanément vers lui. Tant que tout va bien, ne sommes-nous pas tous pris dans le tourbillon de notre quotidien ? Seule l’épreuve fait réagir l’individu. Bien souvent, d’ailleurs, en exprimant plus sa rébellion, sa colère que tout autre chose. Mais, même dans notre colère, Dieu peut venir à notre secours si nous le laissons entrer dans nos vies.

La maladie, une punition ? Non. La maladie une opportunité de rencontrer ou de développer ses relations avec Dieu ? Oui !

En complément de cet article, regardez la vidéo de Cmavie.tv :

http://www.cmavie.tv/?sujet=des-experts-repondent&video=coupable-etre-malade

Vous aimerez aussi

On n'est jamais insensible au mal qu'on nous fait… Lors d'un accident dû à...
Les missions sont de plus en plus courtes. J’entends les critiques des...
En France 1 - Quelle est la proportion de femmes accros au tabac ? a- Une...
Guy-Daniel KOECHLIN vous répond : médecin du travail, psychothérapeute et...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...