Ma fille de 27 ans présente une déficience intellectuelle légère

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Ma fille de 27 ans présente une déficience intellectuelle légère

Je comprends tout à fait votre inquiétude, car votre fille peut se mettre dans une situation très difficile sur le plan financier et social.

Ce que vous pouvez ressentir

En effet, lorsque des parents mettent au monde un enfant différent, ils se retrouvent seuls, vraiment seuls, face à cette différence. Pourquoi ? Parce qu’ils ne sont pas toujours écoutés ni compris, et même par des médecins ou autres professionnels. Les parents ne savent pas toujours à quelle porte frapper ni où aller.

Lorsque l’on met un enfant au monde, on n’imagine pas se battre pour le faire accepter dans une crèche ; on n’imagine pas lutter non plus pour l’intégrer dans l’école... ou dans une entreprise pour qu’il accède à un emploi.

Vous devrez vous battre plus que les autres

Normalement, le rôle de parent consiste à le regarder grandir, à l’aider à trouver des repères et une autonomie suffisante pour vivre dans une société qui, en apparence, semble confortable et généreuse. Or, dans votre cas, vous avez à vous battre pour bien plus de choses que d’habitude. Il s’avère que lorsque la personne que vous aimez présente une déficience, ses difficultés doivent être bien identifiées afin qu’elle soit orientée et aidée. En ce qui vous concerne, votre fille que vous éduquez, (seule j’ai l’impression ?) est âgée de 27 ans à ce jour et vit seule dans un appartement avec l’aide des minima sociaux. De plus, de par sa vulnérabilité, elle peut être tentée par de mauvaises fréquentations ou entraînée à prendre de l’alcool ou d’autres produits... Je vous propose trois conseils.

Protégez-la juridiquement

Faites une demande de curatelle ou de tutelle afin qu’elle ne se fasse pas dépouiller de ses biens. Pour cela, il vous suffit de vous tourner vers une association qui s’occupe de personnes handicapées ou de faire la démarche vous-même auprès d’un juge des tutelles.

Aidez-la à reconnaître son handicap

Pour cela, des professionnels formés à la relation d’aide peuvent l’aider à cheminer. Si les psychologues lui font peur, vous pouvez l’accompagner dans des associations qui ont une mission d’action familiale et qui organisent des rencontres entre les jeunes et leurs familles pour échanger et partager sur les difficultés des uns et des autres, sur leurs parcours et sur les moyens d’en sortir.

Faites tout pour qu’elle ne s’isole pas

Faites en sorte qu’elle côtoie des jeunes de son âge, des adultes en qui elle aura confiance, ainsi que vous, avec lesquels elle pourra sortir, avoir des loisirs et des échanges.

Je vous souhaite bon courage dans les résolutions que vous allez prendre. Je me dois de vous prévenir que le chemin de l’acceptation de la différence et de l’orientation vers un milieu protégé est toujours difficile. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de vous faire aider par des professionnels. Ils sauront vous accompagner et prendre le relais efficacement.

À partir du moment où votre fille acceptera d’être entourée, des solutions existeront et cela vous soulagera beaucoup.

Vous aimerez aussi

Soyons clairs : la culpabilité ne vient pas de Dieu. Si nous nous sentons...
Est-ce que je peux croire en Dieu et m’appuyer sur la psychologie en même...
En France 1 - Quelle est la proportion de femmes accros au tabac ? a- Une...
Accro aux jeux vidéo, le soir en rentrant du boulot, je suis pressé de...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...