Exodus : dieux et rois

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Certes, le film prend des libertés avec le livre biblique de l’Exode*, mais il questionne aussi.

Exodus : dieux et rois

C’est un péplum, un vrai, obéissant aux codes du genre. Spectaculaire, avec des décors grandioses et des milliers de figurants, des scènes de bravoure, des combats gigantesques. Mais c’est aussi un film assez sombre et tourmenté. Les scènes de combat sont épiques, les plaies très spectaculaires. 

Moïse face à Ramsès

Au niveau du scénario, le film est centré sur les destins croisés de Moïse et Ramsès, élevés ensemble comme des frères, mais destinés à s’affronter. La trame globale fait référence au récit biblique mais c’est peu de dire que le film prend des libertés ! Si vous espérez une adaptation fidèle du texte biblique, passez votre chemin ! Ça ne signifie pas pour autant que la vision personnelle du film soit à repousser d’un revers de la main…

Moïse face à Dieu

Le personnage de Moïse peut aussi décontenancer le lecteur de la Bible. Le film dépeint un Moïse tourmenté et violent. Autre surprise : Moïse dans le film est un athée convaincu qui devient croyant suite à un choc sur la tête ! Le film laisse d’ailleurs planer le doute : Dieu parle-t-il vraiment à Moïse ou s’agit-il d’une hallucination ? Les visions que Moïse a de Dieu et les dialogues avec lui sont-ils réels ou le fruit de son imagination ?

D’ailleurs, la façon de représenter Dieu dans le film est surprenante et déplaira à plusieurs. Je n’ai moi-même pas été pleinement convaincu. Dieu y apparaît en effet sous la forme d’un enfant capricieux et cruel. Une vision de Dieu finalement assez terrifiante… 

Quelle vision de Dieu ?

Ceci dit, la dernière scène peut atténuer cette impression et laisser entendre que la vision que Moïse a de Dieu est marquée par son expérience. Tourmenté au début, questionné sur son identité, il voit Dieu comme cet enfant cruel qu’il a du mal à comprendre. Apaisé à la fin du film, ayant retrouvé place au sein de son peuple, il voit Dieu marchant au milieu du peuple, et qui finalement lui sourit. 

Globalement, le film propose, à travers une lecture personnelle, une vision noire et violente d’un épisode biblique qui est lui-même dur et violent : il y a bien les dix plaies, y compris la mort des premiers-nés, l’engloutissement de l’armée du pharaon dans la mer… !

Même si le film peut être dérangeant ou discutable, il sera utile à chaque fois que le spectateur aura le courage de se poser la question : le Dieu en qui je crois, ou celui dont je doute ou dont je dis qu’il n’existe pas, n’est-il pas marqué un peu ou beaucoup par ma propre expérience ? 

Voilà une invitation à relire le texte biblique lui-même avec de nouvelles lunettes. 

* Le livre de l’Exode commence par l’épopée de la fuite des Hébreux, hors d'Égypte où ils étaient retenus esclaves. Moïse, élevé à la cour de Pharaon, y est l’instrument choisi par Dieu pour honorer ses promesses et délivrer son peuple.

Découvrez la recension complète sur plvmagazine.fr

Titre original : Exodus : Gods and Kings

Film dramatique américano-britannico-espagnol 

Réalisé par Ridley Scott 

Sortie : 2014.

Vous aimerez aussi

Il arrive que les héros soient fatigués. Et que l'espoir s'éteigne.  Au...
Sous l’Occupation allemande, dans une petite ville française, un nouveau...
Jusqu'où peut-on mentir pour ceux qu'on aime ? Toutes les familles savent que...
Peut-on mentir toute sa vie ? Face à d’obscures puissances qui haïssent...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...