Le vent se lève - Il faut tenter de vivre

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Le vent est imprévisible et peut être impitoyable. Pas une raison pour démissionner.

Le vent se lève - Il faut tenter de vivre

Ce n’est pas le film de Ken Loach sur le vent de révolte qui balaya l’Irlande des années 20 que je vous invite à découvrir. Il s’agit plutôt du magnifique et dernier opus de l’œuvre de Miyazaki. Il raconte la vie de Jiro, un rêveur qui allait devenir le tristement célèbre inventeur des « Zéros », ces avions chasseurs bombardiers utilisés par la marine japonaise de 1940 à 1945. Les dessins, où se mêlent rêve et réalité, sont d’une grande poésie. Chaque plan est savamment étudié. Miyazaki y met en scène son véritable héros : le vent. 

Original

Le réalisateur tire l’intégralité de ses étonnants bruitages du souffle d’êtres humains. Jiro est le prétexte à ce récit historique. Il nous amène à comprendre la folie des hommes, dévoyant sans cesse ce qu’il y a de plus beau pour le mettre au service de l’ambition destructrice. « Tout est vanité et poursuite du vent », disait le sage de la Bible. Dans le Japon de l’entre-deux guerres qui se cherche entre culture millénaire et modernité occidentale, entre vie paisible et course aux armements, Jiro, inventeur génial, met en pratique ces vers du poète Paul Valéry : « le vent se lève, il faut tenter de vivre ». Une mauvaise vue l’empêche pourtant de voler lui-même. 

Rêves et cauchemars

Il faut tenter de vivre quand le vent impitoyable, ne fait pas de distinctions. Il sait porter et faire voler les rêves de ceux qui posent sur lui leurs incroyables machines. Mais il sera aussi la cause de l’effroyable incendie qui ravagea Tokyo en 1923, suite au séisme de Kanto. 400.000 maisons seront détruites et 166.000 personnes périront. Grâce au vent pourtant, au milieu du désastre, notre héros rencontrera l’amour de sa vie alors qu’elle n’était qu’une enfant. Grâce aux facéties du vent, toujours, notre héros retrouvera l’élue de son cœur, des années plus tard.

Il faut tenter de vivre quand le destin, insensible à leur amour, fauchera sa femme. Une tuberculose foudroyante videra l’air de ses poumons si jeunes encore. Et cette fois, Jiro ne parviendra pas à la sauver : ses bras battront l’air et le vent l’emportera loin, au pays des ancêtres, celui des souvenirs et des regrets.

Il faut tenter de vivre, car déjà se lève le vent de la guerre. Ses nuages lourds et menaçants commencent à boucher l’horizon. Jiro ne vendra pas ses rêves à ceux qui les lui auront volés mais il restera seul et triste, à l’image de ce Japon vaincu et humilié, mais toujours digne. Ce pays est ainsi à l’image de ce que dépeint le Sage de la Bible « Le vent vient du nord, tourne au sud et reprend les mêmes chemins », imposant à tous un destin. L'individu y trouve avec peine de quoi s'épanouir. 

Dieu, c’est pas du vent !

Ce vent ne serait-il pas pourtant à comparer avec Dieu qu’on ne voit pas mais dont on peut sentir la présence et les effets ? Sans doute, mais contrairement au vent, il n’est ni aveugle ni sourd, on peut lui parler. 

Date de sortie : 22 janvier 2014 (2h06mn) 

Réalisé par : Hayao Miyazaki

Genre : Animation, Drame

Nationalité : Japonais

Vous aimerez aussi

Un conte sans parole qui en dit beaucoup sur la grâce. Naufragé, un homme se...
Et vous, que feriez-vous si la fin du monde était prévue dans trois semaines...
La vérité vous rendra libres D’habitude, on enjolive, ici on noircit. Le...
Noël, un temps pour se réconcilier ? Dans le petit monde des réalisateurs...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...