Épatée par ceux qui ont l’instinct du beau

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Épatée par ceux qui ont l’instinct du beau
Quand je croise Maria au marché, un turban cramoisi enserrant ses cheveux alors qu’une mousseline fuchsia flotte autour de son cou, je la regarde avec admiration. Ce mélange audacieux et gracieux éclaire son teint caramel de Colombie.
Quand, dans le bric-à-brac d’une brocante, je vois Annick débusquer une étoffe ou un vêtement, je sais qu’elle voit déjà comment les transformer. Elle a le chic pour détourner ce qu’elle déniche en une création originale et créer son style inimitable. Ça m’épate toujours !
Ivan récupère aux encombrants. Il ponce, découpe et repeint des meubles qui complètent agréablement son mobilier de base stylé et égayé par des compositions florales de son cru. J’aime son relooking adapté et élégant.
Vivre dans le beau n’est pas forcément une question de moyens ; c’est plutôt conjuguer son flair et son savoir-faire en un art de vivre. C’est vivifier ce goût du beau que Dieu a mis en chacun de nous.
Ne trouvez-vous pas ?

Vous aimerez aussi

Ce 11 avril dernier, tous les bénévoles de Croire-Publications étaient...
Qui n’a pas envie de partager une bonne nouvelle ? Une femme nouvellement...
Nous imprimons Croire et Vivre en moyenne à près de 4.000 exemplaires,...
Quand j’arrive à l’hypermarché le mardi matin, je passe devant la mini...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...