Complet
Note : 40
( 1 vote )

La naissance est comme un miracle de la vie. Porté à l’existence par ses parents, le petit enfant est différent d’eux et de leurs attentes. Un long apprentissage les attend tous.

Enfant

Lorsque le petit d’homme vient au monde, il est moins autonome que la plupart des animaux. Il se construira dans la relation. Pour répondre à la question: «Qui suis-je?», il aura besoin de regards qui s’éclairent à sa vue et de gestes qui le diront aimé. Il devra être protégé, guidé, et accompagné vers l’autonomie.

La Bible chante la joie qu’apporte la naissance d’un enfant. La procréation y est signe de la bénédiction de Dieu (1). Le nourrisson au sein de sa mère, celui qui s’endort dans ses bras... sont louange au Seigneur de la vie et image de l’abandon paisible du croyant à Dieu (2).

Dans sa vulnérabilité, l’enfant est l’objet de l’attention de Dieu: «C’est toi qui viens en aide à l’orphelin.»(3) Ces enfants ont des droits, qu’il faut impérativement respecter (4). Jésus avertit ceux qui causeraient la chute de «l’un de ces petits qui mettent sa foi en moi»: il parle, certes, de ses disciples, mais en les comparant à des enfants qui ont besoin d’être protégés (5). L’éducation doit, pareillement, éviter ce qui déstructurerait: «Pères, n’exaspérez pas vos enfants, de peur qu’ils ne se découragent» (6). Ainsi se dessinent dans la Bible des mesures de protection de l’enfance du point de vue matériel, légal, physique et spirituel.

Chacun doit apprendre

L’enfant a besoin d’être formé. La Bible rappelle le rôle essentiel du père et de la mère dans l’éducation de l’enfant. Ils sont appelés à enseigner, décrire et expliquer la vie, reprendre et corriger (7). Le mal -il faut le reconnaître lucidement- est présent au cœur de l’enfant; son discernement moral doit être formé (8). Laisser un enfant «livré à lui-même», c’est courir à l’échec et à la honte (9). Mais la Bible invite à la confiance: «Apprends à l’enfant le chemin qu’il doit suivre; même quand il sera vieux, il n’en déviera pas» (10).

L’adulte, de son côté, a beaucoup à apprendre des enfants. Jésus a placé un enfant au milieu de ses disciples pour les enseigner: «Si vous ne changez pas d’attitude, et ne devenez pas comme les enfants, vous n’entrerez jamais dans le royaume de Dieu» (11). Humilité, simplicité, confiance, capacité à se laisser instruire, sont certaines des qualités à développer. Mais la maturité reste l’objectif que, comme tout parent responsable, Dieu vise pour ses enfants (12).

1. Jean 16.21; Genèse 1.28

2. Psaume 8.2; Psaume 131

3. Psaume 10.14; Genèse 21.17

4. Psaume 82.3

5. Matthieu 18.2 et 6

6. Colossiens 3.21

7. Proverbes chapitres 1 à 7

8. Proverbes 22.15; Ésaïe 7.16; Hébreux 5.14

9. Proverbes 29.15

10. Proverbes 22.6

11. Matthieu 18.3

12. 1Corinthiens 14.20

Vous aimerez aussi

Toujours recherché, jamais atteint, le bonheur est là où on ne l’attend...
Comme souvent, les mots vont beaucoup plus loin que notre pensée. Là où...
La vérité est ailleurs, c’est ce que prétendait X-Files. D’une certaine...
Lorsque l’on connaît la tristesse, la maladie ou le deuil, on constate à...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...