Au service des réfugiés

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Nous entendons souvent parler d’évacuations des étrangers regroupés à la Porte de la Chapelle à Paris. Athome, une association chrétienne, y travaille pour les accompagner.
Interview de Samir Salibi.
Au service des réfugiés

Comment avez-vous démarré votre action ?

Fin 2015, nous avons commencé à inviter des réfugiés à des soirées conviviales. Nous avons ainsi appris à les connaître et surtout à évaluer leurs besoins. Nous avons été étonnés de voir leur ouverture par rapport à l’expression de notre foi. Ceci nous a encouragés. Par la suite, d’autres chrétiens nous ont rejoints avec le même désir de servir les réfugiés.

Quelle est votre vision ?

Nous aimons la communauté des réfugiés et voulons répondre à ses besoins, matériels et spirituels. Les uns ne vont pas sans les autres. En même temps que nous mettons en œuvre des actions humanitaires, nous annonçons la Bonne Nouvelle et le chemin du salut en Jésus-Christ.
À la manière de Jésus qui s’est incarné et est venu habiter parmi nous, nous vivons au plus près d’eux, en immersion. Notre plus grande joie est de nous retrouver le dimanche avec des personnes de différentes cultures, origines et langues pour louer Jésus et prier ensemble. Notre culte est spécialement conçu et organisé pour les réfugiés. Nous accompagnons ceux qui le veulent pour aller plus loin dans l’étude de la Bible.

Quelles sont vos actions ?

Cela va des cours d'alphabétisation et de français, pour répondre à leur désir d’intégration, jusqu’à la distribution de vêtements et de couvertures. Beaucoup sont à la rue et n’ont rien pour se protéger du froid. Nous les aidons aussi à s’orienter dans les démarches administratives.
Nous vivons avec eux des moments forts autour de la danse et du sport. Nos équipes sont mixées de français et d’étrangers, ce qui est un bon moyen pour tisser des liens. De fait, l’apprentissage ne se fait pas que dans un sens. Les réfugiés afghans comptent bien nous initier au cricket, très populaire chez eux ! Nous avons aussi des ateliers de danse expressive ; nous chantons et dansons dans la rue et travaillons sur un projet de spectacle qui raconte l’histoire des réfugiés.
Aidés par des organisations chrétiennes, nous avons monté des événements qui ont rassemblé jusqu’à 700 personnes. Nous intervenons dans nos propres locaux, mais aussi dans les centres de réfugiés.

Quelles sont vos relations avec les migrants ?

Nous cherchons à nouer des amitiés. Cela se fait tout naturellement comme avec n’importe quelle personne que nous pourrions croiser en France. Souvent, les migrants expriment leur reconnaissance et nous remercient pour notre écoute. « Vous êtes les seuls à vous intéresser à nous et à notre histoire » nous disent-ils.

Comment vous aider concrètement ?

Nous avons besoin de vos prières pour poursuivre nos actions ainsi que de soutien financier pour pourvoir aux distributions.
Nous recherchons également des bénévoles désireux de s’engager avec nous ainsi que des locaux et logements pour nos équipiers.
Pour aller plus loin : contact@athome.paris

Athome accompagne une centaine de réfugiés venant du Soudan, d’Afghanistan, du Pakistan, d’Érythrée, de Syrie, d’Irak, de la Libye… principalement des hommes jeunes, isolés, mais aussi quelques familles.



Vous aimerez aussi

Un présent difficile et un avenir incertain expliqueraient-ils le vintage ?...
En Égypte où la religion s’acquiert par la naissance, la mention de la...
Elle fait l’actualité un peu partout. Elle n’épargne aucun pays. Elle...
Il y a des reculs qui honorent et des entêtements qui discréditent. Juillet...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...