Je me scarifie de plus en plus souvent. C’est plus fort que moi. (2)

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Je me scarifie de plus en plus souvent. C’est plus fort que moi. (2)

« C'est plus fort que moi ! » C'est exactement ce que me disent les jeunes filles que je reçois. Elles ont entre 14 et 17 ans. (…) La plupart n'arrivent pas à l'expliquer et disent qu'elles le font parce que des amis le font. Certaines cachent leurs marques, d'autres font en sorte que ça se voie. 

Quand on ne se sent pas bien

Barbara, 15 ans, me racontait qu'après une crise de boulimie, elle avait besoin de se scarifier, comme pour se punir de ce qu'elle avait fait parce qu'elle savait que ça n'était pas bien (…).

Julianne me montrait les marques sur son avant-bras. (…)Se faire du mal, ça la soulage. Elle se sent coupable de beaucoup de choses notamment de sa famille qui explose. Ça la met très en colère. Sa douleur intérieure est tellement forte qu'elle doit l'évacuer. Elle se rend compte que plus elle le fait, plus elle devient dépendante de voir des marques sur elle, comme si son corps le réclame. La douleur lui procure un sentiment d'apaisement. Elle a l'impression d'être purifiée de son mal-être.

Pour connaître la suite de cet article, achetez-le ici ou abonnez-vous au magazine ici.

...

...

Lydia Ramos est psychologue, spécialiste de l’adolescence. Elle exerce dans un Foyer d'Action Éducative pour adolescents à Mulhouse.

Vous aimerez aussi

Quand l’économie écrase des êtres humains… Je n’aime pas enfoncer ce...
Face à l’avalanche de mauvaises nouvelles, la peur n’est pas la seule...
Monde / 2015 année internationale de la lumière L’initiative en revient à...
Un succès sympathique pour ces accessoires élastiques colorés que chacun peut...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...