Je passe des heures à surfer sur Internet.

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Je passe des heures à surfer sur Internet. Mes soirées y passent. C'est un vrai besoin. Ça me fait un peu peur. 

Je passe des heures à surfer sur Internet.

Vous qui passez des heures à surfer sur Internet, vous n'arrivez plus à vous en passer au point de ressentir un vide... Vous êtes sans doute tombé dans le piège infernal de l'addiction au virtuel, phénomène qui commence à être bien connu. On estime qu'environ 3 % des abonnés sont victimes de la dépendance à Internet, et la Suisse a même été le premier pays à créer un groupe de rencontre pour les drogués d'Internet, les cyberdépendants. 

Alors c'est vrai, si vous commencez à prendre conscience que vous devenez « accro », que vous ne pouvez plus vous en passer, que vous perdez le contrôle sur vous-même, un phénomène de dépendance est en train de s'installer. Comme le jeu pathologique, Internet a pris la place dans votre vie, face peut-être à un vide, un sentiment d'inexistence et de frustration. Vous avez eu l'impression qu'Internet vous procurait des nouveautés, des situations qui rompaient avec votre quotidien, voire des sensations face à une certaine monotonie de la vie. C'est bien ça ? Et voilà qu'aujourd'hui, tout vous paraît fade en dehors de ces moments devant l‘ordinateur à jouer ou à chater sur Internet. 

Quelques conseils

1. Prenez conscience du caractère anormal de ce comportement pour pouvoir vous en sortir. Il va vous falloir reconnaître que vous n'avez plus votre liberté et que vous éprouvez le sentiment d'un certain emprisonnement. Avec votre question, vous avez déjà commencé. 

2. Accepter d'en prendre conscience c'est accepter d'en parler, accepter de se construire autrement. Il vous faudra trouver une identité à travers d'autres investissements qui vous sont essentiels. Il sera alors indispensable de rétablir une relation saine avec Internet, et de retrouver une meilleure intégration de la réalité virtuelle dans votre vie courante. 

3. Vous avez besoin d'être soutenu pour connaître les facteurs qui ont provoqué l'apparition de cette addiction, pour déceler les effets que cela a eu sur votre comportement et vous aider ainsi à aménager votre réponse d'une manière plus adaptée. 

4. Nouez ou renouez des liens de solidarité, d'entraide, rétablissez des relations humaines qui vous permettront de parler de vous-même et de vos problèmes.

5. Réalisez qu'avec plus de confiance en vous-même et une meilleure estime de vous, il y a plus de bonheur à vivre la vraie vie que d'en vivre une autre bien plus restreinte, celle du monde virtuel. Et finalement, n'êtes-vous pas fait pour vivre la vraie vie ?

Vous pouvez voir la vidéo se rapportant à cet article sur : http://www.cmavie.tv/?sujet=des-experts-repondent&video=des-heures-a-surfer-sur-internet

Sophie Guillaume est responsable du pôle psychiatrique hôpitaux Jura (France) et animatrice de groupes «Addiction et psychose ».

Vous aimerez aussi

Il semblerait que « plus grand, plus vite » soit le leitmotiv de notre...
Réflexions entre Sotchi, le Brésil et le Tour de France. En février, toute la...
On a peut-être détesté les notes à l’école, mais qu’est-ce qu’on en...
En Belgique, comme partout ailleurs, on nous demande souvent de donner. Pour...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...