La foi, une dynamique d’actions publiques

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
On ne peut vivre le message du Christ en catimini.
La foi, une dynamique d’actions publiques
L’ancien Premier ministre français, Manuel Valls, dans un entretien avec un journaliste, s’indigne de voir qu’aujourd’hui, celui qui défend les valeurs de la République est traité de « laïcard - c’est-à-dire de ringard - et d’islamophobe, voire de raciste ». Il pointe le véritable ennemi en désignant l’islamisme, une version politique de l’islam, incompatible avec la République et ses principes. Ceux-ci vont de la séparation stricte entre le spirituel et le temporel au refus de toute emprise de la religion sur la société, en passant par l’égalité entre les hommes et les femmes.

Grattons un peu

Face à certains fanatismes religieux, il n’est pas inutile de rappeler ces principes républicains qui semblent justes et acceptables.
Ces propos du député donnent l’impression d’une neutralité saine et d’une ouverture sur la tolérance dès lors que le religieux reste dans une sphère bornée, limitée et surtout privée autant que discrète. Mais il y a là une vue de l’esprit humaniste et agnostique, peut-être même athée. Ce qui semble politiquement correct n’est peut-être pas juste pour autant !

Vous avez dit privé ?

En effet, et pour ce qui est du christianisme en tout cas, il n’est pas juste de confondre la foi chrétienne avec...

Vous aimerez aussi

Face à l’avalanche de mauvaises nouvelles, la peur n’est pas la seule...
Italie / Un hôtel tenu uniquement par de jeunes trisomiques Un groupe de...
En Égypte où la religion s’acquiert par la naissance, la mention de la...
À l’heure des réseaux sociaux, chacun peut tout commenter en permanence....

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...