Une grâce qui n’en est pas une

Extrait
Note : 40
( 1 vote )

Le 31 janvier, le Président François Hollande a accordé à Jacqueline Sauvage une remise gracieuse de peine...

Une grâce qui n’en est pas une

Ouf ! Jacqueline Sauvage a été graciée. Enfin, presque, puisqu’elle reste considérée comme une meurtrière. Quand elle a tiré trois balles dans le dos de son mari, il ne la mettait pas en danger de manière imminente. Il l’avait « seulement » menacée de mort quelques instants ou quelques heures auparavant. La femme martyrisée avait, c’est le cas de le dire, « pété les plombs », mais de façon décalée dans le temps, donc : pas de légitime défense.

Droit et bon sens ne font pas toujours bon ménage

Elle avait été tabassée pendant 47 ans, son fils s’était suicidé deux jours avant, les trois filles avaient été violées pendant des années, toute la famille avait été réduite au silence et terrorisée par cette brute dont tout le voisinage souhaitait la mort.

Mais voilà : la famille avait eu le tort de se taire, comme l’avait argumenté la présidente du tribunal dont le mari n’est sans doute pas un bourreau ; et, stricto sensu, Jacqueline Sauvage avait tiré sur un pauvre homme sans défense. Dix ans de réclusion criminelle pour...

POUR ALLER PLUS LOIN

Exode 2.11-15 ; Deutéronome 34.10.

Vous aimerez aussi

Monde / 2015 année internationale de la lumière L’initiative en revient à...
Si de nombreux adultes se laissent séduire par cette activité...
Face à l’avalanche de mauvaises nouvelles, la peur n’est pas la seule...
Ne subissez pas la coupe du monde de football… Choisissez votre manière de...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...