Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour*

Extrait
Note : 40
( 1 vote )

Cette demande du Notre Père n’est pas une prière à réciter. Elle est d’abord à méditer.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour*

L’homme, c’est évident, a toutes sortes de besoins. Son activité consiste surtout à les satisfaire. Dans bien des cas, d’ailleurs, il y arrive, du moins pour ce qui est essentiel.

Pourtant, il y a encore dans notre monde des millions, des dizaines de millions même, d’hommes, de femmes et d’enfants, qui n’ont pas le nécessaire. Au 21éme siècle, des multitudes de nos semblables non seulement ont faim, mais meurent chaque jour de faim.

Une prière pour tous

Devant tous ces besoins, Jésus apprend à ses disciples à dire à Dieu : « Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ». Sans doute, nombre de nos contemporains ne se tournent-ils pas vers Dieu dans cette attente. Ils estiment qu’ils peuvent se tirer d’affaire tout seuls. N’ont-ils pas de l’argent ? N’ont-ils pas un bon métier, une robuste santé ? C’est bon pour les pauvres, pour les malades, pour les peuples sous-développés de demander à Dieu le pain quotidien ! Quant à eux, ils n’ont pas de temps à perdre ! S’ils se donnaient pourtant la peine de réfléchir un instant, ils comprendraient que de plus puissants qu’eux ont connu de retentissants revers de fortune, que le chômage guette. Ils se souviendraient que celui qui est debout risque toujours de tomber. Ils découvriraient qu’ils n’ont rien sans l’avoir d’abord reçu et que s’ils peuvent planter et même arroser, finalement c’est Dieu qui fait pousser la plante. Mais même cette graine qu’ils peuvent mettre en terre, d’où la tiennent-ils ? « Qui a ouvert un passage à la pluie, demande la Bible à l’homme,... pour qu’elle abreuve les lieux solitaires et arides, et qu’elle fasse germer et sortir l’herbe ? »

Plusieurs sortes de pains

Et ce n’est pas tout. Nous ne sommes pas, en effet, seulement un corps, pas seulement, comme on l’a dit crûment, un tube digestif.

C’est pourquoi Jésus a dit à ses disciples : « Mon Père vous donne le vrai pain du ciel ». Alors, ceux-ci lui demandèrent : « Seigneur, donne-nous toujours ce pain ». Jésus leur a répondu : « Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim... Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ».

Comme le pain de nos boulangers devient chair de notre chair, le pain vivant qui est descendu du ciel, le pain spirituel, devient, lui, âme de notre âme, vie de notre vie, si du moins nous prenons le temps et la peine de nous en nourrir.

Donne-nous

Jésus dans cette partie du Notre Père nous fait dire : « Donne-nous... » Il s’agit réellement d’un don. L’enfant de Dieu sait, en effet, que l’homme ne mérite rien. Il ne mérite pas que la pluie tombe du ciel pour féconder le sol, il ne mérite pas que le soleil luise pour faire pousser la plante. Son travail, sa peine, sa sueur sont bien insuffisants. Personne ne peut dire :...

...

...

*Cet article est composé de larges extraits du Croire et lire n°21 « Prier le Notre Père ».

Pour aller plus loin :

1 Corinthiens 3.6-7 ; Job 38.25-27 ; Jean 6.27 ; Jean 6.32-35,51 ; Romains 6.23 ; Matthieu 6.27 ; Matthieu 6.34; Psaume 37.25 ; Jean 10.10

Vous aimerez aussi

C’est dans la tempête que l’ancre d’un bateau se révèle indispensable....
Deux disciples de jésus se souviennent. Dis donc, Jacques, tu te rappelles...
En quelques mots, Jésus a dit sur la croix plus et mieux qu’un long discours....
Pour beaucoup, les anges relèvent d’un univers complètement légendaire....

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...