Prier notre ange gardien ?

Complet
Note : 45
( 3 votes )

Pour beaucoup, les anges relèvent d’un univers complètement légendaire. D’autres, notamment dans l’ésotérisme ou la piété populaire, leur adressent des prières régulières. Et la Bible?

Prier notre ange gardien ?

La Bible parle d’anges gardiens. Le psaume 91 dit: «Il donnera pour toi des ordres à ses anges pour te garder dans toutes tes voies». Le monarque Nabucodonosor reconnaît que les amis de Daniel ont été gardés par un ange; Daniel lui-même a vécu cela dans la fosse aux lions. La Bible explique ailleurs que les anges sont «des esprits au service de Dieu envoyé pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut». Le texte le plus surprenant est cette parole de Jésus: «Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux».

Ces passages nous enseignent qu’il est fort probable que chaque croyant authentique bénéficie du service d’un ou plusieurs anges. Les plus petits qui croient (selon le contexte de Matthieu) semblent même disposer d’anges qui leur sont réservés. Je ne serais pas étonné que Dieu l’accorde à tous les croyants.

Les non-croyants bénéficient-ils aussi d’anges-gardiens ?

La Bible ne répond pas à cette question, mais Dieu se préoccupe de chaque personne créée à son image et à sa ressemblance. Il donne sa pluie sur les justes et les injustes.

Devons-nous prier notre ange-gardien ?

Cette pratique extrêmement courante dans certains milieux n’est pas du tout confirmée par la Bible. Nous lisons que parfois des anges apparaissent à des personnes et qu’un dialogue peut s’opérer, mais, en aucun cas, nous y voyons des croyants prier une autre personne que Dieu. Ce serait certainement une atteinte au premier des dix commandements.

Dieu est trop rempli d’amour et de sollicitude envers nous pour que nous ayons besoin de passer par une autre personne que lui. Mais nous pouvons être reconnaissants pour les anges, ou l’ange qu’il utilise pour nous secourir, bien souvent sans que nous ne nous en rendions compte.

Pour aller plus loin

Psaume 91.1; Daniel 3.28; Daniel 6.22; Hébreux 1.14; Matthieu 18.10; Matthieu 5.43; Exode 20.3

Vous aimerez aussi

En quelques mots, Jésus a dit sur la croix plus et mieux qu’un long discours....
C’est dans la tempête que l’ancre d’un bateau se révèle indispensable....
Ce que nous admirons chez certains n’est pas toujours ce qui compte le plus...
Deux disciples de jésus se souviennent. Dis donc, Jacques, tu te rappelles...

Commentaires

Anderson
22 août, à 23:32
Les anges portent parfois des messages aux hommes. Pourquoi ces derniers ne pourraient-ils pas adresser des messages à Dieu par l'intermédiaire de ces memes anges (Luc 1:36, " qu'il me soit fait selon ta parole"), et surtout que ceux-ci "dans les cieux voient continuellement la face de (Dieu) qui est dans les cieux". Un tel acte serait-il synonyme de prier des anges? Peut être oui, mais en réalité on leur demanderait juste d'être des porte voix ,dans la mesure où ceux-ci ne sauraient accorder les faveurs faisant l'objet de la dite " prière " . Ainsi, le terme approprié serait " demande d'intercession" et non prière.
Par ailleurs, dans le langage courant , il arrive qu'on prie un individu , lorsqu'on sollicite une faveur de sa part. Est-ce pour autant qu'on nous accuserait de rendre un culte à cet individu au détriment de Dieu?
Note du commentaire :
-2
- +
Georges Mary
23 août, à 09:13
Pourquoi ne pourraient-ils pas ?
Il me semble que si c’était le cas, Dieu nous l’aurait recommandé, mais il ne l’a pas fait. Il me semble que c’est très important d’en tenir compte car je n’ose croire que Dieu aurait voulu priver de quoi que ce soit de bon ceux qui mettent en lui leur confiance.
Cette raison, à elle seule, me semblerait déjà suffisante.
J’entrevois néanmoins au moins deux dangers à cette pratique
• Être tenté de leur rendre un culte. Qui peut dire qu’il échapperait à ce piège quand on voit que l’apôtre Jean lui-même s’est fait reprocher de se prosterner devant un ange (Apocalypse19.10 ; 22.9) ? L’aspect glorieux d’un ange, par rapport à un être humain, nous
• Jésus a dit de lui-même qu’il était le chemin qui mène au Père (Jean 14.6). Il est le seul intermédiaire entre Dieu et les hommes (1 Timothée 2.4). Ne mésestimons pas qu’il fait toujours bon accueil à celui qui vient au Père par lui. Penser devoir passer par un ange pour transmettre à Dieu un message me semble comme une injure qui lui serait faite puisqu’il nous recommande de venir par lui, en son nom (Jean 16.24-26).
Colossiens 2.18 est à méditer aussi, me semble-t-il.
Nous avons tout pleinement en Jésus (Colossiens 2.10), Dieu qui s’est fait homme. Pourquoi chercher ailleurs ? Ce serait toujours moins bien.

Note du commentaire :
2
- +

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...