Priscille et Aquila

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Un beau couple, une équipe efficace.
Priscille et Aquila
Leurs deux vies sont à ce point tressées qu’ils ne sont jamais nommés l’un sans l’autre dans les six textes bibliques qui nous parlent d’eux. Sont-ils à ce point inséparables ?
Chose amusante : Aquila est nommé le premier trois fois alors que c’est Priscille qui précède son mari dans les trois autres cas. Certains commentateurs en ont conclu qu’elle était peut-être plus instruite ou plus spirituelle que lui. Pour- quoi pas ? Nous n’avons cependant pas d’autre indice pour le supposer. Tout nous porte à croire en tout cas qu’ils formaient un couple uni et épanoui où la diversité permettait à chacun de conjuguer ses efforts à ceux de l’autre.
Tous deux étaient Israélites de naissance et tisserands de profession. Ils avaient été chassés de Rome par l’édit de l’empereur Claude (en 49). À partir de là, ils ont mené une vie itinérante entre la capitale, Corinthe et Éphèse.

Un couple précieux

Établis à Corinthe, ils offrent l’hospitalité à l’apôtre Paul, fraîchement débarqué au début des années 50. Comme il exerçait le même métier qu’eux, ils l’associent à leur travail de fabricants de tentes. Ils font ainsi équipe avec lui tant pour gagner leur vie que pour vivre et propager la foi chrétienne.
Plus tard, alors qu’ils sont fixés à Éphèse, ils entourent Apollos, un brillant prédicateur très versé dans les sciences bibliques. À cette époque, cet érudit manque encore de connaissance précise sur la foi évangélique. Ils l’invitent donc chez eux et lui exposent plus précisément l’Évangile de Jésus. Grâce à eux, Apollos va devenir un des témoins du Christ les plus écoutés dans l’Église naissante.
Quand la persécution se déchaine, nous les voyons affronter le danger et se porter au secours des missionnaires. Leur maison devient une Église.

Un couple engagé

Quelques années plus tard, Paul les salue tout particulièrement lorsqu’il termine sa longue lettre aux chrétiens de Rome. Il dit à leur sujet : « Ils travaillent avec moi au service du Christ Jésus. Ils ont risqué leur vie pour sauver la mienne, et je ne suis pas le seul qui doit leur dire merci. Il y a aussi toutes les Églises qui ne sont pas d’origine juive. Saluez également la communauté qui se réunit dans leur maison. » Ceci laisse deviner la dimension de leur engagement pour l’avancement de l’Évangile.

Un couple fécond

Les auteurs bibliques ne nous ont transmis aucune parole de leur part. On ne nous dit pas non plus si ce couple exemplaire a eu des enfants ou pas. Ce qu’on comprend très bien, en tout cas, c’est qu’ils ont été féconds à leur manière grâce à leur fidélité et à leur engagement. C’est grâce à des hommes et des femmes comme eux que l’Évangile s’est développé de façon vivante et qu’il est parvenu jusqu’à nous. Rien de tel en effet que des couples soudés qui vivent ce que le Créateur a voulu pour l’humanité, et que Jésus est venu nous apporter : un amour riche et profond qui se donne pour les autres.


POUR ALLER PLUS LOIN
Actes 18 ; Romains 16. 3-5 ; 1 Corinthiens 16.19 ; 2 Timothée 4.19.

Vous aimerez aussi

Des psaumes qui chantent la gloire de Dieu à travers la création. Seigneur...
Les mots de la Bible ont parfois vieilli. Leur sens a évolué aussi. Ils...
Rendre gloire à Dieu ? Cela commence par reconnaître qui il est et par...
À GRAINE IDENTIQUE RÉSULTAT DIFFÉRENT. POURQUOI DONC ? Des choses qui...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...