Bible et santé : réflexions d’un médecin

Complet
Note : 50
( 1 vote )

La Bible n’est pas un livre de recettes pour la santé. Elle est pourtant d’une pertinence étonnante quand elle s’exprime à propos de notre corps.

Bible et santé : réflexions d’un médecin

La Bible nous révèle avant tout l’amour de Dieu et notre besoin de lui. Elle nous montre aussi combien Dieu est attentif à tout notre être : esprit, âme et corps. Ceux-ci ont du reste des relations très fortes entre eux.

Le corps est l'instrument de l'âme. À ce titre, il ne faut ni le mépriser ni l'idolâtrer. Il ne doit pas devenir notre maître.

L'âme dépend de lois psychologiques. Ses besoins sont nombreux : maîtrise et juste estime de soi, appartenance, sécurité, valeur, besoins affectifs, intellectuels, relationnels, sociaux, éducatifs… Ils sont source de santé quand ils sont satisfaits et maintenus en équilibre, ils provoquent des désordres ou des troubles mentaux dans le cas contraire.

L'esprit est géré par ses propres lois.

Tous ensemble, ils agissent sur notre personne. (1)

La médecine ancienne en Égypte

Il y a 3500 ans, la longévité moyenne en Égypte était de 36 ans. Les connaissances médicales étaient rudimentaires. Les potions magiques et une pharmacopée excrémentielle (urines d’âne ou de jeune garçon, fientes de pigeon, chiures de mouche, crottes de chat... sang de crocodile, chair de lézard, infusion de scorpion) étaient les principales thérapeutiques.

La médecine était souvent magique et analogique. Ainsi, une plaquette en pierre représentant un être humain maîtrisant un scorpion pouvait servir à se protéger des piqûres et des morsures. Nous savons que Moise avait été élevé dans ce contexte et le connaissait bien. Or, nous constatons que rien de tout cela n’a été conservé dans les livres de la Bible qui portent sa marque. Il a au contraire transmis les principales bases d'une médecine préventive. En cela même, il rejoint étonnamment notre médecine actuelle.

Santé, hygiène et alimentation dans la Bible

De façon tout aussi surprenante, on trouve dans les « livres de Moïse » les principales notions, toujours actuelles, de contagion et d'asepsie. C’est vrai notamment pour ce qui concerne l’hygiène fécale ou le lavage des mains après le contact avec un mort (2). Pourtant, elles n'effleuraient pas encore les médecins d'Europe il y a un peu plus de 100 ans. Bien des pays souffrent aujourd’hui de nombreuses maladies infectieuses (amibiase, typhoïde, bilharziose, hépatite A... ) qui pourraient être facilement évitées en respectant les règles d’hygiène préconisées dans la Bible.

La Bible interdisait la consommation d’animaux réputés « impurs ». On peut repérer aujourd’hui plusieurs raisons principales à ces interdits (3) : les mœurs répugnantes de certaines de ces bêtes, leur rôle dans certains cycles parasitaires (taenia) ou encore l’idolâtrie dont quelques-unes faisaient l’objet.

Par ailleurs, on sait aujourd’hui que certaines viandes déclarées impures dans la Bible sont riches en acides gras saturés favorisant les hypercholestérolémies (par exemple le porc). D’autres, comme certains animaux aquatiques impurs peuvent être à l'origine de nombreuses maladies, surtout dans les pays tropicaux (par exemple : la gnathostomiase, maladie mortelle due à des anguilles du Japon et de Thaïlande). Il en est de même de mollusques, coquillages et crustacés interdits dans l’alimentation d’Israël à l’époque : ils sont à l'origine de syndromes allergiques, toxiques et infectieux (par exemple l'angiostrongylose : syndrome neurologique d'évolution bénigne, souvent dû aux crabes et aux crevettes).

La consommation des graisses animales était également limitée dans la Bible (4). On sait aujourd’hui leur rôle dans les maladies cardiovasculaires et dans certains cancers.

Plus généralement, la Bible nous met en garde contre tous les excès, notamment ceux du manger et du boire (5). Nous pourrions ici parler du diabète, de l'obésité et des tonnes de dents cariées arrachées chaque jour à cause de la surconsommation de denrées alimentaires et de sucre !

Notons également que le Dieu de la Bible dénonce tous les esclavages car il veut des hommes libres. Si la Bible relate des cas d’abus d’alcool, c’est pour mieux les dénoncer.

Santé et sexualité

La Bible invite les croyants à vivre leur sexualité dans le cadre du mariage. Bien que ce ne soit pas à la mode de parler ainsi, il est évident que la fidélité dans le couple pourrait prévenir bien des maladies actuelles (MST, SIDA...). Une vie sexuelle épanouie à l’intérieur d’un couple stable permet d’éviter également bien des douleurs morales.

De façon plus anecdotique, on peut relever que les rapports sexuels étaient prohibés pendant la période des règles de la femme (6). Or on sait aujourd’hui que si les rapports sont fréquents pendant les règles, il peut y avoir une augmentation des anticorps antispermatozoïdes spécifiques contre le conjoint. L'homme pourrait avoir des enfants avec une autre femme, de même la femme avec un autre homme, mais le couple en tant que tel est stérile.

La loi sur la circoncision (7), donnée il y a 4000 ans a retrouvé également toute son actualité avec les récentes découvertes sur le cancer du col de l'utérus et celui de la verge chez l'homme : il n'y a pas de cancer là où est pratiquée la circoncision.

Le plus important

Il n’est pas certain qu’on puisse jamais trouver toutes les raisons, scientifiques ou non, des règles présentes dans la Bible. Cela n’est sans doute pas le plus important même si on ne peut que s’émerveiller de la pertinence de beaucoup d’entre elles.

Il est très important par contre de comprendre que toutes ces règles révèlent à leur manière que Dieu veut notre bien. C’est ce même désir qui a conduit Jésus à guérir et soulager tous ceux qui venaient à lui en situation de besoin.

Dieu continue encore aujourd’hui à chercher notre bien. Celui-ci passe par notre obéissance à ce qu’il nous demande car il connaît mieux que nous nos vrais besoins et nos limites. C’est aussi à notre foi que Dieu fait appel pour que nous recevions de lui ce que nous ne pouvons pas faire par nous-mêmes. Encore aujourd’hui, Dieu guérit et restaure par Jésus-Christ ceux qui s’attendent à lui et veulent vivre dans sa lumière. Le lui avez-vous demandé ?

 

1. Proverbes 4.20-23

2. Deutéronome 23.10-13

3. Genèse 7.2 ; Lévitique 11.1-23

4. Lévitique 3-7

5. Proverbes 23.29-35

6. Lévitique 15

7. Genèse 17.10, 24

Christian Klopfenstein est médecin et président de l’Union Évangélique Médicale et Paramédicale.

Il est aussi l’auteur de plusieurs livres : « La Bible et la santé » et « Angoisse et foi ».

Vous aimerez aussi

Question légitime qui en engendre d’autres. Réponses.  Peut-on aimer...
D’après le concept du Dr Aviel Goodman développé en 1990 pour établir un...
Vous êtes-vous jamais demandé ce que serait un monde sans musique?...
Selon nos expériences, nous pouvons dire des choses assez différentes alors...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...